lundi, septembre 26, 2022

Monthly Archives: Juin, 2013

4 jeunes se noient à Tichy

La coquette station balnéaire de Tichy a enregistré dans la matinée de dimanche quatre noyades. Trois jeunes filles et un garçon, âgés entre 13 et...

Tizi et Bougie enregistrent d’excellents résultats au BEM

Les wilayas de Tizi-Ouzou et Bougie se classent en troisième et quatrième positions, au niveau national, à l’examen du BEM. Avec un taux frôlant...

Alors que le parti du MSP assume son racisme envers les Kabyles, le président du Hamas assiste à la convention nationale du RCD !

ALGERIE (Tamurt) - Ce qui a été une simple rumeur vient d’être confirmée. Le président du parti islamiste et raciste algérien du Hamas, Abderrazak Mokri, successeur d’Abou Djerra Soltani, a assisté ce matin aux travaux de la convention nationale du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD) à Zeralda.

Il est hospitalisé à Paris depuis le 27 avril dernier : Bouteflika l’invalide toujours aux « Invalides »

ALGÉRIE (Tamurt) - Les Algériens et la classe politique ont fini par oublier presque définitivement leur chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika, hospitalisé à Paris depuis plus de deux mois. Personne ne parle plus de lui. Même ses détracteurs ont enterré apparemment la hache de guerre. Les rênes du pouvoir sont entre les mains, comme depuis 2005, de son frère Saïd Bouteflika.

Il est hospitalisé à Paris depuis le 27 avril dernier : Bouteflika l'invalide toujours aux « Invalides »

ALGÉRIE (Tamurt) - Les Algériens et la classe politique ont fini par oublier presque définitivement leur chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika, hospitalisé à Paris depuis plus de deux mois. Personne ne parle plus de lui. Même ses détracteurs ont enterré apparemment la hache de guerre. Les rênes du pouvoir sont entre les mains, comme depuis 2005, de son frère Saïd Bouteflika.

Elle se donne la mort après avoir échoué au BEM

A côté d’autres maux bien ancrés dans le quotidien de la société kabyle, le phénomène « suicide » prend de l’ampleur. Les cas se...

La famille AZEM : « Ould Ali Lhadi est le mal venu chez nous et la Dépêche de Kabylie ment »

KABYLIE (Tamurt) - Suite à l'article paru dans la Dépêche de Kabylie au sujet de l'inhumation de la soeur de Slimane Azem, intitulé «{ La sœur de Slimane Azem enterrée, jeudi, à Agouni Gueghrane} », signé par S.M., la famille AZEM par son représentant Hocine AZEM, souhaite apporter une mise au point. En effet, l'article en question souligne que « {le directeur de la culture de la wilaya de Tizi-Ouzou, M. Ould Ali était parmi les présents pour partager la douleur de la famille de l’icône de la chanson kabyle, Slimane Azem. Il a d’ailleurs déposé une gerbe de fleurs sur la tombe de la défunte. Cet hommage, à Na Hedjila, « est un devoir qui s’impose du fait que la douleur a touché une famille d’artistes qui a tant donné au monde de la culture amazighe,} ».

La fondation Matoub Lounès empêchée de rendre hommage à Mohamed Boudiaf

Mohamed Boudiaf n’a finalement pas pu aller au bout de son objectif, libérer l’Algérie du giron islamiste et de la mafia qui régnait en maître. Le 29 juin 1992, alors qu’il tenait une conférence des cadres dans la ville d’Annaba, l’homme placé à la tête du haut comité d’état fut assassinée au milieu d’une centaine de témoins.

21ème anniversaire de l’assassinat du chef de l’état algérien à Annaba : « Les Enfants de Mohamed Boudiaf » réclament la vérité

ANNABA (Tamurt) - L’anniversaire du meurtre du chef de l’état algérien, Mohamed Boudiaf, aujourd'hui, à Annaba est passé inaperçu comme d’habitude en Algérie. Première enseignement à déduire de cette attitude : ceux qui l’ont tué sont toujours au pouvoir. Une manière d'entrevoir que la vérité sur l’assassinat de ce personnage historique venu en catastrophe sauver l’Algérie n'est pas à l'ordre du jour.

Egypte: de nouvelles violences font deux morts dont un Américain

Deux personnes dont un Américain ont été tuées lors de violents heurts vendredi à Alexandrie entre partisans et opposants du président Mohamed Morsi à...
- Advertisment -

Most Read