samedi, août 13, 2022

Daily Archives: Août 24, 2014

Assassinat du joueur de la JSK : « Ebossé n’a pas été tué sur le terrain »

KABYLIE (Tamurt) - L'international camerounais Albert Dominique Ebossé Bodjongo Kida, 25 ans, n’a pas été tué sur le terrain, avons-nous confirmé auprès de certains supporters de la JSK. Une vidéo, que vous pouvez [visonner sur Tamurt-Info->http://www.tamurt.info/fr/un-joueur-de-la-jeunesse-sportive-de-kabylie-tue-par-un-supporter,7122.html?lang=fr], prise à la fin de la rencontre d’hier entre la JSK et l’USMA montre clairement que la victime avait quitté le terrain et rentrée dans les vestiaires saine et sauve.

Bougie – Les mairies de Tichy et Oued Ghir assiégées

Les sièges des mairies de Tichy et d’Oued Ghir ainsi que le siège de la daïra de Tichy ont été fermés, aujourd’hui dimanche, par des citoyens mécontents.

Drame au stade du Premier Novembre de Tizi-Ouzou : Le joueur canaris Ebossé trouve la mort après le match JSK-USMA

TIZI WEZZU (Tamurt) - En effet, l’avant-centre canari, Ebossé, à peine 25 ans, de nationalité camerounaise, a trouvé la mort après avoir apparemment reçu un projectile sur la tête. Notons d’emblée que, si cette thèse se confirmait, l’auteur de l’homicide, qui de toute vraisemblance est involontaire, serait un supporter hooligan de la JSK. Cette conjecture repose sur le fait que ce sont les supporters houligans de la JSK qui ont bombardé le terrain après que l’arbitre ait sifflé la fin du match avec un résultat de deux buts à un au profit du club usmite.

Tizi-Ouzou : Albert Dominique Ebossé Bodjongo Kida, Un joueur de la Jeunesse Sportive de Kabylie tué par un supporter

TIZI WEZZU (Tamurt) - Un match perdu par la JSK devant ce club algérois, par 2 buts à 1. L’attaquant de la JSK a été atteint par un projectile jeté par un supporter furieux du résultat de son équipe qui a perdu à domicile.

Algérie : Saïd Bouteflika jure qu’il n’est pas un voleur !

ALGÉRIE (Tamurt) - « Je n’ai jamais pris aucun terrain depuis 15 ans en Algérie », cette phrase émane de Saïd Bouteflika, le vrai président des algériens qui agit toujours dans l’ombre. Il jure qu’il n’est pas un voleur, en réponse à des informations qui circulent ces derniers jours à Alger qui affirmeraient que l’homme fort du régime s’est emparé une parcelle de terrain à Sidi Yahia, nouveau quartier chic de la capitale algérienne.
- Advertisment -

Most Read