mardi, juillet 5, 2022

Daily Archives: Oct 2, 2012

Graves révélations de deux cinéastes australiens sur la pratique de l’esclavage dans la société du Sahara occidental

MONDE (Tamurt) - Au début de cette aventure qui a failli leur coûter la vie, les deux cinéastes se sont rendus dans les camps de Tindouf pour filmer les retrouvailles familiales parrainés par l’ONU entre des réfugiés et leurs familles restées dans les territoires. Des retrouvailles qui permirent l’éclatement d’une vérité difficile à assumer, « la société sahraouie est une société esclavagiste ».

Le militant Yacine Zaid présenté devant le parquet à Ouargla

Le militant Yacine Zaid arrêté, hier, dans un barrage de police et après passage à tabac, est arrivé aux environs 13h15 au...

Les villageois s’organisent contre les constructions illicites à Iflissen

Les 38 comités de villages de la localité d’Iflissen, en Kabylie maritime, comptent organiser dans les prochains jours une assemblée générale pour...

La sanction tardive contre le directeur de la chaîne A4

Les responsables du secteur de l’information Algériens ont attendu le lendemain du jour du procès du directeur de la chaîne de télévision A4,...

Boubekeur Derguini, ex-député RCD de Béjaia : Ça se corse

BGAYET (Tamurt) -Une altercation l’avait opposé au responsable à l’organique au niveau central, Rabah Boucetta en l’occurrence, auquel il avait reproché sa suspension et le renouvellement des membres du bureau régional de Bejaia, en contradiction, selon lui, avec le règlement du parti. Il y a eu une sorte de guerre de clans tellement les avis étaient opposés. La pagaille provoquée par cette chamaille a engendré l’annulation de la réunion.

Mairie de Tizi-Ouzou : encore un prénom refusé à un nouveau-né kabyle

TIZI WEZZU (Tamurt) - Comme la clinique S’bihi est sise dans la circonscription communale de Tizi-Ouzou,SELYAN devait être inscrit sur le registre d’état-civil de la mairie de Tizi-Ouzou. Quelle ne fut la surprise du père répondant à l’appellation de Chabane Halim quand l’employée du service compétent en question lui fit savoir quelle ne pouvait inscrire l’enfant sur le registre de l’état-civil pour le motif que son prénom ne figurait pas sur la liste des prénoms algériens. Toutefois, l’employée appela son chef de service pour arrêter la décision qu’il fallait. Celui-ci, à son tour, avoua qu’il ne pouvait pas arrêter la décision d’inscrire un tel prénom sur le registre. Tout de même, il suggéra au père de l’enfant de s’adresser à la justice car, seule celle-ci est capable de trancher dans ce genre de cas.

Promesse d’une grandiose fête à Iferhounène jeudi prochain – Inauguration de la stèle aux 1 600 Martyrs

TIZI WEZZU (Tamurt) - Selon, M. le premier magistrat de cette commune, M. Hamid Aït-Saïd, que nous avons contacté par téléphone, la stèle en question relève de l’inédit sur la forme physique et le plan architecturale. Implanté sur un terrain d’une superficie de 300 m2 environ, sont venus se greffer aux côtés de l’érection de la stèle un ensemble de bâtiments et de constructions lesquels sont destinés à abriter des bureaux pour les Moudjahidine et les enfants de Chouhada, un musée, une salle de réunions, une d’études et de conférences pour les universitaires et chercheurs en histoire, une salle d’exposition et des espaces de commodités indispensables au personnel devant assurer le service permanent de l’édifice.
- Advertisment -

Most Read