jeudi, mai 26, 2022

Daily Archives: Mai 6, 2016

Le rapport secret de la gendarmerie à propos de financement du MAK

KABYLIE (Tamurt) - Le wali de Tizi Wezzu cherche la moindre preuve, comme quelqu’un qui cherche des poux sur la tête d’un chauve, pour accuser le MAK. Voulant à tout prix porter atteinte aux responsables de ce mouvement, une enquête minutieuse a été menée par les services de renseignements et de la gendarmerie à propos du financement du MAK.

Draa El Mizane, la daïra refuse une signature en tamazight

DRAA EL MIZAN (Tamurt)U - Un collégien de la localité de Draa El Mizan, au sud de Tizi Wezzu, s’est vu interdit de voir son passeport délivré par les services de la sous-préfecture de cette région. Le motif de ce refus catégorique n’est que raciste et xénophobe envers ce jeune kabyle. Il s’agit de sa signaure qui n’est pas admise, pour une simple raison: elle contient des signes en Tifinagh.

Bernard Henri Levy, le MAK et le pouvoir : Un seul homme peut-il détruire l'Algérie ?

ALGERIE (Tamurt) - Les représentants du pouvoir algérien semblent être frappés d'une sénilité frappante quand il s'agit de s'en prendre au Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie. En panne d'arguments qui peuvent tenir la route, les mêmes représentants du pouvoir, dont "l'amour" pour l'Algérie a ravagé le pays, ont trouvé un drôle de raisonnement pour s'attaquer et s'acharner encore et encore sur le MAK, qui est, à leurs yeux, plus dangereux que les partis politiques intégristes et peut être même plus dangereux que tous les hommes politiques ayant dirigé l'Algérie depuis 1962 qui l’ont menée tout droit vers un précipice sans fond et vers un enfer dont seuls les simples citoyens savent les morsures des brûlures.

Salon de l’agriculture à Tizi-Ouzou : main dans la main, pour lancer l’agriculture

TIZI WEZZU (Tamurt) - C’est en grande pompe que le salon de l’agriculture, de trois jours, initié par la Direction des services agricoles de la wilaya, a été lancé jeudi dernier dans la matinée. Le rendez-vous auquel ont pris part des industriels, des agriculteurs, des éleveurs, des universitaires et des chercheurs ainsi que les responsables de la wilaya, a été une occasion pour la famille universitaire de rappeler sa disponibilité à mettre à la disposition des agriculteurs et autres professionnels de l’agriculture son apport scientifique et donner également la preuve que le développement de l’agriculture dans la wilaya de Tizi Wezzu ne relève pas du mythe pour peu qu’une réelle volonté politique se manifeste dans cette perspective.

Le port de Bougie en pôle position

BGAYET (Tamurt) - En organisant, ce jeudi au campus d’Aboudaou, une journée d’études sur la place de la logistique dans le cadre du développement régional, le forum des chefs d’entreprises a donné l’occasion au directeur de l’entreprise portuaire de Bgayet de donner des statistiques qui confirment l’importance de son port dans la perspective de l’indépendance de la Kabylie.

Pour Ouyahia, le malheur de l’Algérie c’est le MAK !

ALGERIE (Tamurt) - Ahmed ouyahia ne rate aucune occasion pour descendre en flammes le Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie. A l’ouverture des travaux du congrès de son parti, hier à l’hôtel El Aurassi, il a tiré à boulets rouges sur le MAK. Pour lui le malheur de l’Algérie émane du MAK. Il craint sérieusement que son pays soit détruit à cause de ce mouvement.

Plainte contre le P/APW par intérim de Bougie

BGAYET (Tamurt) - L’assemblée populaire de la wilaya de Bgayet, élue en novembre 2012, ne cesse de faire parler d’elle. Ayant enregistré un dysfonctionnement, pendant près d’une année, les choses se sont arrangées après un deal entre le parti relativement majoritaire, le FFS en l’occurrence, et quelques élus, pas tous, des partis proches du pouvoir, le FLN et le RND en l’occurrence. Le FFS garde la présidence en offrant la troisième vice-présidence au FLN alors que la deuxième était prise dès le départ par le RND. Les trois partis se partagent les vice-présidences pour respecter le deal.

Pour avoir « offensé » le président algérien, un jeune internaute appelé à comparaitre devant la justice

ALGERIE (Tamurt) - En cette date symbolique de la liberté de la presse, le régime jupitérien algérien vient de piétiner encore une fois pour ne pas dire pour la énième fois les principes fondamentaux de cette liberté d’expression.

Rebrab : « Le pouvoir sabote mes projets car je suis Kabyle et je ne suis pas de leur clan »

ALGERIE (Tamurt) - Issaad Rebrab est revenu dans une brève interview diffusée par la BRTV sur ses éternels aléas avec le pouvoir raciste d’Alger. « Mes déboires avec le régime algérien ne datent pas d’aujourd’hui. Si les décideurs sabotent mes projets, les raisons sont simples, d’abord je suis Kabyle mais aussi je ne fais pas partie de leur clan », déclara Rabrab après avoir expliqué pourquoi ce même pouvoir lui refuse de racheter le journal El Khabar. « J’ai gardé mon indépendance et je reste toujours libre sans aucune subordination. Ma liberté d’exprimer dérange le pouvoir algérien », ajouta Issaad Rebrab, celui-la même qui a tout fait pour rehausser l’économie algérienne.
- Advertisment -

Most Read