mardi, décembre 6, 2022

Monthly Archives: Mars, 2019

Berbère télévision, médiocrité, improvisation et exclusion

CONTRIBUTION (TAMURT) - Croire que la culture démocratique s’installera avec le départ de Bouteflika et du régime d’Alger est une vue de l’esprit. Le mal est profond. Il suffit juste de jeter un coup d’œil sur les « débats » à sens unique qu’organise le seul journaliste du « groupe » berbère télévision pour se rendre rapidement compte du contraire. En plus du choix sélectif et inique des invités, les complexés de la langue française, je suis tombé sur passage d’un « doctorant d’El Djahilia » qui a proposé, toute honte bue, de lancer des émissions en arabe algérien pour plaire aux « autres ». Ahlil! Comme disait Matoub Lwenas.

Aucun pays arabe ne soutient le peuple algérien

ALGERIE (TAMURT) - Ou sont vos frères arabes pour vous soutenir ? Après plus d'un mois de manifestations gigantesques en Algérie, aucune voix arabe n'a été entendue, en guise de soutien. Personne n'a soufflé mot. Les peuples arabes n'ont accordé aucune importance aux Algériens.

Vendredi, acte 5 : «Bouteflika, dégage !»

ALGERIE (TAMURT) – Des millions de citoyennes et de citoyens sont encore sortis dans la rue pour le cinquième vendredi consécutif pour lancer une fois de plus, avec détermination, à la figure du président Abdelaziz Bouteflika : « dégage ! ». L’essoufflement tant espéré par le pouvoir n’a pas été là. Le feuilleton continue donc.

L’Algérie obligée de fournir du gaz à la France

ALGERIE (TAMURT) - Le soutien inconditionnel de tous les présidents français au régime algérien n'est pas sans contre partie. Ce que tout le monde pensait juste comme une simple rumeur, se confirme de jour en jour: l'Algérie doit fournir du gaz à la France. Cette obiligation porte atteinte à la souverainneté du pays depuis 1963.

Abdelaziz Bouteflika : FIN ?

ALGERIE (TAMURT) - Avec la fissuration de l'alliance présidentielle et le soutien affirmé des deux chefs du FLN et du RND au soulèvement populaire déclaré publiquement mercredi dernier, des informations de plus en plus persistantes évoquent le départ imminent de Abdelaziz Bouteflika. Tout porte à croire que le règne de Bouteflika s'approche de la fin.

Le régime algérien fait appel à la main étrangère

ALGERIE (TAMURT) - Ramtane Lamamra, chargé par le clan de Bouteflika de sauver la peau des décideurs, fait appel à la main étrangère pour les soutenir contre le peuple algérien. Il était à Paris, puis en Chine et on dit que la chancelière allemande a refusé de le recevoir.

Guerre au FLN et au RND : le clan Bouteflika, c’est fini !

ALGERIE (TAMURT) - Le très puissant et uni clan présidentiel de Abdelaziz Bouteflika se conjugue désormais au passé. Depuis ce mercredi 20 mars 2019, les choses ne sont plus comme avant pour Abdelaiz Bouteflika et son clan. En effet, les deux partis les plus proches du président contesté sont les proies de déchirements internes inédits mais féroces qui sont presqu’arrivés au mains, surtout au FLN.

Lettre ouverte d’un jeune algérien à Bouteflika

CONTRIBUTION (TAMURT) - Cher régime, Cher Président. L’Algérie par votre faute a vécu la pire période de son histoire. L’étape que nous vivons attise la sensibilité de l’espoir et celui d’un avenir qui se présente enfin aux algériens. Vous dites avoir suivi ces mobilisations mais vous en avez compris l’absolu contraire. Vos hommes de main ont brandi le désordre religieux, la Syrie et le chaos. Aujourd’hui vous saluez le pacifisme, quelle ironie !

Algérie, vers la réhabilitation du FIS

ALGERIE (TAMURT) - Profitant dU chaos qui règne en Algérie en ce moment, le régime profite pour réhabiliter les anciens terroristes et les autoriser à activer politiquement. Tous les terroristes qui ont été dans les maquis et qui sont interdits de toute activité politique, ont désormais le droit d'activer le plus normalement de monde.

Ali Ghediri récidive et offense le peuple kabyle, au nom de qui parle le général

ALGERIE (TAMURT) - Chassez le naturel, il revient au galop. Il est difficile voire impossible d'avoir un esprit critique ou quelconque ouverture quand on a passé 45 ans de sa vie à pérorer OUI Hadarat, à vos ordres mon caporal! C'est vraisemblablement le cas du général major Ali Ghediri, cet adolescent politique de 65 ans, qui à défaut d'éloquence et de programme politique, s'est attaqué ce 19 mars aux Kabyles dans un média algérien, dans des termes abjectes, au point de les réduire à de simples tubes digestifs.
- Advertisment -

Most Read