samedi, décembre 10, 2022

Daily Archives: Août 28, 2016

Le mendiant de l’amour

CONTRIBUTION (Tamurt) - Mhend s’est marié depuis plus de 15 ans avec une fille de son village qu’il connaissait bien. Au début, le couple vivait plus ou moins normalement, avec plus de hauts que de bas. A défaut du grand amour, les relations étaient calmes et détendues. Les tempêtes étaient plutôt rares. Avec le temps, Taoues fréquentait les femmes islamo-intégristes qui étaient nombreuses dans le quartier populaire de Bab-El-Oued.

Rassemblement de soutien à Slimane Bouhafs ce lundi à Aokas

AOKAS (Tamurt) - Emprisonné pour ses convictions religieuses, Slimane Bouhafs, ce kabyle de la région de Sétif, père de famille de 49 ans, a été condamné, le 7 août, à cinq ans de prison assortis d’une amende dix millions de centimes.

Oulahlou enflamme Ait Aissa

AOKAS (Tamurt) - Oulahlou a enflammé le village rural d’Ait Aissa, dans la commune d’Aokas, en cet après-midi du samedi. Invité par l’association sociale et de volontariat « Tadukli », le chanteur engagé s’est produit dans cette localité au grand bonheur de la population, mixte pour la circonstance.

Les manifestations suffisent-elles pour libérer la Kabylie ?

KABYLIE (Tamurt) - La libération de la Kabylie reste l’objectif primordial pour le peuple de ce pays épris de liberté, mais, paradoxalement, il est colonisé depuis siècles. L’adhésion en masse des kabyles au mouvement souverainiste du MAK et les démonstrations du rue des mobilisations sont-ils suffisantes pour se libérer du colonialisme ?

Aokas a marché pour sauver la bande boisée

AOKAS (Tamurt) - L’abattage des arbres de la bande boisée d’Aokas décidé par les pouvoirs publics pour y ériger des hôtels que réaliseront les proches du système a été gelé suite à la réaction des citoyens de la région.

Même en retraite, la vie continue

CONTRIBUTION (Tamurt) - Beaucoup de citoyens ont peur de sortir en retraite. Pour eux, c’est un pas supplémentaire vers la vieillesse, la mort, la fin du monde. Ils pensaient injustement qu’ils perdraient leurs pouvoirs, leurs privilèges, leur utilité.

L’écrivain Brahim Salhi n’est plus : L’université de Tizi-Ouzou en deuil

KABYLIE (Tamurt) - L'auteur du livre "Algérie, identité et citoyenneté", consacré au printemps berbère et au printemps noir, le sociologue et universitaire Mohamed Brahim Salhi est décédé mercredi dernier à l'hôpital de Blida suite à une maladie. Toute l'université de Tizi Wezzu est en deuil suite à cette triste nouvelle car le regretté, qui était enseignant, vice-recteur et doyen, était très estimé d'abord pour ses compétences mais aussi et surtout pour ses qualités humaines qu'étaient la modestie et la générosité ainsi que la disponibilité.
- Advertisment -

Most Read