Hafid Derradji charge le clan de Bouteflika

18
721

ALGÉRIE (Tamurt) – Le speaker Algérien Hafid Derradji est devenu un homme politique et l’un des opposants les plus farouches au clan de la famille de Bouteflika qui règne au sommet du pouvoir depuis 1999. Cette semaine, il est revenu en force  et multiplie les interventions dans la presse et les réseaux sociaux pour appeler les algériens à destituer Bouteflika.

Derradji Hafid est arrivé jusqu’à traiter le peuple Algérien de « sous peuple », pour avoir laissé un homme sur une chaise roulante le gouverner. Il a chargé voir dénigré le chef d’Etat qu’il accuse de tous les maux. Le journaliste Algérien se demande où est Bouteflika? « On dit que Bouteflika a décidé ainsi ou ordonné ceci, on veut écouter ces ordres et ces décisions » laisse entendre Derradji. Sa montée au créneau a fait le buzz sur les réseaux sociaux. Hafid Derradji, qui n’a jamais auparavant affiché ses tendances politiques, semble sortir de nulle part pour devenir un opposant politique en colère contre le régime en place. Certes il a raison, mais même ceux qui étaient avant Bouteflika ne sont pas fameux. En plus, il n y a pas que les Bouteflika qui ont déglingué l’Algérie.

Pourquoi Hafid Derradji n’a pas agi de cette manière contre Zeroual, Larbi Belkhir, Mohamed Lamari ou au moins ces derniers temps contre Toufik? En effet, on ne l’entend jamais évoquer les noms des militaires qui sont, au même titre que la famille de Bouteflika, les responsables de la situation catastrophique dans laquelle se trouve aujourd’hui l’Algérie. A moins que ce Hafid travaille pour Toufik. De toutes les façons cette thèse est la plus plausible. Un opposant clanique ou de façade n’est qu’un militant pour le maintien du régime !

Ravah Amokrane 

18 Commentaires

  1. De quoi se mêle t-il ce charlot dont les commentaires sportifs hestériques nous renseignent amplement sur sa petite nature, sa mégalomanie et son ego démesuré qui lui fait perdre le sens de la gravité tellement il ne veut pas descendre de son nuage où il se croit bénis par la providence. Mais putain de pays c’est quoi ce cirque où un pseudo journaliste sportif amuseur de galerie se permet-il de critiquer le Président d’un pays sans lequel il n’aurait pas atteint la carrière qu’il connait actuellement. Ce type est louche en ce sens qu’il crache dans la soupe, qu’il se permet de mordre la main qui l’a nourrit et curieusement qu’il ose se retourner contre ses maîtres d’hier. Qu’il puisse s’exprimer sur les évènements de son pays en tant que simple citoyen c’est de son plein droit mais de là qu’il le fasse sous la casquette de journaliste sportif exerçant dans une chaine TV d’un pays (Qatar) grand pourvoyeur de terroristes devant l’éternel cela est plus que suspect. Ce charlot à l’instar de sa collègue K. BENGANA, petite fille de Bachagha, sont instrumentalisés par leur employeur (Chaine El-Djazira) pour s’en prendre à leur pays non pas de coeur mais juste de nationalité. Ces deux là et d’autres dans le même cas ne méritent plus de remettre les pieds en Algérie.

  2. Oui ce mec a aussi insulte les Kabyles dans le passe. A partir du Canada ou il vit il peut toujours creer son propre parti arabo-islamique car il fait parti de cette meme famille.

  3. L’Algerie arabe est une affaire de conflits entre Est/ouest. Les kabyles au plus sont les porteurs de servitudes tantot aux tantot aux autres.

  4. Il représente qui ce perroquet du F.L.N de la nuit…..!!!
    Lui qui s’est fait recruté chez les financiers du terrorisme international comme commentateur des matchs pendant plus d’une décennie….!!!

  5. Crainte du rache clou de leur stabilité au Qatar ! leur opportunités entre enjeux ? donc ils font le scream apartir de ce pays minorotaire du Golf de 500,000 population et les 500,000 population des Mozabites instlablent par ces membres Chaambites !

  6. Qu’ils se bouffent le nez entre eux ! Certes nous ne faisons pas partie de ces chiens affiliés au régime qui ne vont pas tarder à s’attaquer à ce journaliste pour défendre leurs maîtres. Mais nous n’oublions pas pour autant les attaques de celui-ci contre le mouvement Kabyle.

    En définitive cette affaire ne regarde en rien la Kabylie. La lutte pour le pouvoir et la rente en Algérie ne nous concerne pas. Il ne faut pas que les Kabyles servent de chaire à canon pour l’un ou l’autre des clans au sommet du pouvoir.

    Ce qui est certain c’est que tôt ou tard l’Algérie passera sous le giron des islamistes, cela est bien le souhait des algériens dans leur écrasante majorité, même si aujourd’hui le peuple algérien n’a pas le droit de donner son choix. L’idéologie arabo islamique est bien l’idéologie de la majorité du peuple algérien, aucun doute donc sur l’issue quelque soit le temps que les rnd-fln passeront au pouvoir. Il est encore temps pour sortir la Kabylie du bourbier colonial arabo algérien.

    Le futur sera soit 2 États voisins, l’un algérien et l’autre kabyle libre et indépendant, soit un seul État à majorité écrasante arabo-islamique dans lequel la Kabylie minoritaire est amenée à se dissoudre perdant ainsi définitivement son identité et sa langue.

    Donc l’avenir est soit à 2 États séparés avec chacun sa constitution conforme à son peuple ; la constitution algérienne sera plus que jamais inspirée et meme lus de la chariaa, la constitution kabyle, à l’instar de celle de tous les pays du monde libre, démocratique et fondée sur la laïcité et le respect des libertés. Soit un seul État algérien où les femmes Kabyles subiront le code de la famille algérien renforcée plus que jamais conformément au bon vouloir de la majorité algérienne arabo-islamique.

    Les Kabyles ont ils vraiment le choix ou doivent ils se retrousser les manches pour arracher leur indépendance ?

  7. Si, Hafid Derradji aime ou pas les kabyle ou bien s’il fait parti de cette famille miltaire, ca, je ne sais pas.
    Mains, une fois je l’ai vu en angleterre (Manchester), il a certainement pas appreciate lorsque je lui dit « Azul felak a mess Hafid gher Manchester »…

  8. Azul a Amokrane.

    Il y a une difference enorme entre un « Speaker » et un « Anchor ». Un speaker parle AU NOM de x ou Y. Un Anchor est un rapporteur. Un porte-parole v. un observateur.

    Azulement.

  9. Kabylie ou pas Kabylie, Arabe ou pas, de toute façon…regardez un peu la propreté des rues de Riadh en Arabie Saoudite, et prenez exemple. Et puis Derradji, ce n’est qu’un journaliste, pourquoi en faire un éditorial?

    • Les Saoudiens ont la chance de ne pas devoir changer d’identité, comme le sont les berbéres qui doivent devenir arabes pour etre algeriens

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici