vendredi, octobre 7, 2022

Daily Archives: Sep 8, 2010

Lors d’une conférence-débat – Nourredine Aït-Hammouda à Tizi-Ouzou : « le pire est à venir »

TIZI OUZOU (Tamurt) - Le conférencier est même allé jusqu’à prédire l’échéance où la Kabylie entrera dans une nouvelle phase infernale. Selon le député du RCD, ce pire arrivera dans cinq ans au plus tard. Sans le dire explicitement, Nourredine Aït-Hamouda a quand même laissé entendre qu’il s’agit d’une violence multiforme, qui pourra comporter un conflit armé. Sans prendre de gants, le fils du colonel Amirouche a accusé le pouvoir incarné par le président Abdelaziz Bouteflika et son premier ministre, Ahmed Ouyahia, d’être directement responsable du désastre qui s’est abattu sur la Kabylie où se mêlent la corruption, les détournements, l’insécurité, le sabotage économique, l’absence de projets et de perspective, la débauche, la saleté, l’islamisme salafiste, l’impunité et tant d’autres maux faisant le malheur de la région.

Lors d'une conférence-débat – Nourredine Aït-Hammouda à Tizi-Ouzou : « le pire est à venir »

TIZI OUZOU (Tamurt) - Le conférencier est même allé jusqu’à prédire l’échéance où la Kabylie entrera dans une nouvelle phase infernale. Selon le député du RCD, ce pire arrivera dans cinq ans au plus tard. Sans le dire explicitement, Nourredine Aït-Hamouda a quand même laissé entendre qu’il s’agit d’une violence multiforme, qui pourra comporter un conflit armé. Sans prendre de gants, le fils du colonel Amirouche a accusé le pouvoir incarné par le président Abdelaziz Bouteflika et son premier ministre, Ahmed Ouyahia, d’être directement responsable du désastre qui s’est abattu sur la Kabylie où se mêlent la corruption, les détournements, l’insécurité, le sabotage économique, l’absence de projets et de perspective, la débauche, la saleté, l’islamisme salafiste, l’impunité et tant d’autres maux faisant le malheur de la région.

En finir avec la chasse aux non-jeûneurs

Le procès de dix personnes pour non-respect du jeûne pendant le Ramadan devait s'ouvrir le 6 septembre dans une localité kabyle. Il a été reporté au 8 novembre. L'accusé principal a été relâché. Le quotidien Liberté veut y voir un signe d'apaisement dans cette inquisition qui ne dit pas son nom.
- Advertisment -

Most Read