mercredi, novembre 30, 2022

Daily Archives: Août 3, 2018

La crise s’accentue en Algérie : Nouvelle flambée des prix depuis une semaine

ECONOMIE (Tamurt) - Décidément, la crise économique et financière, qui dure depuis l’été 2015 en Algérie, ne cesse d’avoir des répercussions négatives sur le simple citoyens. Alors que les salaires des travailleurs n’ont pas bougé d’un iota depuis des décennies, les prix de tous les produits alimentaires viennent de connaitre une hausse considérable et subite depuis une semaine.

Tigzirt : Le gala de Mohamed Allaoua maintenu grâce aux habitants

TIGZIRT (Tamurt) - Tout a été fait par les relais locaux du régime, notamment l’administration, pour que le spectacle de Mohamed Allaoua dans la soirée de mercredi dernier à Tigzirt n’ait pas eu lieu. En effet, programmé dans la cadre des belles nuits de la saison estivale qui se dérouleront à Tigzirt tout au long de cet été, le spectacle de Mohamed Allaoua a failli ne pas avoir lieu.

Une pléiade de chanteurs à Aokas dès ce weekend

AOKAS (Tamurt) - Au moment où on multiplie les annulations ou presque de galas artistiques à l’instar de ceux de Tébessa, El Oued, Sidi Bel Abbes et Tigzirt en plus du festival de la chanson amazighe que le maire de Vgayet a annulé prétextant le manque de moyens financiers, la station balnéaire d’Aokas fait le contraire.

Un touriste violemment agressé pour 200 dinars

SOUK EL TENINE (Tamurt) - Un touriste algérien venu de la région d’El Oued a été agressé par des gardiens de parking au seul motif qu’il ait contesté le montant de 200 dinars exigé par ces derniers. Cette agression lui a valu un coma profond et ses jours sont comptés au centre hospitalo-universitaire de Vgayet où il a été admis en urgence.

Chasse aux galas en Algérie, retour aux années-FIS ?

ALGÉRIE (Tamurt) - Ces dernières semaines, c’est le branle-bas de combat dans plusieurs wilayas algériennes. Des intégristes sont en train de monter au créneau et réussissent même à faire pression pour l’annulation de spectacles de chants et autres festival artistiques dont celui du rai de Sidi Bel Abbès. Devant cette fièvre intégriste qui rappelle tristement celle du début des années quatre-vingt-dix, avec l’explosion du FIS (Front Islamique du Salut) de Abassi Madani et Ali Belhadj, l’Etat algérien semble presque impuissant.

Chaffai Bouiche sur le point d’être exclu du FFS

ALGERIE (Tamurt) - Comme il fallait s’y attendre, après avoir été déchargé de la fonction de chef de groupe parlementaire, Chaffai Bouiche vient d’être suspendu de toute activité partisane jusqu’à sa traduction en commission de discipline du FFS.
- Advertisment -

Most Read