Exploitation de la mine de zinc Tala Hamza – Amizour : Le passage en force se dessine

1
5059
Gisement minier de Tala Hamza, Bgayet
Gisement minier de Tala Hamza, Bgayet

VGAYET (TAMURT) – Les services des ministères algériens de l’Intérieur et de l’Environnement viennent de signer les décrets ministériels validant officiellement une prétendue « étude d’impact sur l’environnement » portant sur l’exploitation du gisement de zinc et de plomb se trouvant sur le territoire des deux communes kabyles Tala-Hamza et Amizour. C’est ce qu’a annoncé, dernièrement, le représentant de l’administration coloniale à Vgayet, le wali Kamel Eddine Kherbouche, au terme d’une rencontre avec l’émissaire de la société mixte algéro-australienne WMZ (Western Mediterranean Zinc Spa (WMZ), une joint-venture créée en 2006 pour l’exploitation de cette mine. Malgré une opposition de la société civile kabyle et les mises en garde d’experts sur les conséquences catastrophiques d’une éventuelle exploitation de cette mine, le régime algérien semble opter pour un passage en force.

Sauf une action de résistance forte émanant de la société civile kabyle, l’exploitation de la mine de zinc et de plomb, située à 15 km au sud-ouest de Vgayet, et s’étalant sur 70 km2 entre les communes Tala Hamza et Amizour, entrera en vigueur dans un délai très proche. En effet, les ministères algériens de l’Intérieur et de l’Environnement ont donné leur aval à l’entreprise WMZ détentrice du projet pour lancer l’exploitation. « L’étude d’impact sur l’environnement a été signée par les services centraux », a confirmé le wali Kamel Eddine Kherbouche, représentant de l’administration coloniale au département de Vgayet.

En feignant d’ignorer l’opposition de la société civile kabyle à l’exploitation de ladite mine, et dont les conséquences seraient catastrophiques à tous égards, notamment sur les plans écologique et sanitaire, le régime algérien se prépare à un passage en force. Plusieurs experts, dont le climatologue kabyle Si Ahmed Sidi Menad, expert-senior à l’ONU, ont mis en garde contre une éventuelle exploitation de ce gisement minier. Ce docteur en physique de l’atmosphère a tout simplement qualifié ce projet de ‘’destruction’’. « C’est très grave et sérieux. Ce projet n’est ni structurant, ni d’investissement ni de création d’emploi. A mon niveau, je l’appelle un projet de destruction qui a intérêt à détruire cette région (Tala Hamza et Amizour) », a-t-il déjà déclaré sur la chaine Web ALTERNA TV. Ce chercheur met en avant les risques de pollution massive pour s’opposer à l’exploitation de cette mine. « Il y a un risque de pollution à n’en pas finir avec le procédé de flottation pour séparer le zinc et le plomb du minerai », a-t-il averti. Cette pollution consiste, selon lui, dans des résidus de métaux lourds, du mercure et de l’arsenic. Abondant dans le même sens, il expliquera qu’une station de désintoxication coûte de 100 à 120 millions de dollars.

Autre problème soulevé par cet ancien directeur au ministère algérien de l’Environnement, et ayant lui-même contribué à la rédaction de nombreux décrets pour la lutte contre la pollution industrielle, est celui de la durée de vie insignifiante de cette exploitation minière. « Elle est de 25 ans ! Qu’est ce que c’est 25 ans dans la vie d’un pays (…). On va massacrer toute une région et une fois c’est fini, on part et personne ne rendra des comptes », a déploré Si Ahmed Sidi Menad. Tout en soulignant que les impacts sur l’environnement sont très nombreux, que ce soient au niveau du sol, des ressources naturelles et biologiques, de la santé des populations et de l’atmosphère, ce scientifique soupçonne un problème de grosse corruption dans l’attribution de ce projet à l’entreprise australienne Terramin, qu’il qualifie de « compagnie fantôme ». « J’ai saisi des amis en Australie et j’ai reçu des réponses très choquantes. L’entreprise Terramin est très peu connue en Australie. Elle n’a jamais fait de bénéfice de sa vie et elle a une action cotée à 0,05 dollar australien. Son action ne vaut pratiquement rien. Elle n’a pas une activité minière (…). Il y a un groupe chinois qui est derrière et qui met Térramin en avant », a-t-il affirmé, tout en dénonçant « des jeux de coulisses ».

En résumé, le peuple kabyle ne doit pas se laisser tromper : « Ça ne sera pas un pôle industriel. Ce n’est pas un projet structurant à valeur ajoutée. C’est un projet de destruction. On va prendre une richesse qui est dans le sous-sol et on va l’exporter », a encore mis en garde Si Ahmed Sidi Menad, conseiller en chef international à SHECCO sur la protection de l’ozone et le changement climatique.

Lyes B

1 COMMENTAIRE

  1. Que reste t il vraiment de la Kabylie authentique, de celle de ma jeunesse des années 60 ? Rien, Nada…j’ai grandi en voyant tout se dégrader, tout massacrer…de la beauté à la laideur, de la propreté à la saleté, d’une société avec des valeurs à une société clochardisée, d’une société ouverte à une société enfermée dans les mosquées qui pilules comme des champignons jusqu’à défiguré les villages et la descente aux enfers ne s’est jamais arrêtée jusqu’à ce jour. Pour ce qui est des riches du pays/du peuple, quand elles ne sont pas volées elles sont données 1 milliard de dollars par ci pour des projets des pays de l’UA, 100 millions de dollars chacune par là pour la Palestine et la Tunisie, 35 millions pour la Turquie , 15 millions pour leur copain criminel Assad ( toutes ses hommes sont données cadeau rien que cette année ) etc…sans parler du Polikhra qui a coûté et qui coûte encore des milliards de dollars, le reste est dilapidé dans la ferraille Russe avec le faramineux budget de l’armée, des projets bâclés et inutiles comme les stades et les mosquées ou encore dans des sommets arabes, des festivals etc…tout ça dans une ambiance de corruption à grande échelle, de repression féroces, de pénuries et de misères de toutes sortes, le pire c’est que non seulement ils ont dépouillé le peuple et détruit le pays mais aussi ils méprisent, ils humilient, ils torturent, ils assassinent ….ils te volent ta dignité et ta liberté ….Toutes les conditions maléfiques sont réunies pour détruire , je pense sincèrement déjà depuis longtemps que ce régime qui a prit le pouvoir par la force en 62 est missionné pour détruire l’Algérie sur tous les plans. Je sais, les Kabyles l’avaient compris dés le début mais malheureusement la luttes Kabyle pour se défaire de cette colonisation n’est pas suivie par le reste de l’Algérie, ce qui explique en partie la volonté de la Kabylie a devenir indépendante. Je me demande si c’est vraiment le mm peuple Kabyles qui a fait la guerre à la quatrième puissance mondiale, où est passé ton nif ayaqvayli où ??? pour accepter de vivre comme un lâche, mm un chien dans les pays qui se respectent a plus de droits, à quand le sursaut pour au moins récupérer votre dignité et votre liberté ???

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici