Déjà un an et 14 jours de détention injuste pour le militant kabyle Abdennour Abdesselam

2
782
Abdennour Abdesselam à Ichekaven lors de la marche Justice pour Rahima et sa fille Manel, le 2 4 2021
Abdennour Abdesselam à Ichekaven lors de la marche Justice pour Rahima et sa fille Manel, le 2 4 2021

ALGER (TAMURT) – Cela fait maintenant une année et 14 jours que Abdenour Abdesselam, écrivain kabyle et militant de la cause amazighe, croupit injustement en prison pour avoir eu l’audace d’exprimer des opinions et convictions politiques contraires à celles du régime algérien.

Considéré comme l’une des figures kabyles du combat identitaire et démocratique, Abdennour Abdesselam a été arrêté le 13 septembre 2021 par les agents de la BRI, en Kabylie, avec perquisition au domicile familial. Transféré à Alger, il a été présenté devant le juge instructeur du tribunal Sidi M’hamed, le 16 du même mois, lequel juge l’avait placé sous mandat de dépôt. Malgré l’arbitraire qu’il subit depuis maintenant un peu plus d’une année, ce chercheur et animateur culturel kabyle garde un bon moral dans l’attente que son procès soit programmé, a affirmé, aujourd’hui, l’un de ses proches. « On a rendu visite à Abdennour Abdesselam, ce mardi 27/09/2022, à la prison de Koléa, où il est sous mandat de dépôt depuis un an et 14 jours. Il a toujours bon moral et attend la programmation du procès. Il apprécie les soutiens de tous », a indiqué Malek Abdesselam.

L’arrestation du militant Abdennour Abdesselam s’inscrivait dans le cadre d’une vaste opération de répression enclenchée par le régime algérien contre la Kabylie. Il est poursuivi pour une présumée « appartenance à un groupe terroriste », en l’occurrence le MAK. Ce mouvement indépendantiste militant pacifiquement pour l’indépendance de la Kabylie a été arbitrairement classé « organisation terroriste » par la junte militaire algérienne, le 18 mai 2021.

Aksil K.

2 COMMENTS

  1. Le comité central du FLN clandestin- qui a dit qu’il faille être élu ou même manifester l’existence pour gouverner-? Ainsi il a décidé par la voie de son « tribunalmoralarabislamiquees », que les hirondelles sont condamnées pour terrorisme en coutumace, vu qu’elles refutent l’obeissance aux lois islamiques qui voudraient quoi qu’elles langue de leurs ancetres, devraient islamiser leur chants, outre à se voiler la face, elles ne doivent pas voler plus haut que les minarets, car l’islam éxige que c’est la mosquée qui doit être le sommet le plus haut. Le Djurdjura est averti.

  2. Un grand militant injustement incarcéré par l’algerie coloniale et terroriste
    L’apartheid raciale des arabo islamiste vis à vis d’un peuple autochtone d’afrique du nord

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here