jeudi, décembre 1, 2022

Monthly Archives: Octobre, 2010

Tentative de domestication du barde kabyle Si Muhand U M’hand par le régime algérien

CULTURE (Tamurt) - Cet évènement a été placé sous la direction de son fondateur et directeur artistique, le français Yvan Tetelbom. Ce festival est composé de membres de plusieurs nationalités.

Tentative de domestication du barde kabyle Si Muhand U M'hand par le régime algérien

CULTURE (Tamurt) - Cet évènement a été placé sous la direction de son fondateur et directeur artistique, le français Yvan Tetelbom. Ce festival est composé de membres de plusieurs nationalités.

Kabylie : Relever le défi existentiel

1. Printemps Noir 2001 : La conscience nationale kabyle nait dans le sang. Le 18 Avril 2001. Local de la Brigade de Gendarmerie Algérienne de At Dwala, Kabylie. Guermah Massinissa, un jeune lycéen kabyle de 16 ans vient d’être tué d’une rafale d’arme automatique. C’est l’acte d’ignition de la Révolte Kabyle en ce début du XXIe siècle et qui n’est près d’atteindre son épilogue.

Ulehlu : Par delà monts et vaux, l'aède chantera encore et toujours

CULTURE (Tamurt) - De part et d’autre de Jerjer et à travers les Mons Ferratus, d’un écho à l’autre et d’une génération à la suivante, la culture kabyle a essaimé avec bonheur au cours des siècles.

Le 2 Novembre journée nationale de l’étudiant kabyle

Le journal officiel de l'G.P.K., le gouvernement provisoire kabyle, a rendu public un décret présidentiel le 26 Octobre 2010, décrétant le 2 Novembre comme journée nationale de l'étudiant kabyle.

Le 2 Novembre journée nationale de l'étudiant kabyle

Le journal officiel de l'G.P.K., le gouvernement provisoire kabyle, a rendu public un décret présidentiel le 26 Octobre 2010, décrétant le 2 Novembre comme journée nationale de l'étudiant kabyle.

Assemblée nationale populaire algérienne : Les députés kabyles contredisent Ahmed Ouyahia

ALGÉRIE (Tamurt) - Fidèle à son profil d’homme de confiance de l’Administration centrale d’Alger, Ahmed Ouyahia a dressé un tableau des plus reluisants des deux premiers mandats du président de la République algérienne, Abdelaziz Bouteflika. Le premier ministre algérien, d’une voix « sereine et certaine » a abordé tous les volets de la vie politique, sociale et économique de l’Algérie et laissé paraître que toutes aiguilles étaient au vert.

Alerte à la salafisation de la Kabylie

REVUE DE PRESSE (Tamurt) - Nous assistons actuellement en kabylie, à une montée sans précédent des pratiques inquisitrices, voyeuses et moralisatrices de la société profonde. Des gens, barbus et en kamis ont fait leur apparition dans certains villages, pour imposer leur diktat religieux, comme le faisaient, il ya peu, les terroristes, lors de leurs incursions dans les contrées reculées.

Après les terroristes, les salafistes…

Le salafisme et le terrorisme font bon ménage. Les deux frontières sont très difficiles à définir. Aujourd’hui, l’islamisme rencontre une insoutenable passivité.

Djemila Benhabib : « Ma tête, je la veux libre de tous les tabous »

Djemila Benhabib, l’auteur du livre Ma vie à contre-coran, dont une première publication est parue en 2008 au Québec, maintenant réédité par les éditions Koukou de Arezki Aït Larbi et mis sur le marché algérien depuis samedi, est à Alger pour la promotion de son ouvrage.
- Advertisment -

Most Read