Acharnement judiciaire : Trois ans de prison ferme requis contre le militant indépendantiste Menad Maouche

0
1062
Menad Maouche
Menad Maouche

AQVU (TAMURT) – Le procès du militant Menad Maouche s’est ouvert, ce mardi 07 février, au tribunal correctionnel d’Aqvu. Au terme de son réquisitoire mensonger, le parquet a requis une peine de 3 ans de prison ferme contre ce détenu d’opinion et militant indépendantiste kabyle. Le verdict sera prononcé le 21 février, a indiqué Me Sofiane Ouali.

Injustement arrêté sur ordre du régime algérien et détenu dans la prison d’Aqvu, le militant indépendantiste kabyle Menad Maouche a été jugé, aujourd’hui, au tribunal correctionnel d’Aqvu. Il est poursuivi en justice pour ses convictions politiques, qu’il exprime au demeurant de manière pacifique. Pour rappel, Menad Maouche a été arrêté pour la première fois en mai 2021, à Aqvu, lors d’un hommage rendu à Masin U Harun, ancien militant berbériste. Il a été condamné par la justice algérienne aux ordres de la junte militaire à un an de prison ferme pour, entre autres, « outrage à corps constitué », « utilisation de la violence sur les agents de l’ordre public » et « atteinte à l’unité nationale ». Il a été libéré en janvier 2022.

Toutefois, ce père de famille, originaire de Helouane (Ighzer Amograne), a été de nouveau arrêté par les forces de répression algérienne à cause de ses convictions politiques et son militantisme pacifique en faveur de la Kabylie.

Aksil K

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici