14 juin 2001: Le divorce Algérie-Kabylie

0
2019
Marche du 14 juin
Marche du 14 juin

KABYLIE (TAMURT) – La date du 14 juin 2001 restera éternellement dans les annales de l’histoire du peuple kabyle. Une autre date de sacrifice et de bravoure. 2 millions de Kabyles s’étaient mobilisés pour se diriger vers Alger, naïvement et sincèrement, pour dénoncer les gendarmes qui tiraient sur des civils, mais aussi pour réclamer un régime civil et démocratique.

La déception, ce jour-là, était immense et brutale pour la Kabylie. Le gouvernement algérien, conduit par Ali Benflis et sous les ordres de Bouteflika et des généraux, ont chassé les Kabyles d’Alger. Ils sont allés jusqu’à libérer des détenus pour chasser les manifestants kabyles d’Alger.  » Ici, c’est Alger et vous n’êtes pas chez vous », avait déclaré publiquement un chef de la sûreté, un certain aami Ahmed, qui n’est plus de ce monde.

Les Kabyles ont été massacrés, à Alger. Des morts, des milliers de blessés par les services de sécurité et d’une partie des habitants d’Alger, sans compter plus de 2000 arrestations. La répression du régime algérien envers les Kabyles était de trop. Au lendemain de ce massacre, une bonne partie de la Kabylie avait compris que le Kabyle ne sera jamais algérien. Jamais ! Le glas a sonné pour l’Algérie.

Le MAK a vu le jour, a sa tête Ferhat Mehenni. 23 ans après cette sinistre date, la majorité des Kabyles réclame un État kabyle indépendant. Le peuple kabyle est entrain de prendre son destin en main. Ce n’est pas une mince affaire de se libérer du joug colonial, mais ce n’est pas aussi impossible.

Idir Yatafen

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici