Lâché par le général Toufik, Rachid Nekkaz négocie sa libération avec Tebboune

1
2658
Rachid Nekkaz
Rachid Nekkaz

ALGERIE (TAMURT) – L’ancien candidat à l’élection présidentielle de 2019, présenté par la presse écrite algérienne et certains médias proches du général Toufik, comme « opposant », Rachid Nekkaz, peut enfin quitter l’Algérie et rejoindre sa famille aux USA. C’est le chef de l’Etat algérien, Abdelamadjid Tebboune, en personne qui est intervenu auprès de la justice pour autoriser Rachid Nekkaz de quitter l’Algérie.

Nekkaz souffre d’une maladie grave, apparemment du cancer de la prostate. Il nécessite des soins à l’étranger en urgence et c’était suite à la sollicitation de Nekkaz que Tebboune avait répondu favorablement. Libéré en janvier dernier suite à une grâce présidentielle, après plus de deux ans derrière les barreaux pour ses activités au sein du Hirak, Rachid Nekkaz était interdit de quitter le tiretoire national.

Sa libération est rendue possible suite à ses engagements fermes de ne plus faire de la politique ni en Algérie ni ailleurs. Rachid Nekkaz, qui faisait partie de l’un des puissants clans du général Toufik et Ali Ghediri, avait joué un rôle important dans le déclenchement du Hirak en 2019. Tout le monde savait qu’il était protégé par le général Toufik. Mais lorsque le clan de Gaid Salah avait renversé le clan de Bouteflika et celui de Toufik, les protégés de ce dernier, dont Rachid Nekkaz, se sont retrouvés livrés à eux même. Le général sanguinaire Toufik avait négocié sa propre libération mais il a lâché « les siens ». C’est la loi de la mafia. Ainsi, M. Nekkaz était dans l’obligation de négocier seul avec Tebboune pour obtenir lui aussi sa libération.

Rachid Nekkaz, il faut le rappeler, a l’estime d’une partie du peuple algérien. Même envers les Kabyles, il était respectueux et conciliant . Il n’était pas de ceux qui insultent les Kabyles ou de ceux qui ravivent la haine entre Arabes et Kabyles. Rachid Nekkaz est né en France, d’un père d’Ighil Izane, dans l’Ouest algérien et d’une mère kabyle de Tichy, à l’Est de Bgayet. C’est un millionnaire qui possède des centaines d’appartements à Paris et à New-York. Par ailleurs, on se demande pourquoi Tebboune gracie Nekkaz mais pas les autres détenus politiques kabyles ?

Idir Yatafen

1 COMMENTAIRE

  1. Je me demande si c’est la même personne qui a écrit tous les paragraphes de cet article. Ni non, comment expliquer les incohérences suivantes:
    1. Dans le premier paragraphe, Rachid Nekkaz, l’ancien candidat à l’élection présidentielle de 2019, présenté par la presse écrite algérienne et certains médias proches du général Toufik. Dans le troisième paragraphe c’est tout le monde qui savait qu’il était protégé par le général Toufik.
    2. Dans le 2em paragraphe il est écrit: Nekkaz souffre d’une maladie grave, apparemment du cancer de la prostate. Il nécessite des soins à l’étranger en urgence. Dans le dernier paragraphe, il est écrit: Par ailleurs, on se demande pourquoi Tebboune gracie Nekkaz mais pas les autres détenus politiques kabyles ?

    Allez-y comprendre quelque chose

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici