L'espace de l’ex-gare routière de Tizi-Ouzou devient un jardin public

6
490
gare routière Tizi Ouzou

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Il faut espérer, à présent, que ce n’est plus le cas. En effet, l’espace de l’ex-gare routière, longtemps convoité par les prédateurs du foncier et du béton, est devenu à présent un jardin public.

A la cérémonie inaugurale étaient présentes les autorités civiles et militaires ainsi que les premiers responsables et cadres des services déconcentrés de la wilaya.
Parmi la classe des élus, figurent les députés Tayeb Mokadem, Mme Ourida Laârfi, Mme Yamina Neftali, le sénateur Mohamed Ikherbane, le président de l’APC de Tizi-Ouzou, Ouhab Aît-Menguellet, et ses collaborateurs et le président de l’APW, Hocine Haroun, et ses proches collaborateurs. Et contrairement aux autres opérations inaugurales que l’on a connues dans le passé, celle du désormais jardin de l’ex-gare routière n’a pas été marquée par un quelconque discours.

Concernant les données relatives à ce nouvel espace public lequel fait face à la place de l’Olivier, elles sont comme suit : superficie : 6.000 M2, coût : 80. 000. 000, 00 DA, maître de l’ouvrage : APC de Tizi-Ouzou, maître de l’œuvre : E.G.R Djurdjura (entreprise de génie rural Djurdjura) ex-EMIFOR et délai de réalisation : 04 mois.

Quant à choix baptismal, il n’est pas encore fait. En revanche, le nouveau jardin du centre-ville et qui se trouve devant le tribunal, il est baptisé au nom de Tahar Djaout. Ce nouveau jardin de l’ex-gare routière est pourvu d’un sol en dalle de pierre à la couleur marron. Au milieu est dressée une fontaine (un bassin semblable à celui du Rond-Point) dont le jet d’eau a été testé positivement à l’occasion de son ouverture officielle. Au fond du jardin, du côté Est, se trouve l’aire de jeux pour les enfants.

Cette aire de jeux en question est composée de plusieurs outils de jeux. De la balançoire jusqu’au tapis de glissade. Le sol dallé du jardin est entouré d’un gazon à l’intérieur duquel sont plantés des arbustes et juste aux limites du dallage sont dressés des bancs. L’entrée de cet espace public par le côté Sud est marbrée. En somme, un vrai lieu de repos et peut-être même un lieu indiqué pour un poète en quête d’inspiration.

De Tizi-Ouzou, Saïd Tissegouine

6 Commentaires

  1. C’est de ce que souffrent les villes de kabylie. C’est un manque flagrant. Ce que je lui souhaite c’est que cette haute ville soit démolie de A jusqu’à Z et refaite à la Haussmannienne et qu’elle soit traversée par une rocade du pont de Bougie jusqu’à Boukhalfa et route d’Alger . Car à priori c’est la partie la plus insalubre,la plus exigue, la plus pauvre ect..aussi la source de l’islamisme et de l’arabisme. Sinon elle a toutes les commodités climatiques et panoramiques pour qu’elle devienne partie convoitée si elle est refaite en quartier moderne, dotée d’espaces verts,d’activités économiques et bancaires,d’activités sportives et olympiques etc. Juste un peu de courage des élus locaux et du mouvement associatif.

    • je rejoint ton idée c’est vrai cet endroit est une brèche qui nous ramène touts les maux d’extérieurs pour nous infester apparemment même cette peuplade n’est pas kabyles d’origine

    • La haute ville c’est le coeur meme de tizi ouzou,c’est comme on demande aux parisiens de demolir montmartre,c’est aussi le lieu de naissance de la jsk,11 joueurs habitaient le meme quartier,maitenant si vous voulez demolissaient vos villages en haut dans la montagne

      • je ne sais pas ce que vous voulez dire avec votre français démoli de démolir vos villages en haute montagne qui tomberaient sur votre haute basse ville dont vous etes fiere connerie

      • Mais ce monsieur n’a pas parlé de démolition tout court. Il a quand même bien continué sa contribution par la réfection et la modernisation. Encore plus il a évoqué un personnage qui n’est pas des moindres,en l’occurrence Georges Haussmann. C’est grâce à ce dernier que Paris ait connu les Champs Elysées et autres grands boulevards et grands jardins et musées . Et lors de l’entame des travaux Haussmann avait recruté en tout quarante mille ouvriers: Architectes,maçons,jardiniers,sculpteurs,peintres etc. Donc effectivement tout s’articule sur la volonté et la décision.

  2. Vous avez parlé des élus. Vous les avez cités.

    Vous avez omis les « autorités civiles et militaires ».

    Et qu’est-ce que peuvent bien faire des autorités militaires dans l’inauguration d’un jardin public ?

    Si ce n’est pour nous dire que nous, militaires, sommes le vrai pouvoir et que nous avons droit de regard jusqu’à l’intérieur de vos maisons.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici