150 cadres impliqués dans l’affaire dite de cocaïne

0
Bateau de cocaine
Bateau de cocaine

ALGERIE (Tamurt) – Des députés, des walis, des chefs de daïra et même des maires, beaucoup de responsables sont sous contrôle judiciaire car impliqués dans l’affaire des sept quintaux de cocaïne.  

Limogeage, enquêtes, poursuites, interpellations, interdiction de quitter le territoire; dispositions qui concernent en fait, quelques 150 hautes personnalités politiques, civiles, militaires et hommes d’affaires impliquées dans l’affaire de la cocaïne et du blanchiment d’argent, une corruption de masse et véritable hécatombe qui révèle au grand jour ce que dénonce l’opinion depuis des années, souligne la ligue algérienne des droits de l’homme.

L’affaire de la cocaïne qui semble être une réplique d’un clan contre un autre est l’occasion de procéder à la mise à la retraite de beaucoup d’éléments dépendant d’un clan ou d’un autre. Comme d’habitude, ça se limitera à cela sinon il n y aura aucun emprisonnement. C’est toujours comme ça dans les républiques bananières.

Amaynut