Un ex-rappelé de l’armée décède dans l’indifférence

3
320

Tizi-Wezzu, Tamurt.info : D’autres souffrent de blessures sans jamais être pris en charge. « L’hôpital militaire de Aïn Nadja d’Alger est inaccessible pour nous. Il est réservé seulement aux gradés. Pourtant, c’est durant le service militaire que des milliers de jeunes ont été blessés, lors des attentats et des accrochages avec les groupes islamiques armés.

Certains d’entres sont devenus des invalides sans jamais bénéficier d’aucune prise en charge ni d’une pension », nous dira avec un air emprunt d’amertume, Saïd un ancien rappelé de la région de Draâ ben Khedda. Le décès jeudi dernier d’un ancien rappelé qui souffrait de graves blessures dans la région de Tigzirt est l’exemple le plus édifiant de la misère et la souffrance qu’endurent les anciens rappelés du service militaire.

En effet, Hamid Oulouna, âgé de 42 ans, de la commune de Tigzirt, 35 km au nord de Tizi-Ouzou qui souffrait de blessures contractées durant son service militaire, dans l’explosion d’une bombe, renseigne sur le drame que vit cette frange de la société. Le défunt à laissé derrière lui une veuve très jeune et deux petits enfants. Il a subit trois interventions chirurgicales durant son vivant et avec ses propres moyens. Triste sort pour des jeunes qui ont sacrifié leur vie pour l’Algérie. Bouteflika a pris en charge convenablement des terroristes repentis qui ont égorgé des Algériens et qui ont mis à feu et à sang tout un pays.

Depuis novembre 2011, les anciens rappelés du service militaire, entre la période de 1994 et 1998, ont mis en place une coordination nationale pour faire valoir leurs droits. Ils ont initié plusieurs actions de protestation. En vain. Les institutions militaires et civiles de l’Algérie, qu’ils ont sauvée d’ailleurs, leur ont tourné leur dos. Dans leur plate-forme, ils réclament une «pension à vie » en plus d’une indemnisation pour la période allant de 1995 à 2011. Ils exigent, également, « la reconnaissance des droits des victimes physiques et morales et la réintégration de ceux ayant perdu leurs postes de travail après leur rappel ».

Nadia Iflis

3 Commentaires

  1. L’histoire des appele’s et rappele’s est comme celle de l’algerie entiere… Il y a ceux qui ont paye’ de leur corps et tout ce qu’ils ont et ceux qui en ont herite’ ! – Il est temps qu’ils agissent, comme ils ont agit contre les reconcilie’s, protege’s et sponsorise’s de ce regime… les boureaux barbus, tous commis a des ide’e, conceptes et valeurs ETRANGERES, que ce soit leur sponsor en chef bouteflika commis au khalifatisme d’arabie ou ses protege’s commis et fidele a la culture obscurantisme et escalavagiste islamiste !

    • Triste destin ! l’anp est une armée de zawaliya les militaires honnêtes souffrent mais les autres leurs soucis c’est les affaires .comment comprendre que le criminel Madani sanguinaire est le monsieur propre avec ses amis et leurs relais au sein de la mafia politico finacière est la loi sur la concorde criminelle .Que Dieu assisste les damnés du pouvoir qui a sa concience dans son estomac avec son intelligence obscure une conscience aveugle .

  2. Chères lectrices, chers lecteurs,

    L’espace des commentaires sur Tamurt.info est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d’utilisation par l’Internaute

    – Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

    – Les informations fournies à Tamurt.info par un Utilisateur lors de l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet utilisateur.

    – Tamurt.info a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

    – L’utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le site.

    – Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence et tout message sexiste, litigieux ne sont pas acceptés par Tamurt.info.

    – Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

    – Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

    – Les spéculations ou révélations à propos de l’identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

    – Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

    – Tamurt.info n’exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L’existence d’un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que Tamurt.info assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site internet tiers ou de l’usage qui peut en être fait.

    – Dans l’hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l’autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l’autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l’autorité parentale a (ont) accepté d’être garant(s) du respect de l’ensemble des dispositions de la charte.

    Merci pour votre compréhension.

    La Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici