Hend Sadi, Bouteflika et son portrait

27
816

ALGÉRIE (Tamurt) – Le décor est planté dès le premier jour du colloque très officiel qui se tient à la Safex (foire) d’Alger depuis vendredi dernier et qui sera honoré par la présence du « grand » opposant  algérien Hend Sadi, frère d’un certain Saïd également « hostile » au régime algérien, comme tout le monde le sait.

Le décor : un portrait officiel du Président de la République Abdelaziz Bouteflika qui trônera derrière Hend Sadi tout au long de son intervention. Puis, il y a aussi ces calligraphies arabes qui ornent la salle, d’un bout à l’autre,  pour rappeler à qui serait tenté de l’oublier que « nous sommes toujours dans l’Algérie arabe et musulmane ». Un autre détail de taille : le colloque international sur Mouloud Mammeri est organisé sous « le haut patronage du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika » et par un certain Haut Commissariat à l’Amazighité. Il a été inauguré par le baathiste ministre de la culture Azzeddine Mihoubi, qui avait, pour rappel, écrit un scénario de feuilleton où il a arabisé aussi bien l’héroine Fadhma Nsoumer que toute la Kabylie. Ce genre d’événements, rares sont ceux qui l’ignorent, débute par le célèbre « kassamen » et une infinité de remerciements au Président de la République pour « ceci et cela ». Sans compter tous les aspects invisibles et les visées souvent malsaines et inavouées  de cette sorte de rencontres, guère dénuées de récupération politique. C’est donc à cette mascarade que Hend Sadi vient prendre part.

Mais ce n’est pas seulement sa participation qui pose problème. C’est le fait qu’il confère une crédibilité à cet événement. Les kabyles n’étant pas dupes et n’étant plus prêts à être dupés, ils savent désormais pour qui roule Saïd, Hend et toutes les autres personnalités qui soufflent le chaud et le froid en prenant les kabyles pour des tarés. Mais, ils oublient que l’histoire note tout. Surtout quand il y a des écrits pour attester de la véracité des faits dans lesquels ils sont mouillés. Il ne faut pas s’étonner si demain, Hend Sadi, dans une interview ou une émission de télévision dénonce le régime d’Abdelaziz Bouteflika après ce grand moment de convivialité intime avec les valets du Roi. Désormais, les kabyles sont habitués à ces volte-face.

Tahar Khellaf

27 Commentaires

  1. Après avoir vu et entendu ça ( à la 4 ième mn et 10 seconde ) de la vidéo suivante : –
    https://www.watchmoreclips.video/video/7AP3dzYmkLw/related/HendSADI.html#start

    et lu ce qui suit de l’auteur SID-LAKHDAR Boumédiene, enseignant, arabophone très loin du problème kabyle : :
    –  » il (Hend Saädi) a siègé au côté du Général Nezzar, il a été SENATEUR nommé au tiers présidentiel PAR BOUTEFLIKA et porté au pinacle de l’honorabilité et de la gloire mondiale des personnages comme Khalida Messaoudi. http://tamazgha.fr/Je-denie-ce-droit-a-Hand-Sadi,1255.html
    J’ai personnellement quelque peine à situer le personnage au point de m’interroger en me posant la question :
    va t-il récidiver ou rentrer dans le rang (de l’opposition collaboratrice) ?

  2. Il faut que vous cassiez toujours tout, cher Tahar Khellaf…

    Pour ma part, et à la réflexion, plutôt que de laisser la place à certains autres qui ne portent pas feu Mouloud Mammeri dans le cœur, je préfère que Hend y assiste. On sait qu’ils étaient proches, et pour cela, Mammeri ne se retournera pas dans sa tombe. Et puis, pour ce qui est de l’Algérie, je préfère qu’elle récupère des évènements ou des commémorations qui portent sur des personnalités berbères et berbersites, ainsi que sur le fait amazigh, plutôt qu’autre chose…je dirais même que vu comment l’Algérie avait nié et persécuté la berbérité, c’est en quelque sorte une victoire… et les frères Sadi y sont pour quelque chose dans cette dédiabolisation du fait berbère.

    Et donc, il n’y a plus de complexes avec l’amazighité, l’Algérie est amazighe, et petit à petit, les citoyens algériens incluront cette dimension berbère dans leur identité personnelle, awi-d ukkan…

    Et il n’y a pas de quoi s’alarmer…

    Salutations calmantes…

    • @Sonia pour ma part je n’y crois pas du tout à cette soudaine affection des Algériens pour le fait amazigh en général et Kabyle en particulier. Je dirai même que c’est toujours le même cynisme, sournois, que ce régime applique à la Kabylie, car pendant qu’il vante le mérite de nos auteurs à Alger, sa police et sa gendarmerie, répriment et bâillonnent aujourd’hui même, à Djemâ Saharidj. Si l’Algérie récupère comme vous dites ces personnes de chez nous, c’est pour neutraliser toute la symbolique qu’elles portent dans notre combat pour notre émancipation. Si le « Tamazight  » est devenu langue « Nationale AUSSI  » comme ils disent le mérite en revient surtout aux indépendantistes du MAK qui ont mis la barre très haut. Personne n’est dupe!!!

      • Je n’ai jamais dit que tout était parfait, et je suis au courant de la répression en Kabylie et des interdictions de conférences. Je fais simplement remarquer que le fait amazigh n’est plus autant persécuté, nié et diabolisé comme c’était le cas il y a quelques décennies.
        Je ne vois pas en quoi le Mak a mis la barre haute. Tamazight devait être reconnue, avec ou sans le Mak. Ait Chebib a fait ce qu’il pouvait pour faire adhérer autour de la question de l’autodétermination, mais il n’y a pas de barre haute. Vraiment, je ne vois rien. Auriez-vous l’amabilité de me remémorer les choses ?

        • @Sonia La réponse concernant ce personnage que vous semblez très apprécier est déjà donnée par  » un connu ». Siéger comme sénateur, nommé dans le tiers présidentiel, par Bouteflika, à côté de tous les barrons du régime, est une marque d’infamie, une flétrissure qui poursuivra son auteur comme une marque au fer rouge. La barre très haute, est l’extraordinaire mobilisation du peuple Kabyle derrière le MAK, qui a su redonner une vision, un espoir et cimenter la communauté Kabyle pour prendre son destin en main. Les grandioses manifestations suivies par hélicoptère par les services du régime, son hymne national, son drapeau, tous ces attributs de souveraineté choisis par des centaines de milliers de personnes, malgré les intimidations, la répression, les démarches auprès des organismes internationaux pour internationaliser notre cause, ont donné des insomnies aux agents d’influence, à tous les vendus qui les servent, et au services DRS/DCS gestapistes. Il y’a encore des gens dignes qui ne se vendent pas à l’encan,que le régime corrompu ne peut pas acheter, et pour lesquelles la Kabylie passe avant l’intérêt personnel.

  3. Attention aux dérives ! Voilà que Hend Sadi, le brillant auteur de « Tisnakt s wurar », est voué aux gémonies parce qu’il participe à un colloque organisé en hommage à Mouloud Mammeri.
    L’histoire de la guerre de libération témoigne des graves règlements de compte kabylo-kabyles entraînant les liquidations de patriotes brillants comme Bennaï Wali, ou Abane Ramdane.
    Il faut savoir raison garder et ne pas imposer à tous la même posture, c’est la condition pour que la société kabyle soit démocratique, tolérante et moderne.
    A yamru ehku, a yallagh cfu !

    • Il seraient dépositaires de la morale, de la Kabylie, de la berbérité, de taqvaylit, de la kabylité, de la dignité et de tout. N’est-ce pas de la dictature?

      • Un rappel important pour l’histoire et la mémoire :
        MAMMERI S’EST OPPOSÉ À LA CRÉATION DU RCD

        Ferhat et Sadi avaient insulté M. Mammeri en raison du seul fait que celui-ci avait , à l’instar de K.Yacine, Mohya, Chaker, T. Yacine, refusé d’apporter sa  » caution morale  » à la création du RCD, parti-offcine instigué sur ordre du puissant Clan Belkheir-Ayyat-Belkaid-Haroun-Nezar-et-cie (puissant car puissamment amarré à la puissante Police secrète). Le lendemain, le célèbre écrivain, linguiste et anthropologue, était venu à Tizi-Ouzou exprimer son indignation et sa colère auprès des Animateurs (1) du MCB , ceux-là mêmes qui avaient co-signé une Déclaration par laquelle ils avaient dénoncé la fondation de ce parti-officine, créé dans les bureaux de la SM , du temps du Général M.M.L. Ayyat (qui avait lancé Rebrab et…) …

        D’ailleurs , le RCD est  » né avant termes  » (Février 1989), avant même la promulgation (Mars 1989) de la Charte / Constitution qui avait consacré le multipartisme, bénéficiant d’une impressionnante couverture médiatique et de moyens logistiques et financiers conséquents. L’occasion pour Ferhat et Sadi, chauffés à blanc par la SM – la snistre et mafieuse Sécurité militaire-, de lancer leurs attaques contre le MCB , lequel dérangeait réellement le Régime militaire, car  » oppositionnel, légitime, populaire, unitaire , fédérateur, rassembleur  » . Surfant sur la “fibre identitaire” le RCD inaugure le ” mythe fondateur de la prise en charge du domaine bebère ” un mot d’ordre ou slogan porteur en la “ nouvelle ère mensongère ”!

        Dans la foulée, la SM crée une pléthore de micro-partis , des associations fantoches, des journaux de propagandes …..

        RCD, PSD, FFD, MSP,PRA et autres sigles de ce “ Poker menteur ” ou “Jeu de billard” ou encore  » le façonnage artificiel du champ politique et médiatique  » monté par les Généraux où les uns sont élevés contre les autres, la division totalement organisée, pendant que eux continuent piller les milliards du pétrole et du gz, arbitrent les rapports de forces, les querelles et conflits, alors que des pans entiers de la société végètent dans la misère indicible et effroyable …

        La stratégie des Maitres de la SM-DRS est de » de diviser-isoler-séparer (les 3 à la fois) la Kabylie, ce qi équivaut à sa  » neutralisation politique « , car cette région (plusieurs département), proche de la Capitale, est considérée comme la ” tête de la locomotive ” , rébellionnaire, irrédentiste et rebelle, et en divisant celle-ci en mille morceaux , en mettant au devant de la scène des extrémistes de tous bords, des faux-opposants , le Pouvoir militaro-mafieux s’assure un  » sursis garanti « , son existence prolongée durablement ….

        Les Sadi, Ferhat, Ait Larbi, Lounaouci, Khalida, Benyounès, Oulamara et leurs acolytes avaient tout fait pour casser le MCB : il avaient fondé le MCB-bis, puis le MCB-3 , La Coordination nationale, décrété la grève du cartable, et envoyé leurs enfants en France, avec l’aval de Jean Audibert, l’éradicateur Ambassadeur de France à Alger, ami (et conseillé très écouté) de Belkheir. Bouttefeux et va-t-en-guerre, manipulateur, qui enflammait les Généraux ultras et faucons….

        —————————
        Les Sadi et leurs acolytes veulent se racheter et se relooker, mais ça ne passera pas …

        • Bon je ne suis pas present en kabylie depuis 80, je n’ ai pas vu naitre le RCD , ce dont je doute c »est rebreb qui serait »Ayyat (qui avait lancé Rebrab »!
          S’ il avait dAyyat (qui avait lancé Rebrab etes liens solides dans le DRS on lui bloquerait pas ses projets, bejaia, ballara , Piombino, n’ est ce pas?!

          • Ah ! Mais voilà mon agent préféré ! Je sais que vous aimez bien répondre à mes commentaires, mais enfin, vous êtes toujours dans une ennuyeuse redite : DRS, RCD, machin, wihin, tihin, wina, winat, tinat… Ulac ayen niḍen ? A la longue, je vais finir par ne plus vous lire. Ah, je vais peut-être adhérer au RCD…

          • Quand Rebrab est lancé Lakehal Ayat avait déjà été remplacé par Betchine jusqu’en 1990, puis Médiène. Donc arrêtons la désinformation.

          • Bravo hamid d’avoir tout dit. Du reste, l’apartheid economique contre la kabylie date de boumediene. Meme les investissements etatiques sont systematiquement dètournés vers les régions jugées plus « algeriennes » que les kabyles.

          • @sonia, Ainsi je serais agent ? Et de qui ? fln ou le roi arabe du maroc??
            Quelle deception!

    • Tura umne&, tamurt-info tesder&il te&leb (fln &rnd )di tmurt n leqbayel ,ihun rebbi tuget tuki ,sarame& tamurt-info ad d-tawi ine&masen ara yessizlen tidet

  4. Au rythme de mes lectures, vos pages commencent sérieusement à m’inquiéter.
    Il n’y passe pas un seul jour sans, qu’une « personnalité » Kabyle ne soit descendue par votre journal.
    Certes, les Kabyles ont toujours été lâches, avec aucun courage dans les tripes, cela le monde entier l’a compris, un peuple qui gueule depuis 60 ans, mais à la vue d’une moitié de flic il n’y a plus personne.
    Les grands hommes et peuples agissent fortement contre ceux qu’ils considèrent des traîtres.

    • On est pacifiques, votre invitation a’ lyncher  » les traitres » sert le systeme! Qui a besoin de cadavere pour redorer sa facade exterieure,

  5. Un gêne amazigh de collaboration dont ,hélas,est doté le génôme en tamazgha et malheureusement s ‘est manifesté ,lorsque une quelconque colonisation en joue un rôle de catalyseur;hier la romaine colonial avec boccus,les dynasties harkis elmoravides et elmohades avec l’arabisme colonial ,les bachagas ,les harkis ,les cartel de oujda avec la française apartheid colonial,et aujourdhui tous ces amazighs en général et kabyle en particulier les ouyahia,benjonass,toumi,…..et beaucoup d autres hypocrites kabyles de service qui font tomber leurs masques de collabos avec l’araboislamisme colonial qui a repris le relai de la derniere colonisation
    Qu’est ce que ces mister hyde et docteur jekyl ne feraient pas pour des sous,idhriméne ….quelle honte!
    Cheb cheriet , les sadi and co,amrane ait hamouda …à fort de glissement vos masques sont tombés.Nous vous regrdons ,désormais,sous vos vrais visages….et ils ne sont vraiment pas beaux…!

  6. Nous sommes preneurs à Da Mokrane, seulement il faut des faits tangibles et non de simples déclarations, car vous faites exactement ce que vous semblez reprocher aux initiateurs du RCD. Nous savons tous que le RCD est dès le début très proches des génocidaires éradicateurs, mais là, donnes nous des indications un peu plus précises concernant les déclarations de Da Lmulud contre le RCD, des dates, des journaux, des réunions, en sachant par exemple que Da Lmulud est décédé en février 1989, pratiquement durant le mois qui a vu la naissance du RCD, idem pour K Yacine Malade et hospitalisé en France. Très facile d’amalgamer toute les honnêtes personnes qui avaient agi de bonne foi avec d’autres qui ont malheureusement mal tournées, il faut se méfier du TOUS POURRI que vous voulez dénoncer, mais que vous appliquez vous même à beaucoup de militants irréprochables.

    • Tout à fait, Mouloud Mammeri aimait l’Algérie entière, son travail a concerné différentes régions d’Algérie et de Tamazgha et sa lumière transcende les frontières ethniques et nationales.

      • L’Algerie de mammeri etait encore moderne et respirait un peu d’organisation. Au fur et à mesure qu’arrivait l’arabisation, on a eu un changement brusque et radical dès l’arrivée du khomeinisme qui a inspiré les franges islamistes du baathfln qui a viré vers l’orient. L’Algerie de 90 serait méconaissable à Mammeri.

    • On voudrait bien savoir où sont ces peuples berbères qui soudain se sont réveillés pour défendre leur existence en tant que tel en Afrique du nord. La Kabylie est pionnière et sans elle, il y’ a longtemps qu’on aurait oublié l’existence de ces peuples.

  7. Said Sadi et son entourage (Khalida, Ait Hammouda, Benyounes, son frere Hend pour ne citer que ceux la) ont toujours fait partie du systeme. Ces « opposants » n’ont d’opposition que le nom. Je vous rappelle que Sadi a un detail securitaire digne d’un berzidan de la ripoublique et s’offre toutes les largesses du pouvoir colonial que ce soit en Algeristan ou en France.

    Les « revelations » de Noureddine Ait Hammouda sur l’amitie de Sadi avec les generaux sanguinaires est un secret de polichinelle. C’est connu de tout le monde qu’il est un pion du pouvoir colonial algerien, hormis peut etre pour les militants lambda du RCD!!

  8. Le problème c’est que l’on a l’impression que certains pensent de différencier des Imazighenes d’ être plus berbère que les autres berbères. ..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici