samedi, mai 28, 2022

Daily Archives: Mai 22, 2011

APW de Tizi-Ouzou : Séminaire sur la dynamique de développement à enclencher à Tizi-Ouzou

TIZI WEZZU (Tamurt) - Notons d’emblée que le coup de starter de cette rencontre à laquelle ont pris part des représentants de la communauté algérienne de France, les associations et les compétences de la wilaya de Tizi Wezzu (Tizi-Ouzou) a été par l’observation d’une minute de silence en guise de solidarité avec le mouvement de grève auquel ont appelé ses initiateurs pour protester contre le récent enlèvement de Mourad Bilek et Ali Hammour par « des terroristes ».

Championnat de ligue I/23ème journée : Après trois défaites de suite, la JSK renoue avec le succès

KABYLIE (Tamurt) - Trois jours après la débâcle subie au 20 Août face au CRB, la JSK était au rendez-vous de son 21ème match de la saison, en recevant l’USM El Harrach au stade du 1er novembre de Tizi-Ouzou dans un match qui s’est joué hier (Samedi) à huis-clos. Un match ou les capés de Rachid Belhoud devaient réagir après trois défaites successives face respectivement l’AS Khroub (1/0), l’USM Annaba (2/1) et le CRB (7/1). Ce qui fut fait avec ce but inscrit par Farès Hamiti à la 26 ‘ de la partie. Une seule réalisation aura donc suffit aux Kabyles du Djurdjura de prendre les trois points et d’entrevoir la suite du parcours avec sérénité.

Cueillette des asperges : Une tradition millénaire en Kabylie

CULTURE (Tamurt) - "Chez nous, le printemps ne dure pas", cette phrase est de l'immense écrivain kabyle Mouloud Mammeri qui illustre parfaitement la durée de Tafsut (le printemps en Kabyle) dans l’Afrique du nord. En effet, le fils du Djurdjura n'a guère tort, car le printemps est une sai­son très courte chez nous, contrairement à certains coins du globe terrestre, où elle trône pour des mois.

Obama : l’effet “révolution arabe”

Les révoltes démocratiques de générations de jeunes désarmés, conjurés grâce à la seule arme d’Internet et à la seule force du désir de liberté, ont transformé le vendredi, jusqu’ici identifié à des scènes de procession de colonnes hirsutes et tonitruantes, en jour de chants de liberté. {{Chacun est replacé dans son rôle : l’islamiste qui ne connaît que le langage du sang, le citoyen qui découvre le potentiel révolutionnaire de sa conviction et le dictateur inaccessible à l’idée de liberté.}}

Abdennour Abdesselam : « Il faut déchoir Ben Bella du titre de Dr honoris causa »

KABYLIE (TAMURT) - Abdesam Abdenour a demandé aux enseignants de l’université de Tizi-Ouzou de déchoir l’ex-président algérien de 1962 à 1965, Ahmed Ben Bella, de sa qualité de Dr honoris causa qui lui a été octroyée en 2007.
- Advertisment -

Most Read