samedi, mai 28, 2022

Monthly Archives: Juillet, 2011

Naissance de l’Union Nord-Africaine des Peuples (UNAP)

COMMUNIQUE (Tamurt) - La rencontre de Tanger des Amazighs de l'Afrique du Nord s'est poursuivie tard dans la nuit du 23 au 24 juillet 2011 pour donner naissance à l'Union Nord-Africaine des Peuples (UNAP).

Affaire Matoub Lounès : Conférence de presse de Malika Matoub et de ses deux avocats

KABYLIE (Tamurt) - Le procès expéditif ayant conduit les dénommés Malek Medjnoun et Méhidine Chenoui à une réclusion criminelle de 12 ans a été l'occasion pour Malika Matoub et ses deux avocats, Aïssa Rahmoune et Kaci Rahem, d'animer ce matin une conférence de presse au siège de la Ligue des Droits de l'Homme de Tizi-Ouzou dans le but de rappeler que la partie civile n'est pas concernée par le procès en question et qu'elle le considère comme nul et non avenu en ce qui la concerne car « pour nous, le procès concernant l'assassinat de Lounès Matoub n'a pas encore eu lieu ».

Affaire Matoub Lounès – Tribunal de Tizi-Ouzou : les deux mis-en-cause condamnés à 12 ans de réclusion criminelle

KABYLIE (Tamurt) - Le verdict a été prononcé exactement à 19 heures, soit deux heures après la fin des plaidoiries. Disons-le tout de suite : le procès des deux mis en cause ouvert à partir de neuf heures fut une véritable parodie. Il ne reste même pas un atome de crédibilité dans la justice algérienne. Retenons bien qu'au début, Méhiddine Chenoui et Malik Medjnoun que d'aucuns considèrent comme innocents dans ce qui s'est passé un certain jeudi, 25 juin 1998 à Thala-Bounane, ont été poursuivis pour assassinat de Lounès Matoub. Aujourd'hui, les deux hommes ont comparu sous le chef d'inculpation d'appartenance à un groupe terroriste et complicité dans l'assassinat de Lounès Matoub.

Les preuves matérielles de l’implication de l’Algérie dans le soutien à Gueddafi

Invité au Parlement européen à Bruxelles, M. Mahmoud Djibril, président de la commission des affaires étrangères du CNT libyen déclare : «Nous avons des...

Voyage dans les villes fantômes de Libye

REPORTAGE - Des milliers d'habitants du Djebel Nefousa, en pays berbère au nord-ouest de la Libye, ont fui devant les combats entre rebelles et kadhafistes.

Poursuite des travaux de l’APW de Tizi-Ouzou : Elus et administrateurs n’ont pas la même approche des choses.

TIZI WEZZU (Tamurt) - Avant de passer aux questions orales, l’assistance a écouté d’abord les communications des directions des travaux publics (DTP) et de l’urbanisme et de la construction (DUC). Comme les précédentes communications, à entendre leurs auteurs, la wilaya de Tizi-Ouzou est l’Eden. Les projets déclarés lancés et les enveloppes financières qui y sont consacrées plaident effectivement pour cette thèse.

Régime algérien : Vers une mise au ban internationale

CONTRIBUTION (Tamurt) - En réaction à l’explosion d’une bombe au passage de leur convoi, les soudards de l’unité des “forces spé-ciales” d’accompagnement qu’on dit entraînés, aguerris et aptes à intervenir en milieu urbain, n’ont pas cherché à riposter à leurs assaillants qu’ils savaient d’ailleurs à des lieues de là. Ils ont réagi en application du principe de responsabilité collective hérité de l’armée coloniale. Des témoins oculaires affirment que leur comportement a même dépassé les pires exactions commises durant la Guerre.

Bougie : L’APC octroie une subvention de 1,6 Milliard pour le MOB, Les dirigeants démissionnaires vont-ils revenir sur leur décision ?

BGAYET (Tamurt) - Une accession méritée, dirions-nous, eu égard au potentiel humain que le possède le club, entre autres une ossature composée de joueurs chevronnés, à l’image de Souakir, Seddik, Belhadef, pour ne citer que ces trois-là et des joueurs de la vallée de la Soummam, à l’image de Bouali, Madène, Idirène, Akrour, Madi, Aissani.

Bougie : L'APC octroie une subvention de 1,6 Milliard pour le MOB, Les dirigeants démissionnaires vont-ils revenir sur leur décision ?

BGAYET (Tamurt) - Une accession méritée, dirions-nous, eu égard au potentiel humain que le possède le club, entre autres une ossature composée de joueurs chevronnés, à l’image de Souakir, Seddik, Belhadef, pour ne citer que ces trois-là et des joueurs de la vallée de la Soummam, à l’image de Bouali, Madène, Idirène, Akrour, Madi, Aissani.

Session d’été de l’APW de Tizi-Ouzou : Débats de haute volée, insultes et coups de poing au menu

TIZI WEZZU (Tamurt) - Celui-ci a justifié ce refus par le règlement intérieur de l’APW qui plaiderait en sa faveur. Il était question à ce moment du vote par chapitre du budget supplémentaire (B.S). Selon le règlement donc, un élu quelconque peut intervenir à la fin du vote pour apporter un complément d’information ou de précision ou tout simplement poser une question sur un point qu’il aurait trouvé opaque , c’est-à-dire pas suffisamment explicite. Cependant, cet élu du FLN, à l’instar de tous les membres de son groupe d’ailleurs, a considéré que c’était son droit le plus légitime de prendre la parole à cet instant même pour apporter un plus d’informations au sujet qui était en train d’être traité. Le président d’APW, calme et serein, lui a rappelé que la parole allait lui revenir au moment voulu. Rien à faire. L’élu du FLN a insisté pour prendre la parole. M. Mahfoud Bellabas est resté cramponné à ses positions. Il sera intransigeant jusqu’à la fin. D’ailleurs, c’est lui gagnera la partie en fin de compte.
- Advertisment -

Most Read