« At uzeka » la chanson poignante de Tiwiza en hommage aux victimes des incendies perpétrés en Kabylie par le régime algérien

0
1791
Tiwiza At uzeka
Tiwiza At uzeka

CULTURE (TAMURT) – Le groupe musical Tiwiza sort une chanson poignante en hommage aux victimes de l’un des pires crimes de masse jamais perpétré en Kabylie, en ces temps modernes. ‘’At uzeka’’ est le titre de cette chanson, qui porte un message fort aux futures générations du peuple kabyle pour qu’elles n’oublieront jamais les incendies criminels lâchement perpétrés par le régime algérien en Kabylie durant l’été noir de 2021, faisant des centaines de morts et de blessés, sans parler de la catastrophe écologique aux dégâts incommensurables. Dans un mélange réussi de musiques berbère et chaâbi, ainsi que de rythmes révoltés et d’esprit rock’n’roll, le groupe Tiwiza sort certainement le tube de l’été.

Presque deux ans après la tragédie qui a secoué le peuple kabyle, durant l’été 2021, lorsque la junte militaire algérienne a embrasé la Kabylie par des incendies criminels entraînant la mort de centaines de personnes, dont des enfants à bas âge, le groupe Tiwiza, ‘’transporté’’ par son charismatique chanteur Sofiane Belaïd, rend un vibrant hommage aux victimes de cette barbarie, signée par les sinistres généraux algériens. C’est à la fois une chanson contre l’oubli ‘’Ecffut a y at uzeka’’, (souvenez-vous, futures générations), mais aussi qui fustige les vrais responsables de cette tragédie : ‘’Deg tmurt-neɣ, tacmatt yeḍran ur ittexdem uqbayli » (Dans notre pays, le crime perpétré n’était pas l’œuvre des kabyles). En effet, les services secrets algériens agissant à la solde de la junte militaire avaient tout orchestré dans le cadre de l’opération génocidaire ‘’zéro kabyle’’.

Par ailleurs, le groupe Tiwiza rend aussi hommage dans son tube, où il mêle le rock indé vintage des années 70 aux mélodies nord-africaines, et aux sons du Blues et de la Soul Music, à la solidarité salutaire née au cœur de ce drame. ‘’Aḥajij aberkan, s tegmatt igexsi’’ (les flammes sont éteintes par la solidarité), chante Sofiane Belaid, qui appelle la future génération de kabyles à ne pas renoncer à son combat : ‘’At uzeka, ɣurwet wi berun i ṭṭbel deg waman !’’
Lien de la chanson

Lyes B.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici