Affaire Amira Bouraoui : sa soeur et sa mère arrêtées

1
2104
Amira Bouraoui
Amira Bouraoui

ALGER (TAMURT) – Ce qui convient d’appeler l’affaire Amira Bouraoui a enregistré hier soir de nouveaux développements. On apprend que la gendarmerie a procédé à l’arrestation de la sœur et de la mère de Amira Bouraoui.

Selon les mêmes informations, des éléments de la gendarmerie se sont rendus à la maison familiale des Bouraoui à Oued Romane, sur les hauteurs d’Alger pour les conduire à la brigade d’El Achour pour un interrogatoire concernant « la sortie » illégale de Amira du territoire national avec tout le capharnaüm que cela ne cesse de provoquer.  » Sa mère est âgée de 73 ans et cela est inadmissible », dénoncent les internautes.

A rappeler que le journaliste Mustapha Bendjama, du Provincial d’Annaba sera présenté ce dimanche devant le juge d’instruction, suspecté d’avoir « aidé » Amira Bouraoui à quitter le pays via les frontières Est.

Amnay I

1 COMMENTAIRE

  1. Je n’ai pas de moyens pour parler de la question personnelle de cette dame, mais plutôt des conditions qui avaient généré le mouvement Hirak. Un mouvement quand il est endogène, il se cherche des symboles chez soi. Le Hirak comme la ligue arabe et l’internationale islamique vont se chercher des modèles au Moyen-Orient, en client, si bien que quand les pays arabes d’orient cherchaient de se libérer de l’islamisme, l’État algérien l’introduit dans la constitutionnette comme épée de Damoclès.
    La vraie question sous-jacente est paradoxalement liée à la question identitaire.
    Dès que le régime avait choisi comme référence identitaire l’arabité, il s’est retrouvé être vulnérable à la pénétration des contradictions du monde arabo-arabes et la vacuité et facilité de manipulation qui les distingue. Cette condition est accentuée par la minorisation constitutionnalisée des valeurs Amazighs dans la constitution. En effet, comme pour les islamistes, qui trouvèrent la Kabylie comme ennemi, les arabistes démocratiques vont au Caire et ailleurs chercher leur modèle et référence éthique et politiques. Bien entendu, ils dilueront le fait Amazigh et Kabyle dans le triptyque arabité, vendredi islamique et un grain de Amazighité, limité à la fête de yennayer.

    Moralité, le régime se crée des problèmes, desquels cherche de se libérer, le tout forme la spirale arabislamique qui alimente la nécessité du militaire là où le civil armé de sa propre identité aurait pu suffire. Se défendre en aval contre les effets des choix stratégiques opérés en amont est couteux au peuple et aussi et surtout un danger, vu la conjoncture internationale qui rend attaquable le pays, tant il est sans liens avec son âme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici