samedi, mai 21, 2022

Daily Archives: Avr 28, 2018

Le journaliste El Kadi Ihsane révèle : Ahmed Ouyahia a trahi le DRS en 2004

ALGÉRIE (Tamurt) - Dans le conflit grave qui avait opposé Bouteflika aux généraux (notamment Lamari et Tewfik) à la veille des élections présidentielles de 2004, la position d’Ahmed Ouyahia a toujours été un mystère. On ne sait pas grand chose de ce qu’avait dit et fait Ouyahia dans ce bras de fer. Etait-il avec les généraux ou avec Bouteflika ? La position d’Ouyahia est restée un mystère d’autant plus que ce dernier a été rappelé à maintes reprises par  Bouteflika pour se voir confier de très  hautes responsabilités dont celles qu’il occupe aujourd’hui : Premier ministre et secrétaire général du Rassemblement national démocratique, théoriquement deuxième grand parti politique en Algérie. Le célèbre journaliste El Kadi Ihsane vient de confirmer deux choses à la fois.

Il était directeur du quotidien « Liberté » : Outoudert Abrous remplacé par Said Chekri

ALGÉRIE (Tamurt) - Désormais, Outoudert Abrous n’est plus le directeur général du quotidien algérien « Liberté » après le changement effectué au courant de la semaine écoulée au sein de ce journal qui était dans les années quatre-vingt-dix le quotidien francophone le plus vendu au Maghreb, avec 240 000 exemplaires/jour. En effet, Outoudert Abrous a été remplacé par le journaliste Said Chekri, sans qu’aucune explication ne soit donnée à la suite de ce changement qui peut donner lieu à de nombreuses lectures politiques.  

Pour le linguiste Benmokhtar, les langues amazighes sont victimes de l’arabisation menée par le pourvoir

ALGÉRIE (Tamurt) - Dans une interview accordée au journal « El Watan », ce jeudi, le linguiste et enseignant de langue et culture berbères à Paris, Farid Benmokhtar, déclare que l’arabisation forcée entreprise par le pouvoir algérien depuis 1962 n’a fait qu’étouffer les langues berbères locales, comme le «ouergli», le «zénéte» ou le «righi».
- Advertisment -

Most Read