Louisette Ighilahriz : « Non à tout hommage officiel au général Bigeard »

12
1073
Louisette Ighilahriz
Louisette Ighilahriz

CULTURE (Tamurt) – La résistante kabyle Louisette Ighilahriz, torturée par le Général Maurice Bigeard en 1957 durant la guerre d’Algérie, appelle avec d’autres personnalités le gouvernement socialiste français à ce qu’aucun hommage officiel ne soit rendu à ce tortionnaire des guerres d’Indochine et d’Algérie.
Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian compte inaugurer le 20 novembre prochain à Fréjus une stèle qui accueillera les cendres du général Bigeard, sur le site du Mémorial des Guerres en Indochine.

Claude Bourdet, ancien résistant et déporté à Buchenwald, pour qui estime que « c’est est un tortionnaire qui sera ainsi officiellement honoré », écrivait dès novembre 1955 : « Le supplice de la baignoire, le gonflage à l’eau par l’anus, le courant électrique sur les muqueuses, les aisselles ou la colonne vertébrale, sont les procédés préférés, car bien appliqués ils ne laissent pas de traces visibles. Le supplice de la faim est également constant. Mais l’empalement sur une bouteille ou un bâton, les coups de poing, de pied, de nerf de bœuf ne sont pas non plus épargnés »

En 1957, âgée alors de 21 ans, Louisette Ighilahriz était tombée, avec son commando, dans une embuscade tendue par les parachutistes du général Massu, elle est capturée et emmenée, grièvement blessée, au quartier général. Là, elle est torturée, sans relâche, trois mois durant.

Louisette Ighilahriz relatait dans son témoignage publié par Le Monde en juin 2000 comment Massu, ou bien Bigeard, lorsqu’ils venaient la voir, l’insultaient et l’humiliaient avant d’ordonner de la torturer. « Massu était brutal, infect. Bigeard n’était pas mieux ». Elle avait souvent hurlé à Bigeard : « Vous n’êtes pas un homme si vous ne m’achevez pas ». Il lui répondait : « Pas encore, pas encore ! ».
Elle ne doit sa survie qu’à un médecin militaire qui la découvre fin décembre 1957 et la fait transporter dans un hôpital où elle échappe à ses bourreaux.

En dehors de Louisette Ighilahriz (Patriote kabyle, torturée à l’état-major de la 10ème division parachutiste durant la guerre d’Algérie), les autres signataires de cet appel (que nous publions intégralement ci-dessous), il y a Patrick Chamoiseau (Écrivain), Guy Fischer (Sénateur du Rhône), André Nouschi (Historien, professeur émérite à l’Université de Nice, ancien de la 1ère DFL), Salah Amokrane (Militant associatif), Rosa Moussaoui (Journaliste), et Alain Ruscio (Historien) :

« Il y a deux ans, le ministre de la défense du précédent gouvernement, Gérard Longuet, venu des rangs de l’extrême droite, avait conçu l’idée de transférer les cendres du général Bigeard aux Invalides. Une pétition, signée par 10.000 citoyennes et citoyens, fut pour beaucoup dans l’échec de cette provocation. Or, voici que le nouveau ministre de la défense, Jean-Yves Le Drian, remet sur pied un hommage de même nature, ce 20 novembre, avec une variante : le transfert de ces cendres au Mémorial de Fréjus, dédié aux combattants d’Indochine. Notre pétition était intitulée « Non à un hommage officiel au général Bigeard » : il fallait entendre : « Non à TOUT hommage ».

Aucun de nos arguments, en effet, n’est obsolète.

On nous présente encore et toujours cet officier comme un héros des temps modernes, un modèle d’abnégation et de courage, au mépris de tous les témoignages, de toutes les études historiques sérieuses. En fait, Bigeard a été un acteur de premier plan des guerres coloniales, un « baroudeur » sans principes, utilisant des méthodes souvent ignobles. En Indochine et en Algérie, il a laissé aux peuples, aux patriotes qu’il a combattus, aux prisonniers qu’il a « interrogés », de douloureux souvenirs. Aujourd’hui encore, dans bien des familles vietnamiennes et algériennes, qui pleurent toujours leurs morts, ou dont certains membres portent encore dans leur chair les plaies du passé, le nom de Bigeard sonne comme synonyme des pratiques les plus détestables de l’armée française.

Qu’un gouvernement élu par le « peuple de gauche » persiste dans ce projet laisse à penser que l’intervention citoyenne est plus que jamais nécessaire. Nous n’abandonnerons pas, en ce qui nous concerne, ce combat.

Non, décidément, NON, cent fois NON, à TOUT hommage au général Bigeard. »

12 Commentaires

  1. Une question a Madame Louisette Ighilahriz:

    Si le général Bigeard ne doit pas avoir le droit a un hommage officiel de la part , pourquoi le terroriste Oqba Ibn Naafi qui est aussi un envahisseur égorgeur des peuples amazighs d’Algérie continue-t-il a être célébré par votre régime colonial arabe d’Alger imposé par De Gaulle?

    Vive la Kabylie indépendante!!!!!!!!

  2. L’Egypte approuve « totalement » la position de l’Algérie vis-à-vis de la situation dans le nord du Mali, a déclaré, mardi 23 octobre à Alger, le ministre des affaires étrangères égyptien, Mohamed Kamel Amr, qui a précisé rejeter « les mouvements séparatistes au Mali », lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue algérien, Mourad Medelci.( REMARQUE A CETTE ATTAQUE CONTRE LES COMPOSANTES ETHNIQUE AMAZIGH ( TWAREG , DONC LE PLO ET POLISARIO .QUEBEC, SOUDAN DU SUD, KOSOVO,BOSNIE …ECT BIENTOT LE SIWA , SONT TOUS AUSSI DES SEPARATISTES )

    L’Algérie privilégie une solution négociée au Mali voisin tout en n’excluant pas une intervention militaire qui, selon elle, doit être exclusivement africaine. Jeudi, le premier ministre algérien Abdelmalek Sellal avait réaffirmé que la position d’Alger sur le Mali était « très claire », insistant sur le fait qu’Alger demeurait attaché au principe de non-ingérence dans les affaires internes des pays. « Nous pensons qu’il est fondamentalement utile d’aider et de conforter le gouvernement [malien] pour qu’il puisse recouvrir son intégrité territoriale », avait-il ajouté, notant que la position d’Alger prenait notamment en compte la lutte contre le terrorisme et les narcotrafiquants

  3. Lousette est jalouse ,drôle de combattante elle se plaint des sévices qu’elle a subi pendant la guerre pour libérer l’algerie ,aujourd’hui elle ne vit pas dans le pays qu’elle a libérer ,elle vit dans le pays de ses bourreaux la France.elle ne revendique pas a partir de l’algerie mais a partir de la France. Bigeard a servi son pays comme elle a servi le sien Louisette a sa mort elle sera enterrer en France au père Lachaise.
    Pauvre combattant kabyles le pays que vous avez libérer ne veut pas de vous même mort.
    Vous ne revendiquez qu’en France ‘en algerie vous êtes soumis a vos maitre.
    Continuez ainsi vous serez chasse de l’algerie et de la France.la tolérance française a atteint ses limites.
    Si mohammed

  4. Appel :

    NON À TOUT HOMMAGE OFFICIEL AU GÉNÉRAL BIGEARD
    AU GÉNÉRAL BIGEARD

    http://nonabigeardauxinvalides.net/

    Il y a deux ans, le ministre de la défense du précédent gouvernement, Gérard Longuet, venu des rangs de l’extrême droite, avait conçu l’idée de transférer les cendres du général Bigeard aux Invalides. Une pétition, signée par 10.000 citoyennes et citoyens, fut pour beaucoup dans l’échec de cette provocation. Or, voici que le nouveau ministre de la défense, Jean-Yves Le Drian, remet sur pied un hommage de même nature, ce 20 novembre, avec une variante : le transfert de ces cendres au Mémorial de Fréjus, dédié aux combattants d’Indochine. Notre pétition était intitulée « Non à un hommage officiel au général Bigeard » : il fallait entendre : « Non à TOUT hommage ».

    Aucun de nos arguments, en effet, n’est obsolète.

    On nous présente encore et toujours cet officier comme un héros des temps modernes, un modèle d’abnégation et de courage, au mépris de tous les témoignages, de toutes les études historiques sérieuses. En fait, Bigeard a été un acteur de premier plan des guerres coloniales, un « baroudeur » sans principes, utilisant des méthodes souvent ignobles. En Indochine et en Algérie, il a laissé aux peuples, aux patriotes qu’il a combattus, aux prisonniers qu’il a « interrogés », de douloureux souvenirs. Aujourd’hui encore, dans bien des familles vietnamiennes et algériennes, qui pleurent toujours leurs morts, ou dont certains membres portent encore dans leur chair les plaies du passé, le nom de Bigeard sonne comme synonyme des pratiques les plus détestables de l’armée française.

    Qu’un gouvernement élu par le « peuple de gauche » persiste dans ce projet laisse à penser que l’intervention citoyenne est plus que jamais nécessaire. Nous n’abandonnerons pas, en ce qui nous concerne, ce combat.

    Non, décidément, NON, cent fois NON, à TOUT hommage au général Bigeard.

    Signez l’Appel……http://nonabigeardauxinvalides.net/

  5. azul

    LOUISETTE IGHILAHRIZ est combattante kabyle mais la kabylie est toujours sous le joug coloniale algerien aux pratiques de l’armée coloniale de bigeard.

    Quel honte pour vous madame,vous etes dans un combat de personnes et jamais dans un combat d’idées et de valeurs humaines. vous etes contre le BIGEARD francais mais vous etes d’accord avec les bigeard musulemans,communistes et arabes.

    Pourquoi vous ne denoncez pas les attrocités commises par votre FLN pendant la guerre et apres la guerre.Les attitudes du FLN envers tous les peuples d’algerie et les indivudus sont pire que celles de BIGEARD et compagnie. votre gouvernement algerien avait reproduit et reproduit encore les methodes de votre BIGEARD.

    La vie est belle au pays de BIGEARD mme ighilahriz.

  6. Affaire strictement franco-française !! Je ne vois pas au nom de quoi, une personne non française va fourrer son nez dans cette histoire française !! Les français rendent hommage à qui ils veulent, je ne me sens pas concerné !! Du reste Bigeard n’a pas fait le centième de ce que le sanguinaire OKBA a fait en Afrique du nord, le résultat c’est qu’il a carrément un mausolée du coté de Biskra alors que la totalité des chefs berbères de cette époque n’ont même pas de tombes identifiées( Dihya et Aksel notamment) !!

  7. Je n’ai jamais entendu cette femme declare sa Kabylite! En plus elle aime bien la France ou elle habite avec probablement un passeport francais SVP; ceci est a verifier. A t elle condamne les tortures en Algerie ? les victimes du printemps noir ?

  8. justice rendue à un grand homme et un grand soldat!
    son devouement à notre cher pays merite un hommage !
    maintenant ce ne sont pas 10000 traitres qui empecheront cela!
    vive le general,vive la Françe

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici