El Hadi Ould Ali achète un appartement à Paris

42
567
El Hadi Ould Ali
El Hadi Ould Ali

ALGÉRIE (Tamurt) – Des personnes aisées en France ne peuvent pas se permettre un bel appartement sur Paris, alors que de simples directeurs algériens achètent de somptueux appartements dans cette ville, la plus chère du monde. C’est le cas de l’actuel directeur de la culture à Tizi-Ouzou qui n’est autre qu’El Hadi Ould Ali. De source sûre, El Hadi a acquis un bien immobilier à Paris, au mois de février dernier, d’un montant de plusieurs milliers euros. Notre source a indiqué que l’appartement est situé non loin du fameux quartier Saint Michel. Il lui a été vendu par un homme d’affaire Libanais.

El Hadi Ould Ali n’est pas le seul responsable algérien a avoir acquis des biens immobiliers à l’étranger, notamment en France et en Suisse. On dit même qu’il possède d’autres biens immobiliers, mais difficile de vérifier cette information.

Comme tous les acquéreurs de bien immobiliers à l’étranger, via les canaux de blanchissement d’argent, El Hadi a pris le soin de ne signer ni la transaction ni l’acte de propriété par son nom.
Notre source précise que c’est à travers une boite de production artistique fantoche, qu’El Hadi a crée avec un de ses ami en France, que des sommes d’argent colossales sont blanchies.

Ainsi l’argent des contribuables collecté lors des spectacles maquillés organisés à Tizi-Ouzou fini par atterrir sur des compte privé dans les banques Européenne. Le nom d’un certain Karim Aït Oumziane, directeur du cinéma en Algérie, est cité souvent dans les affaires de blanchiment d’argent à l’étranger, avec la complicité de l’ex-ministre de la culture, Khalida Toumi.

Il a fait appel à des proches, dit-on. Sinon comment un directeur qui touche moins de 100 000 dinars par mois peut-il acheter un appartement à Paris ? D’où vient tout cet argent?

Directeur depuis plus de 10 ans à Tizi-Ouzou, El Hadi Ould Ali a été cité dans plusieurs affaires de corruption et de détournement d’argent. La réhabilitation du siège du théâtre régional de Tizi-Ouzou à hauteur de 38 milliards de centimes de dinars a fait couler beaucoup d’encre, mais El Hadi n’a jamais été inquiété par la justice algérienne. Il bénéficie de l’appui de certains généraux, de Khalida Toumi ainsi que de la couverture de Saïd Bouteflika.

R. Moussaoui

42 Commentaires

  1. Avec 200.000 euros tu n’achete rien de bon a Paris, si cette photo est vrai cette appartement doit etre dans les environs de 2 a 4 millions d’euros…

  2. azul

    je pense qu’on l’a payé pour le mal qu’il a pu faire pour la kabylie et la culture kabyle. parce que lui seul ne vaut pas tout ces montants qu’on cite. mais il ya beaucoup d’autres kabyles comme lui. C’est une façon pour leurs faire apprendre la culture arabe et de ne jamais etre digne.quand vous vous associez avec des renards il faut bien s’attendre à manger imirdussen.

  3. 200.000 Euros? tu peux pas t’offrir un apart a ce prix meme a Barbes ou Robaix.. Verifiez vos sources et les infos que vous publiez pour garder un semblant de credibilite..
    Amicalement votre.

  4. Azul

    Le quartier dont vous parlez le m2 et l’un des plus cher au monde environ 15000/20000€.
    Donc votre informateur vous a raconté n’importe quoi ou vous prenez les kabyles
    Pour des débiles.
    Sachez qu’avec 200000€ vous acheter une chambre de bonniche a barbes.

  5. 200,000 Euros ? Le prix d’un studio a Paris.
    Mais bref il peut mieux faire; plus ils becote pour ses sbires puis il lui viront plus d’euros pour acheter quelque chose de plus grand qu’un studio.

    • Arrêtez un peu ses informations non vérifier, à saint Michel on ne peut même pas acheter une chambre de bonne de 9m au 8em étage sans ascenseur .à 2000000e j’aimerai bien croire et encore !!!!

  6. 200 000 euros ne suffiront même pas pour une studette à Barbesse. A St Michel cela correspondra à une chambre de bonne. peut-être que ce sbire à verser un acompte ( aarbun) de 200 000, comme ça le chiffre sera cohérent.
    Merci

  7. Ce site a été bien refondu, sa charte graphique ressemble à celle de The New York Times ou The Telegraph, c’est bien. Il reste juste à ne pas y publier n’importe quoi! 200 000 Euros, c’est à peine le coût d’une chambre de Bonne à Paris.

  8. Azoul….200. 000€ et le prix d’une chambre de bonne à St Michel c’est plutôt 2 millions€ ….franchement Mr Hadi chambite tes choukoure ton payer que 200. 000 € pour ton déshonneur la honte tu veaux pas chère mais bref il faut que tu sache que tu vas retourner à la terre un jour et tu deviens Djifa et tu sera Brûler à l’enfer toi et tes choukoure Ayaghyoul…il sont ou l’argent du criminel Kadhafi. ..ou bien de sadam et leur enfant. ..et le reste des dictateur Awah thelite caremousse iwalaghik…comme il dit le proverbe Kabyle (( 3iche assegasse am yizem wala 100 senna am wouchenne )) pour ça je tire le chapeau à notre président Da Ferhate et bien sûr à Da lwenasse et les autre qui ont pas vendu le honneur. …..

    • c est a dire marcher pour farhat ok sinon tu es un traitre c est ca ??? c est quoi cette logique ? ca c est de thasghyoulith

  9. Mais pourquoi on nous parle de ce sinistre personnage ?
    Cet énergumène traître & vendu sans aucune importance ,ne mérite pas qu’on lui accorde la moindre importance.
    En tous les cas, il a choisi son camp depuis longtemps,et comme le dit un adage Kabyle : Ayen t mahledh a t affedh,ce que tu as semé, tu le récolteras!

  10. L’Algéreio du 1er novembre ad tekfel deg zugar-nsen. Il n’aura de quoi payer les charges de cette appartement, Werahum el guyad…

  11. Les inetremittents en France sont des smigares, les culturalistes arabe(ali baba et les 40 voleurs) sont tout simplement avec l´aide du pouvoir d´allah les champions de Lotto!

  12. Azoul fellawène vous voyez qu’il a eu sa récompense – vendre tout un peuple pour un appartement à Paris c’est pas chère payé ! c’est ce que nous valons pour ce monsieur !tanmirt mass El hadi Ould ALI

    • Oui l’info est interessante et elle peut etre efficace puisque
      c’est la seule arme qui reste pour combattre le REGIME mafieux
      en descriditant ses soutiens.
      Seulement cette strategie peut rester inefficace parce que selective
      et tendancieuse .
      En effet s’il y a lieu de denoncer les souteneurs corrompus du regime
      il va faloir le faire globalement .Or a ce jour on ne denonce que l’apparent
      la face visible et pas la face cachée.
      Comment peut on s’attarder sur un appartement parisien d’OULD ALI ou encore
      AMARA ,KHALIDA et faire le silence sur les fortunes de tous les autres potes de
      l’opposition .Ce n’est ni credible ni juste ni efficace.
      Allons voir les fortunes amassees par d’autres » opposants » par exemple les SADI ,
      Ait Ahmed ,Ait Larbi ,FERHAT et d’autres qui ne sont jamais cites qui ont tous des
      biens en Europe et ailleurs bcp plus impirtant que l’appart de Ould Ali.
      Cherchez que deviennent les miserables animateurs du MCB ?
      A l’image de AHMED ZAID et autres .
      Voila un travail objectif du journalisme ,une enquete globale et pas ciblée .
      Qu’elle ne soit pas juste un reglement de compte ..
      En tout cas vos lecteur font du discernement et savent faire la part des choses….

      • attention à la bleuite et à la plus grande opération d’intoxication. je vois vous ne citez que des noms kabyles, et de surcroît, injustement Ferhat. à l’avènement d’un état de droit en algerie, ces affaire de corruption seront jugées d’une manière juste et équitable. au jour d’aujourd’hui le flou est partout

      • Vous aviez nomme Ferhat et vous aviez mis son nom en lettres capitales comme pour dire  » En particulier ». S’il s’agit bien de Ferhat Mehenni que vous compariez a toute la racaille que vous aviez cite, je dirai tout simplement que vous etes un simple d’esprit et que vous etes plus a plaindre qu’a blamer. Si vous avez l’honneur, (car ce serait un honneur pour vous) de connaitre Ferhat Mehenni un jour dans votre vie, vous serez embarrasse de l’avoir insulter ainsi. Mais ne vous en faites pas, il vous pardonnera, car c’est un homme plein de noblesse.

      • Awer d ak tawed asmi a tesxelted Ferhat akw d imerka ik yecvan.Yerna d awzghi ad sxesregh awal;acku tikelt aki dayen.Ulac Tamettut nigh Argaz i nesaa wur taaridem agh teskerhem.Tikli gher Tllelli n Tmurt nnegh a tlehhu.Seglef nigh qim,nekwni a nteddu…a nettazzal.
        Afud ijehden I gma-tnegh FIM

      • @akchiche et toi tu feras pas la meme chose ? voir plus. vous aimez tous cette fameuse kabylie mais de loin , ou compte l’été arrive vous allez tous là-bas pour faire les beaux ,les bourges et vous ecrasez ce qui sont restes au pays ,c’est comme ca que vous aimez votre kabylie?

  13. Il n’y a que le fisc français qui peut le coincer. Je pense que l’astuce est si bien rodée, que la méthode de blanchiment se transmet comme un héritage. En principe, le fisc demande l’origine des sous, sachant que le transfert de banque algérienne à banque française ne se fait pas…

    Enfin! Il n’est ni le 1er ni le dernier. EHSA est insignifiant par rapport à d’autres. Mais c’est bien d’en parler.’.il faut jeter un coup d’œil du côté d,un médecin de tizi, insoupçonnable, qui fait feu de tout bois.’.escroc, opportuniste, corrupteur, depuis très longue date. Son cabinet est une véritable industrie.’.sans aucune moralité. Ce personnage est le relai de EHSA…entre autre.

    • non le fisc ne peut rien s’il est déclaré comme « diplomate » ou qu’il ne soit pas résidant en France ou en Europe.

    • Est-ce-que vous vous adressez au journal « Tamurt Info » ou a un fantome qui vous est apparu alors que vous etes en pleine crise epyleptique? Apprenez bien que « Tamurt Info » est le seul journal a travers lequel on peut s’exprimer librement. Si « Tamurt Info » ne vous convient, allez donc poster vos commentaires sur Echourouk ou Ennahar et foutez nous la paix.

  14. et les autres vous les avez oublies de les cites ? sauf ould ali ? a croire qu il a acheté un appartement dans l avenue Foch … oulla tout simplement parce qu il est kabyle ??? il ne faut pas …

    • Le jeste simple de la part cet bachagha!, il a utilisé sous l´etiquette culturel la kabylie(cela ne procure rien de bon pour le pays kabyle) comme fond de commerce en faveur electoire clanique de bouteflika en contre partie un apparetement de luxe sur paris, le fief du pouvoir central en france dont boutflika reçoit le soutient inconditionnel(la rituelle politique arabe de france) malgrés les irrégularités de ses démarches politique!.

  15. A Tuareg holds the flag of the National Movement for the Liberation of Azawad (MNLA) during a demonstration in support of the MNLA on July 28, 2013 in Kidal, northern Mali
    .

    .
    .

    Bamako (AFP) – Mali’s latest bloody battle with Tuareg separatist militants in the Sahara desert has reignited an age-old powder keg for a government struggling to keep the deeply-divided country together.
    Related Stories

    Gunfire erupts in Mali’s Kidal ahead of PM visit Reuters
    Mali sends troops to retake town from Tuareg separatists Reuters
    Gunfight erupts in Mali’s Kidal as PM visits Reuters
    Tuareg rebels free hostages seized in northern Mali AFP
    U.S. warns of risk of renewed conflict after Mali clashes Reuters

    The army sent 1,500 troops on Monday to retake the sand-swept rebel stronghold of Kidal after armed Tuareg seized local government offices, engaging the army in a firefight in which dozens were killed.

    The showdown is the latest act in a long line of uprisings among the traditionally nomadic north African people, who have fought Mali’s central government on and off since the country gained independence from France in 1960.

    After teaming up with armed Islamist extremists in the region in 2012 the MNLA declared independence for Azawad, the Tuareg name for their homeland, but the alliance was short-lived.

    More interested in sharia than independence, the Al-Qaeda-linked groups overpowered the MNLA and planted their own black flags across the north, ruling with brutal repression until France sent in 4,000 troops in January 2013 to drive them out.

    The MNLA is now seeking to reassert its relevance in « Azawad » — a chunk of desert the size of Texas comprising about 60 percent of the country, and a melting pot of blacks, lighter-skinned Tuareg and Arab Moors.

    But the militia may have underestimated the anger the battle for Kidal has provoked in Bamako, which broke out as Prime Minister Moussa Mara was headed to town as part of a tour of the north.

    « It is an affront that the government wants to avenge after the turbulent visit of the prime minister to Kidal. Malian opinion is really antagonised, the government is being forced to flex its muscles, » said anthropologist Naffet Keita.

    But the black descendants of slaves held by the Tuareg elite, known as the Bella, also speak Tamasheq and are more numerous than the light-skinned descendants of the slave owners.

    Neither group identifies with the other, and the Bella were among the first victims of atrocities committed by the MNLA during the 2012 uprising.

    Further giving the lie to the idea of a united Tuareg people is the fact that thousands of the soldiers fighting the MNLA rebellion are themselves reintegrated Tuareg fighters.

    At the start of the last century, the Tuareg controlled the cattle and caravan trades, but famines saw the disappearance of their herds and by the time of independence they were the poorest people in the Sahara and Sahel.

    Thousands migrated in the 1980s to Algeria and Libya, where Moamer Kadhafi incorporated many into his pan-Arab military force.

    – Battle for Kidal –

    A decade later, the deterioration of the Libyan economy forced the young Tuareg to return, sometimes violently, to their home countries, where they rapidly swelled the ranks of groups fighting for autonomy in Mali and Niger.

    By then they had swapped their swords, old rifles and camels for Kalashnikovs and 4x4s, launching rebellions in both countries in 1990 which left hundreds dead and thousands displaced.

    Peace accords were signed but never endured, and another rebellion sprung up in Niger in 2007, eventually spreading to Mali.

    A ceasefire was declared in 2009 but many Tuareg had fled to Libya, where they fought alongside troops loyal to Kadhafi, whose regime was battling a rebellion inspired by the Arab Spring.

    With Kadhafi dead and his regime defeated, the nomads — heavily armed and battle hardened — made their way back to Mali and united in late 2011 with other former rebels to form the MNLA.

    Seen as the saviour of Mali in the immediate aftermath of its military intervention, France has since been heavily criticised for allowing the MNLA to regain a footing in Kidal when they ousted the Islamists.

    « For the public, France is a supporter of the Tuareg, » sociologist Mamadou Samake said, explaining a small protest Monday in front of the French embassy in Bamako.

    Whether the battle for Kidal will prove the MNLA’s downfall remains to be seen, with victory for Mali’s troops by no means assured.

    « To take Kidal, you have to control four major highways — not only control them, but keep them under control for several weeks, » a foreign military source told AFP.

    « The Malian army has struggled in the recent past and couldn’t control all of these axes. Now, we’ll see. »

  16. UNITED NATIONS (AP) — Mali’s foreign minister urged the U.N. Security Council at an emergency meeting Tuesday to demand that all armed groups in the volatile West African nation lay down their weapons, especially separatist Tuareg rebels who launched a deadly attack over the weekend in the northern town of Kidal.

    Abdoulaye Diop also urged the council to approve « a much more robust mandate » for the U.N. peacekeeping force in Mali. It is authorized to help restore peace, especially in northern cities, but not to undertake offensive military operations or chase terrorists in the desert.

    A 2012 coup plunged Mali into chaos that allowed secular Tuareg rebels to take over half of the country’s north as a new homeland. Months later, the rebels were kicked out by Islamic jihadists, many linked to al-Qaida fighters. When the Islamists started moving into government-controlled areas in the south, France launched a military offensive that routed the rebels though remnants remain.

    Diop and U.N. envoy Albert Koenders addressed the emergency council meeting by videoconference from the capital, Bamako, on the rebel attack which coincided with a visit to Kidal on Saturday by Mali’s new Prime Minister Moussa Mara.

    The rebels stormed government buildings, killed eight civilians and eight soldiers, and took 32 hostages who were freed on Monday. Koenders said two U.N. peacekeepers and 21 international police officers with the U.N. force were injured while supporting Malian security forces during and after the prime minister’s visit.

    « The priority today is to pull Kidal back from the brink of renewed confrontation … (and) prevent northern Mali from slipping into a spiral of violence that … could destabilize the entire region, » Koenders said.

    He said the Tuareg rebels must hand over government buildings still under their control in Kidal, heavy weapons must be secured, and the government must proceed without delay with political talks aimed at restoring peace.

    Diop told the council that « everything was in place to relaunch the talks to lead to a definitive peace » when the rebels « chose to declare war on the state of Mali » by attacking its forces and government offices.

    The prime minister — visiting the north for the first time with 10 ministers — was warmly welcomed in the northern towns of Gao and Timbuktu but his delegation was « unfortunately received in Kidal with bullets and heavy weapons fired by armed groups in collusion with international terrorism, » Diop said.

    Ambassador Gerard Araud of France, which called the emergency meeting, said French troops evacuated the prime minister and his delegation from Mali.

    Diop held up a picture of a woman — a regional government official slain by the rebels — and said: « This is a crime against humanity and your council should take strong action in order to stop impunity and atrocity. »

    He called for an international commission to be established « to verify the facts so that those responsible be brought to justice nationally and internationally. »

    At the same time, Diop said the government remains ready « to open a sincere dialogue which would lead to a definitive and comprehensive peace agreement. »

    The Security Council later strongly condemned the violent clashes, the building seizures and hostage-taking by Tuareg rebels in Kidal. It demanded « the immediate and unconditional withdrawal of armed groups » from the buildings, insisted that those responsible for the violence be identified and held accountable, and called on all parties to refrain from any further violence.

    The council called for a speedy resumption of the process of securing heavy weapons and of peace talks between the government and armed groups.

  17. BAMAKO (Reuters) – Machine gun and heavy weapons fire broke out on Wednesday in the northern Mali town of Kidal, a rebel stronghold where the army has been reinforcing its positions before an expected drive to retake it, an army officer and the United Nations said.

    The renewed violence follows clashes between the army and Tuareg separatists that broke out on Saturday while Prime Minister Moussa Mara was visiting the town, killing at least eight soldiers and another eight civilians.

    The clashes threaten efforts to find a peaceful solution to the long cycle of Tuareg rebellions in Mali’s desert north. It also upsets plans by France and several West African countries to combat Islamist groups operating elsewhere in the region.

    A Malian Defense Ministry source said the army had begun an assault on the regional governor’s office in Kidal. Tuareg separatists from the National Movement for the Liberation of Azawad (MNLA) had seized the office over the weekend.

    « The combat will continue until we achieve the total liberation of the town, » the source said.

    Spokesmen for Mali’s Defense Ministry and the country’s United Nations peace-keeping mission both confirmed that fighting had restarted but declined to give further details.

    « These aren’t just shots, it’s fighting. There’s been shooting for an hour without interruption, » Kidal resident Assikadaye Ag Warzagane told Reuters.

    Attaye Ag Mohamed, an MNLA official in Kidal, accused the Malian army of starting the clashes and called upon the U.N. mission and international community to press for a ceasefire.

    « The Malian army launched an offensive, opening up with heavy weapons at 10 o’clock (1000 GMT) this morning … Right now intense heavy weapons and machine gun fire is continuing, » Mohamed told Reuters by telephone, as explosions could be heard in the background.

    Mali was thrown into turmoil in 2012 when al Qaeda-linked Islamists took advantage of a Tuareg-led rebellion and seized control of the country’s north. A French-led military operation, known as Serval, drove them back last year.

    FRENCH REINFORCEMENT

    The government agreed with a number of armed groups to hold talks over autonomy last year. The groups included the MNLA, which broke with the Islamists before the French offensive.

    The flare-up in a trouble spot many had hoped was now under control came as West African nations and their international partners redoubled efforts to contain Islamist groups such as Boko Haram in Nigeria.

    Paris, in particular, had hoped to move troops from Mali and other bases to target Islamist groups operating between southern Libya, northern Chad and northern Niger, fearing the fighters could use the region as a base for wider attacks.

    However, French officials said on Tuesday the redeployment, which is expected to involve around 3,000 troops, would be delayed in light of the situation in northern Mali.

    And on Wednesday, an army spokesman said France would reinforce its presence in Mali with 100 more soldiers, bringing total deployment to its former colony to some 1,700 troops.

    « The decision has been taken to bring forces from Abidjan to Gao, given the current period of tension, » spokesman Gilles Jaron told reporters in Paris.

    The numbers were being increased for two to three weeks in order to allow « more flexibility » to the French force, he said.

  18. Aqchiche a dit vrai.
    Pourquoi ne pas parler des autres charognard
    qui jouent les opposants et empochent l.es dividendes.
    Said Sadi ,Ait Ahmed and Co.
    Eix ils ont des chateaux avec meme des chevaux de course !!
    Personne n en parle et pourtant ils trompent tout le monde.
    Ould Ali au moins pour lui c est clair il a annoncé sa couleur..
    et il est fonctionnaire ( vous le dites bien ) chez boutef pendant
    10 ans avec les detournements ça ferait le prix d un appartement
    a St Michel. Mais certains ils n’ont mm pas de fiche de paie et ils se
    retrouvent milliardaire en € …c est lâ ou il faut de l’investigation tant
    sur le (p) politique que financier ???

  19.  » Aqchiche » Le nom par lequel les militaires et gendarmes racistes et fascistes aiment nous appeler pour bien nous discriminer .
    Ta petite tentative de détourner le sujet ne fonctionnera pas espèce de tube digestif, Continu de manger à tous les râteliers mais la Kabylie se libérera de la racaille de ton acabit un jour ou l’autre.

    • Azul
      il faut agir le plus vite possible. C est notre avenir et celui de nos enfants qui est en jeu
      cette bande de mafia a détruit notre pays.
      votre frere

  20. Une question de sémantique : je trouve le nom de « Kabyle de Service » est gentil voir même flatteur. il désigne pas assez l’une des problématiques ou obstacles auxquelles il fait face le peuple Kabyle : la traitrise et tourner son dos à son peuple pour avoir des privilèges , notamment matériel.

    Je pense que dorénavant, il faut appeler les personnages de type Ould Hadi comme des collaborateurs ou de traitres !

  21. Merci Mr elhadi ould ali tu prouve encore une fois de plus que les kabyle ne sont pas aussi chers just qlq goute de petrol tu vend ta dignite en tout cas toi et khalida vous etes des marionette pour le pouvoir algerien et le pouvoir lui meme n’est qu’une marionette des americain et francais

  22. L’algerie ne s’en sortira jamais pcq tous le monde et corempu meme dans les mairies algerien ya du piston (chipa) les hopital les ecoles c trop grave et les gents sont des ignorant pcq le pouvoir les a deviser pr mieux regner (kabyle arabe chaoui chelhi beni mzab ….) jamais on deviendra une nation digne meme avec tout l’argent qu’a notre pays on reste un peuple imbicile, avec 1,5 miliions de moujahid lah yarhemhoum

    • je constate que l’article à été censuré et mon commentaire carrément supprimer ;en effet dans votre 1er texte vous avez parler de 200000€ , , ce montant a été supprimer et remplacer par  » plusieurs milliers d’euros . quelle amateurisme .je ne défend par OULD ALI , mais de grâce arrêtez de raconter n’importe quoi: les racontars de comptoirs en on a marre !!! . ce n’est pas avec ses pratiques que vous allez bâtir un État.et un journaliste doit vérifier ses sources.M ou Mme R MOUSAOUI IGNORE COMPLÉTEMENT LE MARCHE DE L’IMMOBILIER EN FRANCE ENCORE PLUS SON INFORMATEUR.

      NB/ vous avez oublier de supprimer les commentateur évoque le chiffre de 200 000€ .

      je confirmerai ce que je pense de votre journal , si ce commentaire n’apparait pas ..

      Tanemirt
      Aqlida di Paris , qui n’a pas les moyens de loué une chambre de bonne !!!!!

    • je constate que l’article à été censuré et mon commentaire carrément supprimer ;en effet dans votre 1er texte vous avez parler de 200000€ , , ce montant a été supprimer et remplacer par  » plusieurs milliers d’euros . quelle amateurisme .je ne défend par OULD ALI , mais de grâce arrêtez de raconter n’importe quoi: les racontars de comptoirs en on a marre !!! . ce n’est pas avec ses pratiques que vous allez bâtir un État.et un journaliste doit vérifier ses sources.M ou Mme R MOUSAOUI IGNORE COMPLÉTEMENT LE MARCHE DE L’IMMOBILIER EN FRANCE ENCORE PLUS SON INFORMATEUR.

      NB/ vous avez oublier de supprimer les commentateur évoque le chiffre de 200 000€ .

      je confirmerai ce que je pense de votre journal , si ce commentaire n’apparait pas ..

      Tanemirt
      Aqlida di Paris , qui n’a pas les moyens de loué une chambre de bonne !!!!!

  23. ait oumeziane ou Mr POT DE VIN ne pouvait même pas assumer son métier de régisseur , on lui confie le poste de directeur du CNCA. alors de la acheter un appartement à paris ça relève de la 4eme dimension.
    ses complices malik ali Yahia ils sont de mèche ainsi que yacine lalloui(le transitaire de la culture: il n ya pas mieux pour transférer l’argent vers l’étranger).
    tant que karim ait oumeziane reste à la tête du cinéma algérien c’est comme un corps humain atteint d’un cancer généralisé.

  24. les gens du MAK raconte n’importe quoi dans le but de récupérer les kabyles qui sont allergique au pouvoir algérien, je vais vous dire que meme si on déteste le pouvoir on ne déteste jamais l’algérie et on n’accepte jamais la division de notre cher pays, la preuve durant la coupe du monde tous les algériens étaient derrière cette équipe sauf les racistes (MAK).
    la politique c’est la proposition d’un projet de société efficace et satisfaisant, contrairement au MAK qui n’a aucun projet sauf la division du pays de 1.500.000 chahides. nous les kabyles n’accepterons jamais cette idée de merde.
    revenons à cet article de la honte, je ne vois pas comment ce monsieur achète des biens en france tant dit que ces fréres qui habitent le même pays n’ont pas le privilège d’y habiter et continu à louer des appartements chez le privé. résultats des courses, cet article est un mensonge.
    Autre chose, j’ai lu dans le passé un autre article qui dit que ould ali a des gardes du corps et ils l’accompagnent partout où il va, sachant que personnellement je le vois seul quand il vient rendre visite à sa famille à agouni issaad, il vient seul quand y a un mariage dans son village.
    Sincérement, la seule chose que je souhaite faire c’est de rencontrer celui qui écrit ces articles de merdes et de lui casser la gueule. t’es une merde, sale con.
    L’ALGERIE APPARTIENT AUX ALGERIENS PAS AUX HARKIS DU MAK. VOUS N’AUREZ JAMAIS CE QUE VOUS VOULEZ. L’ALGERIE RESTERA A JAMAIS UNIT

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici