samedi, décembre 10, 2022

Daily Archives: Mai 12, 2016

Ces instituteurs et militants du MAK

TIZI WEZZU (Tamurt) - Malgré que le système éducatif Algérien se base sur la dépersonnalisation des enfants kabyles, des enseignants des écoles primaires et collèges essayent parfois d’expliquer à leurs élèves qu’ils ne sont pas arabes. « Chaque mardi une institutrice réserve au moins une heure pour apprendre à ses élèves qu'ils sont des kabyles, non pas arabes. Elle explique aussi aux petits enfants que la Kabylie est un pays colonisé par l’Algérie. Ceci en indiquant bien qu’il s’agit des cours en dehors du programme scolaire » nous fera savoir un parent d’élève de la région de Draa El Mizane.

Tizi-Ouzou: les collecteurs de lait en colère

TIZI WEZZU (Tamurt) - Les collecteurs de lait assurant la collecte pour la laiterie « Tassili », ex-Onalait de Draa Ben Khedda sont en colère. Et pour cause : depuis le 3 du mois en cours, leur lait n’est pas réceptionné par « Tassili », entreprise avec qui ils ont pourtant signé une convention. Quant au motif de cette non réception de lait par « Tassili », il serait d’ordre technique puisque la chaudière de l’entreprise est tombée en panne.

Rebrab annule l’ensemble des contrats publicitaires avec Ennahar

Le richissime et homme d’affaire Kabyle, Rebrab, à la tête de la plus importante entreprise d’Afrique a riposté aux attaques racistes d’Ennahar contre sa personne. Ainsi, tous les contrats publicitaires de Cevital et autres filiales de Rebrab sont annulés avec la chaîne de télévision Ennahar et le journal.

Soutien à El khabar à Bougie

BGAYET (Tamurt) - Après la décision du pouvoir d’Alger, de bloquer le projet de rachat du quotidien arabophone « El khabar »par une société filiale du groupe Cevital de Rebrab, en intentant une action en justice contre les actionnaires du journal, la société civile s’est rangée du côté de ces opprimés.

L’adjoint maire d’Oued Ghir jette l’éponge

OUED GHIR (Tamurt) - Après un blocage qui avait trouvé son issue, il y a quelques mois e de cela, l’assemblée communale d’Oued Ghir se retrouve, depuis cette semaine, dans la même situation après la démission d’un élu du FLN qui a rejoint le camp de l’opposition qui se retrouve, désormais ceci avec l’arrivée de celui-ci, en position de force majoritaire avec huit élus sur la quinzaine constituant l’APC de cette localité.
- Advertisment -

Most Read