Selon Akli Yahyaten : « El Hasnaoui ne voulait pas retourner au pays à cause des Arabes »

20
1562
Cheikh El Hasnaoui

KABYLIE (Tamurt) – Un témoignage pertinent a été porté par le chanteur kabyle Akli Yahyaten à propos de Cheikh El Hasnaoui. Invité par le journaliste de la BRTV, Kamel Tarwiht.  Akli Yahyaten a affirmé que Cheikh El Hasnaoui avait refusé de retourner en Kabylie à cause du régime raciste arabe d’Alger.  

« Cheikh El Hasnaoui m’avait affirmé, au moins à deux ou trois reprises, qu’il ne retournait pas en Kabylie tant que son pays est dirigé par des Arabes », a lâché Akli Yahyaten. Ce dernier est allé jusqu’à jurer devant la caméra pour crédibiliser son témoignage qui a étonné tout le monde. «  Je ne sais pas pourquoi mais c’était ses déclarations. Durant la guerre de libération il ne donnait pas signe de vie, mais je l’ai fréquenté à partir de 1964. Il venait souvent chez moi à Paris et il connait toute ma famille », ajouta Akli Yahyaten qui n’a pas donné plus d’explications.

De son vivant, El Hasnaoui a même chanté en langue arabe. Mais il a été certainement écœuré, comme tous les Kabyles, par le régisme raciste d’Alger incarné par Benbella et Boumèdiène qui ont interdit même de s’exprimer en kabyle.  Cheikh El Hasnaoui était  toujours discret. Il a quitté la Kabylie en 1934 à l’âge de 16 ans pour ne jamais revenir. Il a passé des dernières années à l’île de la réunion où il est enterré.

Ravah Amokrane

20 Commentaires

  1. Pourquoi mentir, il a dit à cause de l’arabité. Akli yahyaten à rectifié au début il a dit a cause des arabes ensuite il a rectifié. C’est important il faut pas dévier les mots de leurs sens par respect au défunt el hesnaoui.

    • L’Algérie est constitutionnellement « terre arabe ».La nation kabyle n’est ni arabe,ni française elle est kabyle et amazigh. La Kabylie n’a aucun avenir au sein de cette Algérie despotique,archaïque et arabo-intégriste, qui mène une politique criminelle d’éradication de l’identité,de la langue et de la culture kabyles.Etre algérien pour un kabyle c’est cautionner cette politique ethnocidaire inqualifiable.Les kabyles scotchés à nos bourreaux d’Alger sont soient des naïfs,des aliénés,des renégats ou des clients du système mafieux.

  2. Foutaise et mensonges et dénégations que ceux qui n’acceptent pas la Kabylie Algérienne iront dans une autre kabylie sur la planète Mars. Sadi9a

    • La Kabylie est Kabyle, elle ne sera ni algérienne, ni arabe, ni autre. Le dernier mot revient au Peuple Kabyle qui a exprimé par tous les moyens qu’il ne voulait pas de l’algérie en Kabylie. Les marches de ce 20 avril seront un mini référendum pour une Kabylie Kabyle, c’est à dire une Kabylie indépendante. Le Peuple Kabyle une fois indépendant se rappellera de ceux qui lui ont de tout temps refusé sa liberté….

    • De son vivant, El Hasnaoui a même chanté en langue arabe…
      Un jour, il faudra en finir avec cette (histoire arabe) concoctée par la France ,l’Angleterre. Chacun doit savoir que ce qui est appelé l’arabe aujourd’hui ne l’était pas au début mais une langue religieuse et littéraire des sarrasins qui avaient une langue maternelle punique et l’écriture à l’époque d’avant la création de ce qu’on appelle l’islam. C’est de cette création usurpé que naîtront les attributs arabe », qui sont en vérité des inventions des chrétiens orthodoxes.
      Ce n’est pas un hasard si des saoudiens se rendent compte aujourd’hui qu’ils n’ont pas d’ancêtres et ni de civilisation comme tous les vrais peuples. L’Angleterre pour ses colonies et Madame le France pour l’Afrique du nord ( Liban) sont passées par là.
      Demandez-vous juste ,qui les a arabisé ? Depuis quand et pourquoi ils sont la tutelle de leur créature imposée aux peuples soumis qui les gouverne ?

  3. Non, on ne parle pas la même langue mes frères. Écoutez jusqu’au bout. Akli yahyaten nous dit entre les lignes que Chikh El hasnaoui était contre l’indépendance de l’Algérie. Akli yahyaten n’à jamais défendu la cause kabyle, il veut juste salir la mémoire de son maître. Au fait qui a participé aux concerts de Constantine?

  4. Akli Yehyaten, haca wid i d-tmehsisen !
    ce que ce valet du régime colonial d’Alger insinue est conforme à son personnage! sournois, fourbe, hypocrite et servile à souhait !
    A wer yawed ma d netta ara i simsen le grand Lhesnawi qui, soit dit au passage, avait bien raison de refuser de remettre les pieds en Algérie, auquel cas il n’aurait pas eu d’autres choix que de finir comme ce valte du colonialisme arabo-islamique !!!

  5. Akli Yahiatene est prêt à dire tout et son contraire pourvu qu’on lui remplisse un sac en EUROS. Sa seule religion et son seul Royaume c’est le pognon. Il peut participer à toute les manifestations où il est dit que c’est la capitale ARABE même si c’est a TIZI, Vgayet ou Tuviret!

  6. Bonjour,
    je viens à nouveau d’écouter l’interview donnée par ce chanteur, je vous confirme que c’est assez claire, il dit « pendant la guerre, il (Chikh El hasnaoui) s’est caché. Pour ceux qui connaissent, Akli yahyaten, ne connaissant pas son histoire, qu’a-t-il fait durant cette période? Pourquoi s’est-il senti obligé de tenir de tels Propos? Pourquoi ne s’est-il pas aventuré à rapporter de tels propos du vivant de Chikh El hasnaoui ? Peut-il nous dire combien à -t-il touché pour participer aux différents concerts de Constantine ?
    Qu’il est petit ce chanteur ?

  7. J’aimais lire ce journal, mais je vois la contradiction n’est pas acceptée ici.
    Très simple je mets au défi ce journaliste de mettre en ligne l’interview. Nous laisserons les lecteurs regarder et écouter. Il jugeront de la véracité des propos et des écrits.

    Pourquoi vous ne publiez pas ce que j’ai écrit ?

  8. Pour comprendre les raisons de l’exil d’El Hesnaoui, il faut être artiste de cœur soi-même. Il n’est pas donné à tout le monde de voir ce qu’il y a dans l’âme d’un poète. El Hesnaoui ne detestait certainement pas les arabes. Sa propre mère était de Biskra, donc probablement une arabophone. Il a aussi chanté un tiers de ses chansons en arabe algérien, et il était musulman très pieux, il suffit d’écouter ses chansons ou ses interviews pour le voir.
    Quant à Yahyaten, je me rappelle bien pendant la guerre quand j’étais gosse en Kabylie, tout le monde disait qu’il avait volé plusieurs chansons à son « ami » Oukil Amar : Ya Louiza, Ya l’menfi, inas imla3youn taos, et jahegh vezzaf d’ameziane. On dit qu’ils étaient ensemble en prison où Yahyaten a entendu Amar Oukil chanter ces chansons, et quand il est sorti de prison le premier il a déclaré qu’elles étaient les siennes et il les a enregistrées sur disque. Amar Oukil était très déçu de lui et ça lui a brisé le cœur. Je ne vois pas pourquoi les gens auraient raconté ça pendant la guerre si ce n’était pas vrai. D’ailleurs Oukil a rechanté ces mêmes chansons plus tard sans que Yahyaten se plaigne, donc il reconnait tacitement qu’elles étaient d’Oukil Amar.

    • La chanson « In’as i mm laâyun Tàwes » a été chanté (si je ne trompe pas) par Akli Yahiaten,Oukil Amar et Arezki Bouzid. Chacun d’eux revendiquent la paternité de cette chanson ce qui est hallucinant !L’un de ces trois chanteurs ment ! Lequel ?

      • @Afriman : Arezki Bouzid la chante mais il ne dit pas qu’il en est l’auteur. Quant à Amar Oukil et Yahyatene, on sait que Yahyatene est sorti de prison le premier, donc il y a plus de chances que ce qu’on dit soit vrai. C’était il y a très longtemps, avant l’indépendance, vers 1959, 1960 ou 1961 je crois. J’étais gosse, moins de dix ans d’âge, et ces chansons étaient très en vogue à l’époque. Amar Oukil était très apprécié : ch’min difir vou wourfane, aman ouzaghar, aqlagh netsrou nevgha aneddou, et les autres chansons revendiquées ou volées par Yahyatene passaient tout le temps à la radio kabyle et nous les petits enfants les chantions tout le temps. Je sais que ce n’est pas scientifique et que ce n’est pas une preuve, mais elles sont plus du style d’Oukil Amar que de Yahyatene. Et puis pourquoi les gens raconteraient-ils ça si ce n’était pas vrai ? Ce sont des gens qui étaient en prison avec eux qui ont rapporté cette information.

  9. Mr Hasnaoui avait raison, beaucoup de vrais kabyles dignes pensaient et pensent toujours comme lui, je pense exactement comme lui, que cela en déplaise à certains adorateurs de foutu pays !….

  10. Il faut relire l’article. Moi je crois comprendre que Hesnaoui s’est exilé à vie à cause de la dictature du régime arabo-islamique, mais pas à cause des arabes.

  11. Si j’étais à sa place ,je ferais la même chose ,prendre part à la révolution contre la France pour une Algérie Arabe et Musulmane sa relève de la démence ? Tous les kabyles qui ont pris part à la révolution ont une lourde responsabilité de la situation chaotique que vit la Kabylie en ce moment dans tous les domaines ,ils ont libéré le pays pour une bande de criminels ,

  12. Le context est different. Araven c’etaient surtout Nous (les indigenes) en opposistion aux colons, les europeens
    les civilises, les superieurs etc

    Jusqu’a recemment nous autres disaient: Nekwnsi s waravevn. Kwenwi s waraven etc. Kabyles inclus.

    Ca n’a rien avoir acev l’Arab en tant que tel. Yemenite, Palestien etc

  13. Je pense que le cheikh El hasnaoui a voulu marquer sa désapprobation vis à vis d’une Algérie indépendante à la dérive qui s’est tout de suite inscrit dans le mythe de la nation « arabo-musulmane ». Il ne pointe pas une partie des Algériens par rapport à une autre. Yahyaten le dit sans le dire de façon claire lorsqu’il annonce que le cheikh s’était caché tout du long de la guerre d’indépendance, il avait peut être peur des représailles pour sa non participation à la révolution ? !

  14. Le témoignage de Yahyaten est très sincère. Il aurait pu, sans contradicteur, prétendre qu’il fréquentait souvent El Hesnaoui mais il ne l’a pas fait, il a précisément dit qu’il s’est rendu au domicile du Maître 2 ou 3 fois seulement dans sa vie. Il a avancé que El Hesnaoui ne s’est pas fait voir pendant la guerre d’indépendance, il n’ y a rien de diffamant dans cela, il n’était pas le seul à ne pas être un héros de la guerre. Cependant sur insistance de l’interviewer, Yahyaten a répété que la cause du non retour du Maître dans sa patrie, d’après l’explication qu’il en a reçue de El Hesnaoui lui-même, est l’arabité du régime, « el’ourouba » comme il l’a répété. Que Yahyaten trouve que cela participe du racisme c’est son interprétation personnelle, en revanche il n’ y a pas de doute que les Kabyles dans leur majorité partagent le point de vue de El Hesnaoui refusant l’arabité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici