lundi, mai 23, 2022

Daily Archives: Mar 30, 2016

Tamazight « langue officielle »Les Kabyles obligés de parler en arabe dans les tribunaux

ALGERIE (Tamurt) - La décision d’officialiser la langue amazighe dans la toute nouvelle constitution algérienne ne cesse de s’avérer n’être qu’un véritable leurre. En effet, il y a une inertie quasi-générale dans tout ce qui est inhérent à ce qui devait être changé dans le sillage de cette constitution. Et c’est dans le domaine de la justice qu’une anomalie flagrante est à signaler et démontre si besoin que tamazight n’a été introduite dans la constitution algérienne que de façon factice et théorique.

Le village Azemour à Aokas supprime l’arabe sur les plaques de signalisation

AOKAS (Tamurt) - La campagne de transcription des plaques de signalisation en langue tamazight se propage en Kabylie. Après Larvaa Nat Irathen, c’est au tour du village Azemour de la localité d’Aokas, 35 km vers l’Est de la ville de Bgayet, de décider de supprimer les plaques de signalisation inscrites en langue arabe et en français.

Même fatigués, les enseignants contractuels continuent leur marche sur Alger

ALGERIE (Tamurt) - Entamée avant-hier vers midi, à partir du siège de la direction de l’éducation de la wilaya de Bgayet, la marche des enseignants contractuels continue son bonhomme de chemin. A chaque commune, ils font une halte et comptent arriver à Alger vendredi ou samedi.

Nourdine Aït Hamouda se recueille enfin sur la tombe de Matoub Lounès

KABYLIE (Tamurt) - L’ancien député du RCD, Nourdine Aït Hamouda, s’est déplacé avant-hier au village de Tawrirt Moussa, à At Douala, pour se recueillir sur la tombe de Matoub Lounès pour la première fois, soit 18 ans après l’assassinat du chanteur le plus populaire en Kabylie.

Ecrit par Frédérique DevauxUn livre sur le cinéma kabyle

FRANCE (Tamurt) - La cinéaste Frédérique Devaux vient de publier un livre sur le cinéma amazighe, a-t-on appris auprès de l’auteur. L’ouvrage est intitulé : « De la naissance du cinéma kabyle au cinéma amazigh ». Frédérique Devaux Yahi est française par sa mère, kabyle par sa famille paternelle.

La grève des commerçants suivie à 100 %Maâtkas et Souk El Tenine, villes mortes

MAATKAS (Tamurt) - 100 %, c’est le taux de suivi de la grève générale à laquelle ont appelé les représentants des commerçants des deux communes de Maâtkas et Souk El Thenine pour mardi dernier. Les deux chefs-lieux communaux avaient donc des allures de villes mortes où aucune activité commerciale n’a été observée tout au long de cette journée.

CHEMINI: Fermeture du siège de la daïra

CHEMINI (Tamurt) - Une action de protestation a été menée ce matin par le collectif des étudiants n At Waghlis pour dénoncer le laxisme des autorités locales quant à l’assouvissement de leurs doléances.
- Advertisment -

Most Read