Pour combattre l'illéttrisme: L’association « Iqraa » arabise les vieilles Kabyles

42
549

KABYLIE (Tamurt) – Depuis la nuit des temps, ce sont les femmes et les hommes Kabyles qui ne sont jamais allés à l’école qui ont réussi à préserver la culture amazigh . Une réalité que personne ne peut nier, selon les linguistes et les sociologues qui se sont penchés sur la cquestion.

Cette frange de la société s’exprime jusqu’à nos jours dans un Kabyle pur et authentique. Par contre, ce sont ceux qui ont reçu une instruction qui ont apporté d’autres termes qu’il sont vite adopté et intégré à leur langue maternelle. C’est ainsi que les universitaires s’expriment dans des langues étrangères, comme l’arabe et le français. Ils portent inconsciemment et d’une manière involontaire, un énorme préjudice à la culture amazigh. Conscient du danger que constituent les « illettrés Kabyles » pour la langue arabe, le pouvoir a déployés ses relais pour arabiser même les vieilles femmes, ces gardiennes de la langue et des traditions, dans les villages et les contrées les plus éloignés.
Une association dénommée « Iqraa » assure des cours de la langue arabe partout et bénéficie de tous les moyens et autres facilités avec la mise en branle d’un programme entamé depuis plusieurs années et qui consiste, soi-disant, à éradiquer l’illettrisme, mais seulement en langue arabe.

Des femmes (jeunes et moins jeunes) kabyles qui n’ont jamais eu la chance par le passé de franchir la porte d’une école suivent des cours en langue arabe chaque week-end au niveau des écoles primaires.
L’association Iqraa, proche des milieux islamistes, bénéficie d’un budget étatique conséqunet. Ses activités son hyper médiatisées par la presse du pouvoir central d’Alger. « J’étais vraiment étonné le jour où ma grand-mère m’a demandé de lui acheter « Etoum » (l’ail) Tichert en langue Kabyle. Nos mères qui s’exprimaient naguère en langue Kabyle commencent ces dernières années, elles aussi, à prononcer des mots en arabe et à baragouiner des mots dans d’autres langues », nous dira, inquiet, un habitant d’Ath Wuzguène.
Une femme qui suivait des cours d’analphabétisation témoigne que l’enseignante qui leur assure ces cours insiste sur l’apprentissage de la langue arabe, « car c’est la langue de l’islam ».
Beaucoup de femmes sont ainsi induites en erreur. D’autres n’ont pas hésité de se retirer de ces cours appelés en arabe « mahou el oumia ».

Cette semaine, l’association Iqraa fêtera même la journée nationale de la langue arabe. Des cadeaux symboliques et des diplômes seront remis aux femmes Kabyles qui ont obtenu les meilleurs résultats et à celles qui arrivent à maîtriser la langue arabe. Devant cette situation, personne n’a bougé le petit doigt.

Izem Irath

42 Commentaires

  1. Ces sauvages islamo-arabo-terroristes miment leur maman la France et nous font subir l’enfer, mais nous les Kabyles nous continuons a baisser le pantalon devant le colonialisme arabo-islamo-integriste voulu par la France.

    L’arabisation et l’islamisation est un terrorisme barbare contre l’identité, la culture et la langue kabyles!

    Le peuple kabyle sauvagement agressé doit vite riposter comme il se doit pour mettre fin a ce génocide de l’impérialisme franco-arabo-islamo-terroriste!

    Une désobéissance civile radicale pour éradiquer tout ce qui symbolise le colonialisme fasciste arabo-islamiste en Kabylie devient urgente pour sauver notre nation kabyle d’une extermination programmée par la Francarabie terroriste!

    Vive la Kabylie indépendante!!!!!!!!!!!!

    • il faut faire une chose , c’est de créer aussi , une association kabyle lui donner un nom exemple:viva qui prendra en charge,les vielles femmes kabyles pour leurs apprendre a écrire et lire la langue kabyle et délaisser la langue arabe, , il n’est jamais trop tard pour ça,.il faut faire le nécéssaire ,un point c’est tout.

    • voyont un peu le problème, c’est les vielles femmes kabyles qui sont résponsables de ce qui leurs arrivent,car personnes ne peut les obliger a aller a cette école arabe du féte qu’elles sont déjà adultes et non des enfants, et le reste;l’islam est on peut dire aussi dire responsable mais personne n’est obligé de le pratiquer tout comme le christianisme qui fait des dégats aussi pareils partout ou ils sont pratiquer ces deux religions de monstres, libre a elles de choisirs une religion , ni l’une ni l’autre donc elles ont trahis leurs langues maternelles le kabyle, désormé elles sont devenues des rénégates elles seront considérés comme traitres de leurs pays la kabylie qui les rejéteras, pour haute trahison elles seront listés noirs ainsi que leurs familles;car a l’école kabyle la religion n’est pas enseigner aux enfants donc pas obligatoire, donc libre de choix.d’autre part c’est pas la religion qui commande c’est facultatif rien d’autre.

    • Vous êtes ignorant sot et prétentieux et je vais donc me faire un plaisir de vous remettre là où est votre place : dans le caniveau bien sur…

  2. ha ha ha lukan d tafṛansist tili ur d neṭqeḍ ara.γuri tafṛansist neγ taεṛabt kif kif. keč tesneḍ tafṛansist tesεiḍ ẓher. nutenti ad issinent taεṛabt d ayen i yufant.aγwbel amuqṛan d akken ma yewjed weγṛef aqbayli ad issemres tutlayt innes di yal taγawsa n tmeddurt is. ad ibdu s iγmisen s teqbaylit lisafic tibṛatin ……..

    • Awah tγelteḍ a winnat. Tafransist akked taεrabt mačči kifkif. Tafranisist ur d tewwi ara yid-es kra n ddin, werǧin tenni i kra n yiwen ilaq ad tuγaled d afransi. Wamma taarabt ur d teskan ara iman is d tutlayt kan maca d l’idéologie d’assimilation. Efk iyi d wersum yiwen seg wid iγran taarabt ikkaten γef teqbaylit ? Ulac. Wamma kra n wid iqedcen eγran s tefransist imi tessakway.
      Akkwit-ed seg xuxxuc u eldit allen enn-wen ad ttwalim anwi d aεdaw ass n wass-a !

    • Azul a ha ha ha

      Aygher taâravt kan negh tafransist ? Aygher ur lemdent ara taqvaylit ?

      Ghurek haq mi tennitt : « ..ma yewjed weγṛef aqbayli ad issemres tutlayt innes di yal taγawsa n tmeddurt is. ad ibdu s iγmisen s teqbaylit lisafic tibṛatin… ». D tidet.

  3. pendant ce temps-là… les hommes ( d irgazen !) prennent tranquillement « un coup » dans le bar du coin.
    Ainsi non seulement les enfants seront prédisposés à l’alcoolisme, mais aussi à l’arabe. grace à jida.
    bel avenir qui s’annonce pour la kabylie.

  4. Primo, des études linguistiques récentes faites par des spécialistes montrent que le parler Kabyle est mort depuis longtemps, puisque arabisé à plus de 70% et francisé actuellement. Mais, selon, le berbériste Kabyle Salem Chaker, il reconnait depuis 1984, que le pourcentage d’emprunt à l’arabe du Kabyle est de 38% contre 28.5 % pour Tachawit (Dieleman 1994) . En fait plusieurs lexèmes fondamentaux, empruntés à l’arabe en kabyle, sont restés berbères en Tachawit. Examples: cheval, mort,or, argent, sont en Kabyle: Aɛudiw, lmut, ddheb, lfeṭṭa alors qu’en Chawi ils sont: yis, tamettant, ureɣ, aẓref.
    Secondo, d’après l’expérience de chacun de nous qui confirme les études faites par les spécialistes en éducation et en apprentissage des langues chez les humains, on n’apprends pas facilement une langue, à l’age de plus de 10 ans comme à l’âge jeune en bas de 10 ans, et il est très difficile, voir impossible, de changer ses réflexes linguistiques à plus de 10 ans, alors, là à l’âge de ces vieilles de plus de 60 ans, il est sûre et certain qu’elles ne vont pas changer leur parler. Tertio, puisque ces vieilles femmes « gardiennes du parler et des traditions Kabyles » avaient déjà transmis, quand elles étaient jeunes mères, leurs langues à leurs enfants, qui sont maintenant parents, pourquoi, avoir alors avoir peur que les petits enfants perdent le Kabyle, alors que leurs parents leurs enseignent le Kabyle appris chez leur parents devenus vieux présentement????? Quarto, Iqraa est là pour aider ses vielles femmes à bien comprendre le Coran et l’Islam, pour bien pratiquer l’Islam et faire leur prières pour se préparer à la mort et réussir au jour du jugement.

    • Azul

      Le propos de ton commentaire est très très ambigu.
      Pour ma part, ça m’a inspiré tout de suite « lqo », la nausée.

      Tu commences ta plaidoirie par deux données dont l’une émane de tes phantasmes propagandistes (70%) et le chiffre de Chaker (38%). Et la différence va, tout de même, du simple au double. Ton expression « Kabyle est mort » trahit non pas une vision mais un avis militant. Et ton pseudo Aksel, negh mkesel, ne trompes personnes.

      D’autres part, pour les « lexèmes fondamentaux », une chose est certaine : personne (avant que des études linguistiques sérieuses ne soient faites) ne peut déterminer :
      – la part de l’héritage punique dans la dardja et qu’on considère facilement comme de l’arabe.
      – la part du même punique dans les langues berbères du Nord, et donc du Kabyle qu’on a également tendance à considérer comme de l’arabe.
      – La part des rituels et des croyances d’influence punique et juive qu’on considère comme étant de l’islam (le sacrifice du mouton dans certaines régions d’Afrique du nord à la place des sacrifices humains connu chez les sémitiques, la circoncision empruntée au judaisme…). On jurera aujourd’hui que, par exemple, le mot « rab » est arrivé avec les arabes alors que c’est un mot que les puniques et les juifs utilisent et ont propagés chez nous des siècles avant les arabes. Il faut donc savoir de quoi on parle.

      Il y a une tendance à considérer les mots communs au kabyle (ou berbère) avec la dardja, comme étant d’origine arabe. Je reprend ton propre exemple, le mot a3ûdiw, Par quel méthode, diable, es-tu arrivé à la conclusion que le mot aûdiw ou ûd (en dardja) est arabe, et n’est pas berbère ? La réalité est qu’il y a une tendance chez certains à considérer que tout nous vient d’ailleurs.

      L’autre tendance qui relève de la lâcheté est de considérer que des analphabètes qui savent écrire en langue étrangère, l’arabe, sont à même d' »enseigner » des porteuses d’une culture multi-millénaire.

      Pour toi, il est normal que ces gens savent écrire en langue étrangère « enseignent » à nos grands mères comment pratiquer une religion qui nous a chassés de nos terres vers ces montagnes il y a des siècles, au lieu de les encourager à honorer notre vénérable religion !

      Ainsi, pour toi, il n’y a pas de mal à ce que nos enfants, de 10 ans ou pas, fréquentent une école, dans nos villes et villages, ou l’enseignement est en langue arabe, étrangère, ou le kabyle n’y est ni la première langue, ni même pas enseigné.

      Tu seras inspiré, petit gars, de prendre un pseudo comme « Renégat », au lieu de Aksel.

      • Je sais que vous êtes tellement démocrates que vous allez censurez, pardon, plutôt afficher mon post qui ne contient ni diffamation ni insultes, mais, seulement quelques questions et remarques scientifiques:
        – Donne moi des références historiques grecques, ou romaine ou Byzantine ou Arabe qui affirment que les Kabyles étaient des Numides, et qu’ils étaient chassés de leurs terres dans les montagnes de l’actuelle Kabylie
        – D’après les historiens références, il n’ y en a pas. Et il est très certain que les Kabyles n’étaient pas des Numides, et ne faisaient pas partie de l’actuelle Bderbérie du Nord (Algérie, Tunisie, Maroc) à l’époque punique ou Numide. Donc, les 70% des mots Kabyles sont bel et bien arabes et non puniques. De même que les rituels Kabyles sont islamiques
        – Durant toute leur histoire les Kabyles n.ont jamais eu de contacts avec les juifs. il y a des Synagogues à Constantine, à Alger, à Oran, à Tlemcen mais pas en Kabylie. Les Juifs de la berbérie étaient en Tunisie, à Carthage près de Tunis, à Djerba ainsi qu’en Numidie dans les Aurès, Cirta, Mila et Hippone. Et, tous les juifs d’Algérie qui étaient à Constantine, Tlemcen, à Skikda, à Alger étaient arabophones. Et il n y a jamais eu de Kabyles juifs. Ibn Khaldun et toutes les références historiques Arabes et mêmes juives, sionistes ne parlent pas de Kabyles juifs. Je me demande pourquoi vous voulez vous coller aux Juifs?
        -Les Phéniciens, les Hébreux, les Syriens ou Araméens, les Arabes, les Akkadiens, les Babyloniens, les Assyriens sont les peuples sémitiques, ils ont les mêmes gènes, et leurs langues sont presque les mêmes avec des petites différences, puisque c’est un même peuple: les sémites, descendants de Sem fils de Nooh.

        • Azul

          Baissons un peu plus le niveau et, avec un peu de chance, on sera peut être entendus.

          D’abord le ton de maitre d’école (à (l’ancienne, en plus), ridiculement pseudo-professoral, ne sied pas dans un forum ouvert comme celui de tamurt.info ou tout le monde s’adresse à tout le monde sur un même pied d’égalité; ce qui, pour ceux qui s’y reconnaissent, ne nous éloigne pas des lois et des usages de la société kabyle. On ne dit pas, donnes-moi ! Je ne suis pas capable de (et personne ne peut) combler les lacunes d’un individu qui a, dès le départ, un regard négatif sur la chose. C’est un peu combler un puits sans fond. En partant sur cette base, avec des oeillères, on ne voit que ce qu’on veut voir et rien d’autre. Si tu veux apprendre, il y a les bibliothèques, les discussions avec de connaisseurs au regard positiviste.

          – je ferai tout de même un effort, pour les références. Et, pour ne pas paraitre partial ou « suppôt » de nos voisin du Nord romain ou grec, je citerai un auteur arabe d’époque, un témoin. Ce n’est donc pas un vulgaire compilateurs repreneurs et souvent faussaires que sont la plupart des auteurs musulmans : Ibn El Arabi, si tu sais lire l’arabe, bien entendu. Tu trouveras des témoignages d’époque (début du moyen âge) sur l’exode de certains ‘habitants d’Afrique du Nord vers les montagnes et même le disert. Et, pour le lexique, je te fais un dessein : cet auteur désigne la Kabylie par l’expression « Biled esSiba ».

          Quant à ce qu’est de Numide ou pas, tout ce que je peux dire, c’est que je n’ai pas de médicaments pour toi. On ne demande pas à un chinois s’il est d’origines chinoises ou à l’Arabe si l’Arabie est son pays. Quant à nous Kabyles, on sait que nous peuplons notre pays depuis la préhistoire et, avec l’histoire, nos ancêtres se dénommaient Numides masaesyles. Et, ce que pensent certains malades, on s’en fout. Des stèles funéraires rédigées en libyque (tifinagh), de motifs et de style typiquement kabyles témoignent d’une principauté qui a prospéré dans la région jusqu’à durant l’époque romaine, Une renaissance a eu lieu durant l »époque byzantine.

          « D’après les historiens références », moi je te parle de sources, tu te me parles d’historiens; tu barbotes dans une bassine, je navigue en haute mer. Et puis, qui sont ces historiens ?

          S ikhef imawlan ik, qui c’est qui t’a appris à faire des liens entre  » …les Kabyles n’étaient pas des Numides, et ne faisaient pas partie de l’actuelle Bderbérie du Nord (Algérie, Tunisie, Maroc) à l’époque punique ou Numide… et tralala et, « 70% des mots Kabyles sont bel et bien arabes et non puniques » ??? Admettons une seconde que tes hallucinations par rapport au Kabyles et Numides soient vraies; ou est le rapport avec la langue arabe ?,

          –  » … les Kabyles n.ont jamais eu de contacts avec les juifs… »; qu’est ce que tu en sais ? Sachant que pour toi et pour l’école qui t’as formaté, l’histoire, ce sont seulement les monument; une vision de l’histoire est morte il y a plus de deux siècles et demi sauf en Algérie ou elle côtoie toutes le choses périmées.

          « – Les Phéniciens, les Hébreux, les Syriens ou Araméens, les Arabes, les Akkadiens, les Babyloniens, les Assyriens sont les peuples sémitiques, ils ont les mêmes gènes, et leurs langues sont presque les mêmes avec des petites différences, puisque c’est un même peuple : les sémites,… », Oui, mais les sumériens qui ont inventé l’écriture et apporté la civilisation en Mésopotamie sont un peuple allogène d’origine indo-européenne. Et ça, tu ne le dis pour ne pas remettre les arabes à leur juste place : des éternels repreneurs et pillards.

          Même langue ? je n’en suis pas certain; langues déscendantes de la même branche, oui; mais même langue, delfesti.

          Quant à Noe, c’est un personnage biblique que les rédacteurs hébreux de la bible (compilé entre le 8 et le 5 e siècles) ont emprunté à la mythologie babylonienne, plus exactement au personnage Atrahasis. Le récit de la genèse tout comme celui du déluge font partie de la mythologie mésopotaméenne reprise par la bible, avant qu’il ne soient copié par les rédacteurs du Coran de l’époque abassides. Les arabes du disert n’ont jamais eu d’écriture, et l’écriture arabe actuelle (qui a connu des évolutions) est originaire d’Irak, empruntée (à l’époque abasside) à une branche d’écriture survivante de l’Akkadien. Il n’y a jamais eu de livre en arabe avant cette période.

          L’arabe (du coran) a emprunté énormément à l’araméen, à l’hébreu et à l’égyptien. Le nom des patrIarches juifs (que vous appelez (prophètes : salomon, david, mickaël, gabriel, etc…) n’ont jamais fait partie de l’univers culturel des arabes. L’arabe profane (littéraire) a emprunté sans compter au persan, au grec, à l’égyptien, au latin et à l’indou.

          Les propos prêté au personnage imaginaire tariq ben ziad ont été copiés-collés, mot pour mot, récemment, des propos tenus par Hannibal à ses soldats, après avoir franchi les Alpes.

          Et la liste des truandises des arabes est trop longues à inventorier dans cet espace.

          Je finirai juste par dire que le jour ou les hypnotisés comme toi, derdjophones ou certains kabyles, ouvriront le yeux, ils vont se dire qu’ils ont bien été fait avoir en prenant le parti de l’étranger contre soi même ou contre des frères.

          • @Ila,

            Tanmirt s tusda a Ila. Ad yarhem rebi taebot iki dijan.

            T’as eu quand même beaucoup de patience avec ce malade mental de axel.
            Finalement, rien qu’avec notre fierté, notre affirmation de ce que nous sommes, nous dérangeons et faisons très mal à nos ennemis.

            Je pense que nous tirrons notre fierté de notre authentique identité kabyle et notre appartenance à la grande famille Amazigh.

            Vive le peuple kabyle

            Vive la kabylie indépendante!

          • Il n’existe pas d’historien Arabe qui s’appelle Ibn El Arabi, d’où est ce que tu as a pris cela!!!!!??? Par contre. il existe Moheïddine Ibn Arabî qui est un théologien, poète, soufi mystique andalous. Même s’il existe, c’est quoi le titre de son livre, le chapitre et le numéro de pages??? Supposons qu’il existe qu’il a parlé de cette « Bilad Essiba », où est ce qu’il indique que c’est bien la Kabylie, ou bien comment tu as compris que c’est ta région?
            Bilad Essibaa veut dire pays des fauves ou des prédateurs, où sont ces fauves de la Kabylie??
            Puis l’origine des Sumériens n’est pas encore connu, ils ne sont pas indo-européens comme tu l’affirmes sinon, donne moi la référence qui confirme ce que tu dis? Mes références sont (si tu comprends l’Anglais):
            http://history-world.org/sumeria.htm
            http://www.halexandria.org/dward183.htm
            http://secretebase.free.fr/civilisations/sumeriens/origines/origines.htm
            Ça ne sert à rien de te démontrer que les Arabes et les Musulmans arabisés ont inventé le zéro, les chiffres, les équations, l’expérimentation, l’alcohol tec…, car, tu vas toujours le nier. Par contre je te lance un défi, donne moi des titres de livres Kabyles ou Berbères, anciens ou récents, de mathématiques élémentaires (et non supérieures, car c’est trop fort pour les Kabyle), de physique de chimie, de médecine, de géographie, de philosophie, de psychologie…en Arabe il en existe des milliers de titre. Contrairement à l’arabe et aux langues vivantes, le Kabyle est une langue plus que arriérée, c’est une langue morte. Ensuite puisque tu prétends être une connaisseuse des langues sémitiques, alors, peux tu nous montrer quels sont les différences entre elles? Et quels sont les emprunts au persan, au grec, à l’égyptien, au latin et à l’Indien (au fait il existe plus de 100 langues en Inde) et pas l’Hindou car ceci fait référence à la religion Hindouiste?
            Puis selon ta logique qui met en doute l’existence de Tariq Ibn Ziad, on peut aussi mettre en doute l’existence de Hannibal, et même des Kabyles.
            Enfin, des corrections pour les erreurs bêtes que tu cas commises: Michael, Gabriel ne sont pas des patriarches mais des anges. Hannibal n’est pas berbère comme tu veux le sous-entendre, c’est un phénicien sémite cousin des Arabes.

          • Azul ay izikzer

            Du moment que ton parti pris c’est de démolir ce que tu es (kabyle) ou ce que tu ou tes ancêtres ont été (pour les berbères arabisés), la discussion avec toi n’a pas de sens. Je te rappelle seulement que les visiteurs de ce site ne sont pas à ta disposition. On n’est pas dans une caserne de ton régime à t »apporter des documents ou quoique ce soit. Et puis qui peut pretendre pouvoir combler tes lacunes en matières de références. Tout le monde n’est pas tenu d’être d’un certain niveau dans l’utilisation des documents et des sources. Je clos de mon coté ce dialogue de cons que tu veux imposer en te disant, concernant Ibn El Arabi, : cherches tu trouves.

            « Puis l’origine des Sumériens n’est pas encore connu, ils ne sont pas indo-européens », une autorité dans les etudes mésopotamiennes : jean botero, la plus vielle relogion du monde, 2004.

            Les Arabes et les Musulmans arabisés ont inventé le zéro, les chiffres », corrigé :  » les arabes ou les elements arabises {{ont}} {{emprunté}} aux hindous les chiffres que nous utilisons aujourd’hui ». Il est vrai que les arabes les ont vehiculés ailleurs dans le monde anciens.

            Pour » les livres Kabyles ou Berbères, anciens ou récents », Nos ancêtres (les tiens aussi,qui sont berbères et qye tu as renié) disent : « mes dechets valent mieux que tes trésors »: « le Kabyle est une langue plus que arriéré », mais elle est à nous vaut mille fois mieux qu »une langue qui n’est ni à toi ni à ton père. Tu es entrain de faire de la lèche à ceux qui te considère à juste raison pour un barbare. Ma langue arriéré vaut mieux que l’arabe qui n’est parlée nulle part au monde ou le berbère de ta région, le tien, disparu, que tu as enterré et méprisé. Le Kabyle se développe aujourd’hui plus vite que la lngue morte qui est l’arabe qui a fait son temps.

            Qui t as dis que je suis grand connaisseurs en langues sémitiques ? S appuyer sur des gens reconnus ne veut pas dire en être connaisseur. ?

            Tout ce qu on connait deTariq ben truclot est un discours de Hannibal qu on lui prete depuis quelques années. Quant au doute,c’est une vertu dont vous etes incapables. sinon ca se saurait. Ce dont vous etes champion, c’est la négation (vous en etes meme champion).

            Oui « Michael, Gabriel » patriarches hébreux, vous pouvez les recycler en ce que vous voulez dans votre mythologie frelatée à deux sous.

             » cousin des Arabes » oui, mais pas tes cousins à toi, Les arabes te considèrent pour ce que tu es : un barbare; et ils ont raison.

        • Axel de mes 2 d’où tiens tu ces inepties ? Tu as appris ces mensonges à « l’école arabe » chargée d’abrutir les zozos comme toi.

    • Misérable oriental !
      pour bien faire le jour du jugement dernier,il y a pas d’autre moyen qu’une vie de Vertu.seule la Vertu peut etre le chemin vers le salut dans cette vie comme dans l’autre.
      c’est un autre fait de haine et d’hypocrisie sablière d’Arabie barbare.car pourquoi ne cherchent pas a leur apprendre leur religion comme le ferra un bonne et vrai Musulman sans arrière penser politique,en Tailande ou Brésil !!!
      stoppez votre Hypocrisie.et regardez la Kabylie faire sa République,ou le nom sémite serra puni !

    • Azul akkwit s-umata,

      A moins de ne pas considérer les at Yala et at wartilancomme Kabyle chez eux l’on dit l’on dit ayis il est urgent de purger notre vocabulaire, quand aux cours d’arabétisation forcé c’est la même chose au Maroc dans le haut Atlas…

      L’on retrouve les vocable amazigh en Kabyle dans la topologie exp agwni bbw uragh, le lieu tristement célèbre tala bb unan (= la source des puits°) agwni bbw ar etc……

      D’autres mots se retrouvent encore chez nos frères at Salah tels que tametsant, ametsin, eghs, tackirt, ayyis, akwfay, j’avais proposé aux memebres du RCD il y a déjà quelques années d’exercer ce pourquoi ils existaient à savoir de créer des cellules de 4à 5 personnes par village afin de relever le vocabulaire amazigh dans tous le territoire Kabyle, celà hélas ne sait pas fait, ce qui prouvre si besoin est que l’objectif du RCD n’est en aucun cas Culturel.

      En effet chez nous aux at Iraten des mots tels que tara = affection, amour, (ainsi que ses deux homonymes = 1°) =sorte de fougère, 2) treille de vigne) existent aussi, et surtout le mot agaraw (yiwet tikkelt nnigh as i ayyi % Wa ayyi d’acu i d’agaraw, tenna y id ittilli di tlemmast lebhar) cette grand mère de 88 ans expliquait le sens du mot agaraw comme profondeur abyssale, les abysses, en rapport directe avec la mer, l’océan, bien d’autres mots subsistent encore, mais hélas plus le temps passe et plus notre tamazight agonise.

      Le temps joue contre nous……

      Azul seg’ul

      AGWZUL

    • a chaque foix vous nous raporter salam chaker pour nous dire que le kabyle c est de l arabe, esque salem chaker s est il afranter a ceux qui parle kabyle et l arabe et d autre langue, ayacher ma taravth ttamasyalt!

    • Vous avez raison d’avoir peur avatars de l’arabo-islamisme car pour vous c’est déja le crépiscule. Il n’ y a plus d’aube possible. La régression et la fin sont en marche et vous avez parfaitement raison de craindre la réaction des kabyles et de tous les autres qui ne vous prennent plus au sérieux.
      Le kabyle est bel et bien vivant et il vivra. Vos tentative d’opposer Kabyles aux Chaouis ne font que renforcer l’anti arabisme des Berbères. Regardez ce qui se produit partout en Afrique du nord.
      Si vous avez vraiment quelques connaissances rudimenttaires en linguistique, vous devriez connaître également que le phénomène d’emprunt est valable pour toutes les langues y compris l’arabe. N’est elle pas truffé de persan, d’aramiens et d’autres langues ?
      Pour nous autres kabyles, rien et absolument rien ne nous intimidera plus jamais, car nous sommes désormais les seuls maître de notre destin »

  5. Azul

    Notre « pacificsime » (pour ne pas utiliser le mot lâcheté) nous perdra.

    La méthode de l' »enseignement » adoptée par le regretté M. Mammeri, était la plus efficace et la plus utile. S’ils l’ont emêché de donner des conférences, ce n’est pas par méchanté simplement : les cabinets conseillers de l’ombre savent l’importance de l’enseignement de Mammeri. Cette empêchement devait, chez un peuple conscientisé, aller à une lutte armmée légitime.

    Nos « partis » « politiques » qui n’avaient aucun horizons au délà duquel il fallait changer de stratégie, nous enfoncer encore la tête dans le 20 avrilisme et autres droit de l’hommisme, alors que le destin de notre nation se jouait sous nos yeux

    • Pourquoi tu attends jusqu’à ce que que les autres Kabyles prennent les armes? Fais le premier pas toi même, donnes aux autres le bon exemple, ou bien tu as peur de mourir pour le Kabyle et pour ta cause?

      • Azul.quand les an-geriens arretteront d’idolatrer un vulguere voleur de cartes bancaire,pour le prendre pour un hacker chevroner (par focus an-gerien)on ne risque pas de sortir de l’auberge pour pas dire grotte enfummée par des sectes islamistes.il faut accelerer les choses vite et bien fait et appeller a la desobeissance civile,j’ai peut-etre tort de pretendre a cela,mais telle est ma modeste vision.

        • Je le connais, c’est un Algérois de la cité Diar Echems à Salembier, d’origine Kabyle de Tizi Wuzu, sa femme avec laquelle il a un garçon, est une Tiziouzienne. Il a vécu chez ses beaux parents à Tizi avant d’acheter récemment un appartement .

  6. Un meme programme a ete suggeree pour enseigner le Kabyle a ces vielles femmes et le projet fut suggeree a la Makiste Kamira Nait je ne sais quoi mais elle a refuse et prefere poser aux Nations Unis pour les peuples autochtones. Voila les Kabyles .. vous ne voulez pas enseigner votre langue, les arabes vont vous enseigner la leur et vous alller tous au paradis, les hommes avec 72 vierges et les femmes avec rien du tout.

  7. bientot elles vont prendre la danse au ventre et écouter le Rai , el hawzi , andalou , aprés l’ uniforme traditionelle des femmes kabyle disparaitra remplacer par le foulard et le hijab , aussi elles suivront les feuilletons Orientales !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! irouh Uchekarik al 3aaaaaaaaaarvi .

    • Azul a y-Akli

      Je commente ton Post uniquement parce que tu t’es donné un pseudo kabyle (…)
      En parlant de la sorte, je me demande si tu considères ta grand mère à l’abri des perversions que tu énumères.

      C’est vraiment le comble de l’inconscience de s’accabler de la sorte sans prendre la peine de proposer quelque chose, de dire des choses positives en face de cette situation. Ce n’est pas parce que le bateau tangue qu’on doit aggraver les dégats au lieu d’essayer de s’en occuper.

    • Azul tis snat,

      Yiwet, je répond à l’abruti, la grand mère que je mentionnait n’est plus hélas de ce monde….

      Pour ce qui est du foulard, en France beaucoups de jeunes femmes Kabyles le porte déjà comme c’est le cas de leur soeur Marocaines.;;;;;

      Et oui l’obscurantisme s’installe à vitesse grand V s’agissant des Imazighen à croire qu’ils se complaisent dans le moule arabo islamo baatiste, mais quand ils s’apercevront de leur erreur il sera trop tard « tghalin ar deffir ullac!

      Par ailleurs arrêtez de nous bassiner avec le punique et la derja, je suis désolé le mot aEudix et un mot sémitique berbérisé, le mot amazigh est bien ayyis iggsan, qui est pan Berbère il y a bien une langue Tamazight différente du sémitique (arabe, araméen Hebreux…)

      Il faut se l’avouer notre lutte identitaire est avant tout linguistique, et donc si nous voulons péreniser notre culture, notre identité, il y a lieu de débarasser notre langue de tous les doublons emprunts à l’arabe, nous en sommes là, lorsque l’on demande à un Egyptien, un Jordanien un Tunisien son identité ils répondent tous (ana Earabi: ana Earbi) pas ana tunsi , ou massri, donc face à celà soit l’on ne peut que prôner un retour aux source, c’est l’Amazighité contre l’arabité.

      Et pour répondre à un intervenant faisant allusion aux langues sémitiques Phéniciennes etc, qui par ce subterfuge veut accréditer indirectement l’arabité ancrée dans le berbères via les emprunts antérieurs que les Imazighen auraient fait au Phéncien, les emprunts à l’arabe sont très récents, et quand au Punique Phénicien si tant est qu’il yeut des emprunts ceux ci sont marginals.

      Car l’on retrouve en Kabyle des mots Pan-Berbere tel que ales = recommencer (tjrs usité chez les touaregs et Berbères du Maroc) % ales ay amallas, ull = secourir, aider ullegh t id s tzemart iw cf targui allell et amallal, dont le dérivé tilulla = ustensiles de cuisines equivalent ethymologiquement et phylologique el muWan copie conforme de la racine ull qui conne tillula comme le verbe d’origine arabe Eiwen donne el muEan, le mot agaraw = Océan/mer existe toujours même si le sens s’estompe au fil du temps, en Kabylie des Babors nous trouvons des mots tels ani/enyi chevaucher qui est Pan Berbère contre erkeb = arabe, l’on trouve également tarugi de areg apparition de areg ttrugu ittrugu cont ban= arabe, l’on a aussi toujours aux at Iraten tara = affection qui est le tara/tarha = Amour des touaregs, le mot tuga l’herbe cf tuga d’usaghur tjrs aux at Iraten même si il est supplanté par l’arabe lehcic, tuga est le mot pan berbère connu chez les Ineffusen sous la forme tiga.
      Les mots tels uregh = l’or se retrouve en toponomir cf agwni bb’uragh, anu = puit cf tala bb’unan etc etc…

      Cette liste peut ainsi s’allonger quasi indéfiniment, nous Kabyles pour des raisons qui restent à définir avons utilisés des doublons à savoir les mots d’origines arabes utilisés comme doublons sont venus petits à petits à supplanter les mots d’origine Amazigh, la première explication est lorsque certains Amazigh islamisés ont cessé de traduire l’islam et le coran en Amazigh essentiellement par souçis de coporatisme, afin d’éloigner le peuple de la conaissance afin de l’assujettir au maraboutisme, c’est le cas des Chleus du Maroc et l’exemple moderne c’est les ordonnances rédigées par les medecins incompréhensibles pour le citoyen lambda.

      Bref, face à l’arbisme, seul timuzzgha pérénisera notre identité, notre Culture et notre langue.

      Tanemmirt

      Agwzul

  8. Tamezwarut s kra n tin i ruḥen ad telmed,selmaden-as amek ara tells,antad akk vanent llsan am tgerfiwin di tenmeγrit n tewlaft-a ufella, acku ssγaran i wakken ad veddlen leqvayel,ama deg uγervaz n imecṭuḥen, ama di leğwameε, ladγa deg waggur n remḍan s ṭarawiḥ-nsen swacu i ttcuddun allaγen n yemdanen.

  9. Azul IMAZIGHEN,
    le peuple arabe est un peuple de traitre tout par derrière, c’est pour cela que leurs femmes adorent la sod…e.
    C’est à nous peuple Amazigh d’assurer l’avenir de notre nation pour les futures générations.
    Bonne continuation au Gpk pour la mise en place d’un ÉTAT Amazigh de Kabylie.

  10. azul

    UN ou UNE illetrée,c’est celui ou celle qui ne sait ni lire et ni ecrire. çan fait tres mal au 21eme siecle qu’un homme ou une femme ne sait pas lire et ne sait pas ecrire.

    NOUs savons que cette association travaille pour le systeme narco-arabo-islamo-terroriste et pour faire disparaitre la nation kabyle et les references sur le plan kabyle pour mode de vie. Mais qui empeche les bonnes volontés kabyles de faire apprendre aux illetrés et aux illetrées de kabylie d’ecrire et de lire en langue kabyle. ça c’est du travaille dans l’interret de la kabylie.

  11. Bonjour à tous,

    Sans entrer dans des fantasmes un peu farfelus, dans une autre optique monter l’arabe ou toute cette culture comme danger ou un moyen d’anéantissement de notre langue. Je n’ai pas peur ni des efforts, ni des moyens employés par l’école ou part ce creux argument le système (arbo baathizmm) …etc. La preuve c’est les ottomans, que reste-t-il d’eux? à part quelques noms et quelques mots. Le seul danger réside en chaqu’un de nous . Dans un des message la personne nous parle des emprunts pour appuyer son argumentation, chose qui est louable, mais il a, à juste titre, oublié que dans l’anglais il y’a plus 35 milles mots Français (pas latin). Le résultat on le voit aujourd’hui.

    Maintenant au lieu de cherche ailleurs, cherchant chez nous.

    Aseggas-agi yezrin, ttemenniγ d aseggas ara tmuqlem s tizeṭ akk d wayen ireznen.
    Aseggas-agi amaynut, temenniγ-awen lehna d wayen tessaramem. Aqlab n lekmam d wečraw n tidi yarγan.

    Moi je suis à la recherche des gens pour la création des outils informatiques pour promouvoir aḍles amaziγ.

    numidya27@hotmail.fr pour tout contact.

    ASSEGAS AMEGGAZ.

  12. Quelle lecture de ca…

    Non, le regime ne s’interesse pas aux vieilles du tout… mais aux enfants ! Celles-ci sont deja partantes tout comme boutekhra… Ils sont entrain d’exploiter le cote’ affectif induit par le lien biologique entre enfant et mere/grand-mere… entrain de planter dans le subconscient des enfants que l’apprentissage de l’arabe fait partie de la tradition familliale… effacer les imagesreelles qu’iarabe = islam = islamiste = danger = terreur.

    10 millions plus… d’incapables

  13. L’Epoque des Sidi Marabouts est révolue. L’islamo-arabo-integrisme terroriste et colonial doit être chassé de notre nation kabyle par tous les moyens. Ne nous laissons pas faire ! Soyons dignes, braves et forts ! Débarrassons notre patrie la Kabylie du colonialisme fasciste franco-arabo-islamo-terroriste !

    Le RCD, FFS et Co. doivent savoir que leur participations aux élections est un crime contre l’humanité kabyle et amazighe. Un Kabyle ou un Amazigh digne ne peut se permettre d’être élu ou sénateur de l’Etat colonial arabo-islamo- terroriste d’Alger.

    Participer aux élections ou être élu ou fonctionnaire dirigeant de cet Etat terroriste antikabyle d’Alger c’est supporter la politique génocidaire antiamazighe de la Francarabie dictatoriale, pillarde et criminelle !

    Il est grand temps pour tous les Kabyles, hommes, femmes, jeunes, enfants, électeurs, élus, chômeurs ou travailleurs de de se solidariser pour marcher main dans la main en vue de se libérer et de prendre leur propre destin en main en mettant en place un Etat Kabyle laïque, moderne, démocratique et universaliste.

    Pour ce faire, le retour a nos traditions humanistes et politiques kabyles s’avère indispensable.

    Tannemirt-nwen !

    Vive la Kabylie indépendante !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  14. Chaque pays musulman démontre que l’Islam n’a de paix que si tu suis l’Islam aveuglément, et que tu ne t’opposes pas aux Abu Bakr, Othman , Okba et autres despotes de cette génération ! les divers problèmes (politique, culturel, identitaire…) au quel nous sommes affronter d’aujourd’hui encor, ne sont qu’une continuation des problèmes du passé. C’est-à-dire tout a commencé avec la genèse de l’Islam. (Fondement) cette genèse nous apprend Que le fondateur de l’Islam et mort empoisonner par une femme, tous ces fils sont mort, sa maison a été divisée par le guerre et la haine sans oublier le sort réserver aux califes.(Assassinas) Aujourd’hui, nous découvrons aussi la cruauté, le désespoir, par le despotisme longtemps caché sous le couvert de l’Islam qui se barricade dans son intolérance religieux. {{Il et donc inutile et même impossible de pratiquer l’Islam tout en affirmant être fière de sa Kabylité.}} dans l’islam il n ‘y rien de personnel. car il s’agit de loi et non de foi, il s’agit de coutume, de tradition , de culture, en un seul mot : d’un mode de vie au quel une personne devrait, devra se plier. La disparition des prenons Berbères et un long métrage pour les sourds muets.

    • il n’ y a pas plus intolérant que le christianisme, catholique ou orthodoxe. Va lire ce qu’a fait l’inquisition aux juifs et aux musulmans d’Espagne, puis, aux protestants (huguenots en France) qui ont subit, tous, des massacres, des conversions et des départs forcés. Puis, personne n’a contraint les Berbères et les Kabyles à ne plus utiliser les noms de leurs ancêtres. Ils l’ont fait délibérément. Puis, les Arabes musulmans n’ont causé aucun tort ou dommage à la culture ou aux langues berbères, car,elles étaient très faibles et sous-développées, donc inexistantes. Il n’ y avait ni oeuvres scientifiques ou religieux écrits avec ces langues, ni étaient des langues d’État. La preuve est l’adoption des personnalités scientifiques et politiques berbères des langues de leurs conquérants, comme le Punique, le Romains, l’Arabe et récemment le Français la langue adorée des berbéristes Kabyles à la place du Kabyle. Ensuite, Il n’y a jamais eu de colonialisme Arabe en Algérie, car, s’il y avait eu ce colonialisme, les berbères et les Kabyles l’auraient combattu pendant tous les siècles après la conquête musulmane. Les Historiens de la berbérie Ibn Khaldun, Ibn Hazm, Al-Idrissi n’ont pas parlé de ce combat. Ce qui est arrivé, c’est le contraire, c’est l’islamisation totale des berbères et parmi lesquels les Kabyles. Aucun des susdits historiens n’a dit le contraire . Les berbères qui ont combattu les Arabes, en majorité des Zénètes , ignoraient l’Islam. Puis, Koçeila qui n’était pas Kabyle, mais de la tribu d’Awravens, a combattu l’Armée de Okba, non pas pour la berbérie, mais, pour une vengeance personnelle contre l’officier Arabe. Puis il était au service des Byzantins. Car,il n’a jamais proclamé un état ou un royaume berbère. Les Zénètes ont cessé leur résistances non pas par défaite militaire, mais après qu’ils aient compris l’Islam et que les musulmans sont venus pour les libérer des byzantins européens, puis se sont totalement convertis à cette religion. Dans chaque village Kabyle on trouve une mosquée, et il existe beaucoup de Kabyle qui portent les noms de Okba ibnou Nafâa,exemple le berbériste Kabyle Nafâa Kirèche en France.

      • @aksel,
        Nos ancêtres, supposés ou prétendument avoir été islamisés et arabisés de force, se seraient (vite) défaussés et auraient abandonné (à la première occasion) ces boulets et ces « jougs » imposés, aussitôt après le débarquement du premier soldat colonial à Sidi Fraj en 1830. Or, on sait l’attachement de nos aïeuls à ce patrimoine, mieux encore, ils s’en sont inspirés et ont puisé dans ces valeurs et symboles pour résister, se mobiliser et lutter jusqu’à la victoire finale contre l’agression.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici