vendredi, mai 20, 2022

Daily Archives: Juin 28, 2011

Bgayet : Chemini – Des cercueils frigorifiques pour les villages

Au pays des chemins qui montent, les citoyens se prennent en charge car l’Etat est démissionnaire.

Le parcours du rebelle kabyle

COMMÉMORATION (Tamurt) - Le fils du pays de Si Mohand Umhend est le plus populaire des chanteurs kabyles. Né le 24 janvier 1956 à Taourirt Moussa, dans la wilaya de Tizi Ouzou en Kabylie, et lâchement assassiné le 25 juin 1998, dans la même région, où il a vu le jour. Poète, compositeur et interprète de ses chansons, Matoub s’est singularisé comme un artiste hors pair. Son œuvre est si originale et si importante. Matoub Lounès a débuté sa carrière professionnelle en 1978, par l'enregistrement d'un premier album aux éditions dirigées à l’époque par Idir. Ses premiers pas dans la création artistique furent des pas de maître. En effet, il ne tardera pas à gagner le grand public. L’homme au tempérament rebelle et à la personnalité chaleureuse et mystérieuse a commencé à militer très jeune en faveur de la cause berbère. Il s’engage dans un infatigable combat, pour la reconnaissance de l’identité Amazigh et pour la démocratisation de son pays. Il disait tout haut ce que pensent ses concitoyens tout bas. Ce qui le plonge, inévitablement, dans un cycle infernal d’entraves et de peines. L’une de ces haltes ténébreuses, qui le touche dans sa chaire, ses blessures par balles en 1988. Cependant, il ne baissera pas les bras et milite pour ses idéaux, jusqu’au jour où les " ennemis de la vie " l’assassinent sauvagement.
- Advertisment -

Most Read