samedi, mai 28, 2022

Daily Archives: Mai 26, 2011

Mohamed Harbi : «Les archives de la guerre de Libération sont explosives»

L’éminent historien Mohamed Harbi revient, dans cet entretien, sur les récentes controverses suscitées par les déclarations polémiques d’acteurs du mouvement national et livre quelques vérités cinglantes.

Mohamed Harbi et les «volte-face» de Ben Bella

Convié à participer à ce colloque en hommage à Claudine Chaulet, l’éminent historien Mohamed Harbi choisit d’apporter son témoignage sur le congrès constitutif de la Fédération nationale des travailleurs de la terre (FNTT), qui a eu lieu en décembre 1964, et qui s’est trouvé au cœur d’une sournoise opération de remise en cause de la politique autogestionnaire.

Consciente des erreurs du passé, la Kabylie opte pour son émancipation

KABYLIE (Tamurt) - Soucieux de l’intérêt de l'Algérie entière, ils ont cherché à démocratiser cette dernière pour qu’ils puissent enfin à leur tour jouir de leurs droits linguistiques et identitaires, droits fondamentaux et élémentaires bafoués par le pouvoir depuis l’indépendance.

Un trouble déni d’algérianité « Mouloud Mammeri ou la seconde mort du Juste »

L'écrivain et journaliste Tahar Benaïcha a déclaré récemment à El Khabar (21 mai 2011) que l'auteur du Banquet (Paris, Librairie académique Perrin, 1973) «Mouloud Mammeri est plus kabyle qu'algérien ». La formule malheureuse, semée impudiquement par l’ancien président de la République Ahmed Ben Bella à propos de Hocine Aït Ahmed membre du «Groupe des Six» et chef historique de la Révolution algérienne ( Jeune Afrique, n° 2626, 8-14 mai 2011), est-elle vouée à faire florès et à jeter au ban de la nation une région glorieuse du pays et ses natifs ?

UN TROUBLANT DÉNI D’ALGÉRIANITÉ « Mouloud Mammeri ou la seconde mort du Juste »

L'écrivain et journaliste Tahar Benaïcha a déclaré récemment à El Khabar (21 mai 2011) que l'auteur du Banquet (Paris, Librairie académique Perrin, 1973) «Mouloud Mammeri est plus kabyle qu'algérien ». La formule malheureuse, semée impudiquement par l’ancien président de la République Ahmed Ben Bella à propos de Hocine Aït Ahmed membre du «Groupe des Six» et chef historique de la Révolution algérienne ( Jeune Afrique, n° 2626, 8-14 mai 2011), est-elle vouée à faire florès et à jeter au ban de la nation une région glorieuse du pays et ses natifs ?

Un trouble déni d'algérianité "Mouloud Mammeri ou la seconde mort du Juste"

L'écrivain et journaliste Tahar Benaïcha a déclaré récemment à El Khabar (21 mai 2011) que l'auteur du Banquet (Paris, Librairie académique Perrin, 1973) «Mouloud Mammeri est plus kabyle qu'algérien ». La formule malheureuse, semée impudiquement par l’ancien président de la République Ahmed Ben Bella à propos de Hocine Aït Ahmed membre du «Groupe des Six» et chef historique de la Révolution algérienne ( Jeune Afrique, n° 2626, 8-14 mai 2011), est-elle vouée à faire florès et à jeter au ban de la nation une région glorieuse du pays et ses natifs ?
- Advertisment -

Most Read