Tous en enfer !

34
751

CONTRIBUTION (Tamurt) – Ce qui est sûr c’est qu’au train où vont les choses le territoire occupé par l’Amazigh sur ses propres terres sera bientôt réduit à un hameau sur un escarpement de montagne. La dynastie mise en place en terre amazigh par le dieu des arabes pourra alors poser les barbelés, pour « protéger » les derniers des Kabyles dans leur réserve, quelque part dans la « ouilaya arabe de K… »

Mais qui en veut donc à Mazigh ?

Si dans la nature la prédation est toujours le fait d’une race différente (prédatrice), en Afrique du Nord le désir d’exterminer l’Amazigh se trouve chez… l’ex-amazigh ! C’est le frère d’hier qui ne supporte plus l’existence de celui qu’il a trahi par son reniement.

Sitôt la trahison consommée, le renégat développe une haine viscérale, entière envers celui qui refuse de renier comme lui ses racines. Conséquence : le transfuge, on ne sait par quel mécanisme, va passer le restant de sa vie à cancériser, à phagocyter, à transformer le plus possible d’Amazighs en anti-amazighs comme lui.

Une logique… illogique –celle de la trahison– fait que le traître justifie son acte par le désir de plaire à son dieu importé de l’étranger. Ce dieu lui aurait commandé de trahir sa fratrie comme préalable à un accès au « jardin » après sa mort.

La trahison ne suffit d’ailleurs pas : avant de mourir l’ex-amazigh va s’évertuer à faire le plus de mal possible à ses frères de sang. Plus il en fait du mal plus il fera plaisir à ce dieu qui visiblement ne peut supporter sur terre d’autre peuple que celui que le transfuge vient d’intégrer.

Et en avant ! Tous les moyens sont bons pour le candidat au « jardin » dans son œuvre d’extermination de sa race originelle. Il s’agit de faire comprendre à Mazigh qu’il n’a pas d’autre alternative : renier ses racines et devenir corniaud « comme tout le monde », ou alors mourir. Mourir de la main même de son frère d’hier que le dieu étranger a « civilisé ».

Lutte inégale

Si Mazigh s’interdit de haïr un être humain, le transfuge haïra. A droite et à gauche. Il haïra d’abord son frère d’hier, mais pas seulement : il haïra tout ce qui n’est pas comme lui. Et plus il aura de haine plus il aura droit aux jardins et à leurs délices.

Dans cette lutte inégale, l’Amazigh non frelaté, trop respectueux de la vie parce que non civilisé par les dieux étrangers, aura toujours le dessous. Conséquence : pendant que les déchus pullulent les fidèles vont péricliter ! Continuellement, inexorablement, jusqu’à l’anéantissement total. Au grand bonheur des jardiniers.

Assez dormi

Assez parlé, assez dormi, il est temps pour le Kabyle de se réveiller, de faire pénitence et de se réconcilier avec ses propres dieux. Servir de pâture aux bêtes sauvages, de bouc émissaire à des prêtres non moins sauvages ou de cible désignée pour les pillards ne peut conduire qu’à la disparition. Et le temps presse car le processus commencé il y a des siècles est entré depuis quelques décennies dans sa phase finale. Reste le coup de grâce.

Il ne sert à rien d’exhorter un pillard à respecter une espèce en voie de disparition. Si le singe magot est répertorié et reconnu comme tel par l’Etat arabe d’Algérie, il n’en est pas de même pour le Kabyle, pourtant aussi peu arabe que le singe. Verra-t-on un jour, comme pour les animaux, une société protectrice des peuples en voie de disparition ? Peu probable. Alors cassons du Kabyle puisque rien ne l’interdit.

Merde alors. Une loi l’interdit : celle des Kabyles, qui enjoint de respecter tout ce qui vit, qui interdit de faire souffrir un animal, de blesser un arbre…

Mes frères, si certains dieux ont décidé que le peuple amazigh est voué à l’extermination, décidons que ces dieux ne sont pas les nôtres, et que leurs paroles et leurs pensées et leurs prophéties n’ont de place que dans les dépôts d’ordures. Décidons qu’un déicide est toujours moins grave qu’un homicide. Décidons ! Personne ne peut le faire à notre place. Nous sommes chez nous, après tout.

Et arrêtons de rêver : l’extinction programmée de la race ne peut être conjurée qu’au prix d’un choix imposé par la raison et le réflexe de survie : un Kabyle vivant promis à l’enfer vaut mieux que mille Kabyles morts quel que soit leur avenir post mortem.

Et comme tous les Kabyles sont en liste d’attente pour la mort, réveillons-nous, mettons-nous en grève et allons en enfer. Tous, la main dans la main. Nous y serons plus à l’aise que dans le meilleur des paradis étrangers. Nous y serons chez nous !!

Mais en attendant, vivons. Et défendons-nous

Aucun moyen de défense n’est déshonorant quand la vie de l’homme est en danger.

De toutes façons, si les choses ne changent pas, dans peu de temps il n’y aura plus de candidat kabyle ni pour l’enfer ni pour le paradis arabe, ce lieu peuplé d’assassins et de renégats.

Par Idir At Dwala

34 Commentaires

  1. Azul
    Merci pour cette article! Je vois que tu as bien vécu le problème tellement que tu l’a bien raconté. Exactement ceux qui ont choisi l’assimilation au « peuple arabe » ou a l’envahisseur étranger haïssaient plus ceux qui refusent de le faire comme lui.

    j

  2. Un article qui dit bien ce que tout le peuple kabyle pense parfois tout haut et parfois tout bas! En effet, l’heure de vérité a désormais sonnée pour nous, Kabyles. Soit nous décidons de nous libérer par n’importe quel moyen, y compris les armes a la mains, soit nous décidons tous de disparaître comme le veulent les despotes terroristes arabo-islamo-fascistes du régime francarabique d’Alger.

    Nous savons tous que l’islam est une imposture et qu’Allah est un pseudo-Dieu esclavagiste et tyrannique inventé par des despotes pillards et assassins.

    Alors, qu’est-ce que nous attendons pour envoyer en enfer ceux qui veulent nous assurer le paradis esclavagiste arabe moyennant notre extermination globale de la surface de la terre?!

    La vie ou la mort, mes chers soeurs et frères l’heure a désormais sonnée pour faire notre choix! Notre choix sera certainement celui de la vie éternelle. Alors défendons-nous comme il se doit sans perdre une seule seconde de plus!

  3. Je pense que vous vous prenez la tete, ni plus ni moins !

    Vous osez crediter ces mutants en ex ceci, ex-cela, capable de trahir, etc… Mais tout ca demande un minimum de reflexion et puis un choix – Helas, il n’y en a point !

    La verite’ est que le peuple Kabyle est un fait de PEUREUX, ni plus ni moins ! C’est une question de moyens (argent) avec un peu de courage, un certain minimum.

    La fin de ce cauchemard ne viendra que le jour ou le GPK trouvera, un allie’ fiable, pour offrir des camps d’entrainements, et des armes – et encore… avec un peu de dicipline, les armes il y en a gogo en annegerie meme ! Ou meme pas… Une organisation de renseignement, et infiltrer cette meme pseudo armee qui nous coupe l’exygene. Le reste, c’est du reve… On a peur de bidules…

  4. Voilà les genres de contributions que voulons lire dans le site tamurt info. Cet article va de paire avec celui consacré à la marche du 20 avril 2012 à Tizi Wezu.Une marche dans l’union pour prendre le destin en main.Une première dans l’histoire.Celle de la division.

    Quant à Bouacha, Mehdjoubi, Bounedjma et consorts ils ne sont pas à découvrir. On les connait assez. Ils sont les dignes héritiers de ceux qui nous ont dépersonnalisés, avilis, et décimés au nom d’un certain dieu. Alors: En un mot, ces gens là il faut les mépriser. Parler d’eux est une manière de reconnaître leur existence et par ricochet: Accepter leur occupation.

    Le défi qui nous attend est énorme. Les sacrifices sont encore à venir. Ceux déjà consentis ils ont juste servi pour la prise de conscience. Alors ne perdons pas de temps.

    Bon courage à l’équipe de Tamurt info.

    Kamal.

  5. Rien ne prouve que vous êtes plus berbères que les autres Algériens, ni historiquement ni génétiquement ni géographiquement. Le fait de parler Kabyle ne veut pas impliquer que vous êtes d’origine berbère. D’ailleurs, il y a beaucoup de berbéristes qui se réclament européen, donc vous n’êtes même sur la terre des berbères. De même parler l’arabe ou l’Anglais n’implique pas forcément qu’on est d’origine Arabe ou Anglaise. Quand vous arriver à prouver votre berbérité et la nonberbérité des Algériens, à ce moment là on vous écoutera. D’ici là, votre cause restera illégitime et infondée.
    On verra si vous aurez le courage de mener une lutte armée , et on vous attend quand vous ne serez plus lâches

  6. azul, c’est la verité nous allons. disparaitre car on a fait allegance a l’ islam. religion des arabes et par ce biais nous devenons des arabes
    moi les religions on fait de moi un non croyant je suis comme darwin je suis la nature et non une religion ecrite par des hommes pour des hommes donc vive la vie et nous kabyles retournons vers nos ancetres tannemirt

  7. Je partage amplement cette réflexion, heureusement développée aussi par bon nombre d’entre nous, trop marginaux encore malheureusement! Que peut une fleur sur un tas de fumier a part attendre la pluie et l’espoir qui pousse?!
    Ce qui est certain, c’est la justesse de notre combat, et en son nom, nous n’avons pas le droit de fléchir!
    Azul a tous les militants

  8. Bravo pour cet article. Nos frères et soeurs de l’Azawad nous ont montrés le chemin qui doit la Kabylie à son indépendance. Pas question de cohabiter avec ceux qui veulent vous prostituer à Allah-Hubal, idole païenne des arabes. Ras-le-bol de voir les KDS et les algérianistes à la Krim Belkacem et consorts nous dire que nous sommes des « Algériens », alors que nous sommes Kabyles. Oui nous n’appartiendrons jamais une création coloniale française nommée « Algérie » pays inexistant pour nous. L’heure est venue pour nous de sortir de notre léthargie et de reprendre le flambeau de nos ancêtres qui eux se battaient pour la liberté de la Kabylie. Vivement que nous ayons une nouvelle Fadma N’Soumer qui pourra inciter les hommes et les femmes épris de liberté et de justice à se soulever pour l’indépendance et la restauration de la République Kabyle dans ses droits et dans sa souveraineté.

    Saga des Gémeaux

  9. un paradoxe

    les égyptiens ont bâtis l’une des plus glorieuses civilisations . leurs descendants disent nous sommes des pharaons arabises par l’islam après l’Égypte arrive Babylone sur le classement des grandes civilisations ses descendants irakiens n’hésitent pas a dire la même chose que les égyptiens .idem pour les assyriens et les phéniciens . alors que nous algériens qui n’ont de la civilisation que l’heritage de nos perpétuels colonisateurs nous rejetons l’arabite et l’islam .

    éclairez moi SVP

  10. le probleme du vrais kabyle reside dans le fait de penser que l islam et la langue arrabe appartener a tout ces batards de culture alor qu ils ne connessent ni l arrabe ni pratique l islame, l inteligence peux aussi se pratiquer sur la table des tricheurs, alor je suis arabe etje suis pour l autonomis de la kabylie, je suis musulement et je suis pour l autonomie de la kabylie et dit leur que nous avons plus confience a des mecreants comme vous. AKKININ ZAT INASEN A-RGHANT

  11. Azul a tous les amazighs, tfuuh ay iadawen !
    Je vais vous écrire cet histoire racontée dans une revue nommé « al-Maghrib » datant de 1933 illustre l’image qu’on se fait des Amazighs à cette époque déterminant de l’histoire du pays.
    Ceci a été mène par des nationalistes arabes marocains pour contrecarrer le Dahir berbère qui venait de naître. Voici l’histoire :
    elle relatait qu’un jeune nationaliste arabe a vu dans un rêve, décrit la tragique situation des Berbères le jour du jugement. Comme vous savez, l’Arabe joue toujours avec sa religion pour rabaisser, soumettre, humilier les berbères convertis à sa religion. Lisez la suite :
    Quand le Berbère se présenta devant Redouane l’arabe, gardien du paradis, un Berbère a du mal à se faire reconnaître. D’après l’article, le contrôle des frontières du paradis qu’exerçait Redouane l’arabe se fonde sur la vérification généalogique, nécessitant du candidat l’appartenance à une race humaine répertoriées et reconnues. Quand Ridouane l’arabe demanda au Berbère de quelle « race » il est issu, il lui répond qu’il est Berbère. Le gardien se met alors à la rechercher d’indices concluants pour voir de qu’elle race il s’agit. En consultant les livres anciens, les chroniqueurs des historiens et les arbres des généalogistes, il se tourne vers le Berbère pour rendre son verdict. Parmi les textes, consultés par le Gardien, l’auteur informe que rien n’indique l’existence d’une race berbère, il cite ainsi ce célèbre poème de l’andalou As-Sumaysir sur les Berbères désignés comme bâtards. Un raccourci éclairant, nous dit-il. Dans ce poème, Adam menace de répudier Ève si jamais le Berbère prétendait être de sa descendance*. Le Berbère n’est donc qu’un bâtard. Il ne figure pas dans la généalogie humaine. D’après la lecture de ce poème, l’auteur rapporte que le Gardien, las de chercher dans les manuscrits des anciens et des contemporains, appelle à son secours une kyrielle d’historiens et des généalogistes. Après un long débat, ils arrivent à la conclusion que les Berbères n’ont pas de généalogie propre. Ils ne peuvent en un sens exister qu’à travers l’adoption de l’identité de l’autre, celle de l’Arabe. Et c’est ainsi que le Berbère peut enfin accéder au Paradis en s’incorporant à la race supérieur, la race arabes.
    Voici le texte intégral de ces vers de poésie en arabe :

    {{raaytu adama

    fi nawmi fa qultu lahu

    aba lbariyati inna

    nasa qad za’amu

    idan/ hawawun taliqun

    in kana ma za’amu.}}

    *(lire dans : berberes ou arabes ? pages 121 et 122 du livre de : H. Claudot-haward)
    edtition Non Lieu 2006

  12. Azul fellawen akkwit!
    Je vous rapporte une autre légende des conquérants arabes en Afrique du Nord. Il s’agit de Oqba Ibn Unafa qui avait dit ceci (il s’agit d’une légende que les Arabophones) sur les berbères du Sud marocains : {{« c’est un peuple sans religion, ils mangeaient des cadavres, boivent le sang de leur bestiaux, vivent comme des animaux, car ils ne croient pas en Dieu et ne le connaissent même pas ». (lire : « Okba Paladin d Allah »}} page 97. Les Berbères/mémoire et identité par Gabriel Camps. Edit errance 1987)

    Je précise qu’il s’agit d’une légende dont les Arabophones s’en servent jusqu’à aujourd’hui pour se sentir « supérieur » et soumettre, humilier les Amazighophones en Afrique du Nord. C’est carrément du racisme qui est devenu normal chez ces amazighs assimilés à ethnie arabe. Avec l’islam ils tiennent les Amazighs et les soumettent à l’assimilation arabophone.

    * Les femmes arabes marocaines disent ceci: « {{Nzewwej maa chelhi ki jibni Rebbi rajel}} ! » ( une femme de fez dis ceci à un de ces compatriotes arabophone qui lui avait reproche d’avoir pris pour mari un berbere marocain) ({{ughegh acelhi ar d-afegh argaz! ) Am akken achelhi negh amazigh macci d argaz)}}. Cette histoire m’a ete raconté par feu Dda Md Aarav Bessaoud. J’ai vérifie cela et j’ai trouvé que c’est exacte .

  13. a ya yetma…on n’a pas a justifier a quiconque notre passé , nos origines, etc…nous devons penser a notre AVENIR ! Notre avenir dépend exclusivement de notre émancipation du « monde » obscurantiste arabo-islamique ! Les Arabes ne nous aiment pas. Nous aussi , nous ne les aimons pas . Alors…

    Nous n’avons pas besoin d’analyse d’ADN pour savoir qui est berbère et qui ne l’est pas. Ce n’est pas un problème biologique. C’est une question de CHOIX politique ! Que ceux qui veulent être Arabes le soient ! Mais que ceux qui ne le veulent pas, le soient aussi ! C’est simple et logique non ? Maintenant, si certains veulent nous « arabetiser » de force, nous leur disons : NON et m…!

  14. Il faut être un vrai âne pour raisonner comme tu le fais! Vas faire ta prière dans ta morbide mosquée et laisse-nous tranquille. On a rien a prouver a des ignares de ton genre. Si tu es Amazigh tu dois lutter pour ta libération du joug colonial arabo-islamo-terroriste. Mais si tu es un faux-arabe comme tous les arabophones anegeriens, tu dois retrouver tes racines sans haine ni racisme! Maintenant si tu es un vrai Arabe, sachant que tout musulman qui a perdu son identité et ses racines (bâtard de l’histoire) se prends toujours pour un vrai Arabe. Si c’est le cas, je suis navré pour toi mais tu dois aller dans le pays des bâtards, l’Arabie.

    Pour juste éclairer un peu ta tète obscurcie par les mythes Aziatiques de Momoh le pedophile: Je suis aujourd’hui Kabyle, mais mes propres ancêtres amazighs sont venu de Carthage après avoir participer a la chute d’un despote! Je connais d’autres gens de Kabylie dont les ancêtres sont venu (entre le 8eme et le 19eme siecle) du Maroc, de Bechar, de Libye, d’Annaba, de Tlemcen, de Wargla, de Blida, de Miliana, et de toutes les autres contrées de Tamazgha. (a l’époque toutes ces villes etaient encore amazighes, non arabo-islamo-izzanisée ).

    Voila ce qu’il faut retenir si l’islam des zombies n’a pas encore bouffé tous tes neurones: {{La Kabylie a toujours été un refuge (une terre de paix et de liberté) pour tous les combattants de la liberté amazighs de toute Tamazgha, de Siwa aux îles Canaries.

    Le peuple kabyle est issu de tous défenseurs des droits humains des peuples imazighen avec leurs familles, pétries de valeurs humaines, dignité, justice, authenticité, humanisme, amour envers la nature et l’humanité, universalisme, modernisme …}}

    Bon retour en Arabie zombie ignare raciste allaho-akbariste!

  15. aka amis tmurt issanan laqvayal zikk, wasmi idapdhan insalman ghar tmurth;DACUT ALLAH? NANASSAND A DRABI! NANASEN LQVAYAL: ANIGH RABI NMADAN ALKULI! MAKKUNWI TZALUM FALAS SI ZDAT TTAMGWART, NAKNI GHAF-TAQVAYLITH NZALU SI DAFIR TAMGWART!

  16. Monsieur;
    Avec tout le respect dû aux Algériens,l’histoire nous a démontré que le régionalisme,
    r ne mène qu’à la guerre civile entre Algériens… Kabyle veut dire TRIBU en langue arabe classique et 70% des mots en Algérie ,d’ailleurs viennent de l’arabe ,même s’il ya des nuances dans la prononciation ! D’autre part,la majorité des décideurs,depuis l’indépendance sontoriginaires des départements de Grande et petite Kabylie,par exemple Feu Boumedienne ( QUI A rendu l’Algérie ainsi et jusqu’à nos jours,c’est lui,avec la bureaucratisation, la révolution agraire,la primauté du militaire sur le civil,le socialisme à la « soviétique », l’islam comme religion d’ETAT,la suppression du français,le monopole de la sécurité militaire aprés sa mort,il était né à Guelma mais son père donnait des cours coraniques,là oû il était natif,en Kabylie… Feu Kasdi merbah,son bras droit,il n’était pas de Béni -yéni? Ouyahya etc . Il suffit de faire la biographie de chaque général,chaque ministre,ainsi que les Préfets etc…Donc,arrêtons de cibler les arabes oû je ne sais quoi et surtout d’élever vos enfants dans la haine … Le seul salut ,c’est la vraie démocratie Brahms de Miliana Vive le peuple Algérien Uni,A bas le séparatisme,la dictature,le régionalisme,l’islamisme,la corruption…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici