Cherif Mellal suspend sa grève de la faim après la programmation de son audition

0
877
Cherif-Mellal, ex-président de la JSK
Cherif-Mellal, ex-président de la JSK

ALGER (TAMURT) – Après deux semaines de grève de la faim, Cherif Mellal, ancien président de la JSK, arbitrairement détenu à la prison d’El Harrach, a décidé, ce 01 mai, de suspendre son action de protestation suite à la programmation de son audition pour aujourd’hui jeudi, a indiqué Me Fetta Sadat.

Face à la détermination de Cherif Mellal de continuer sa grève de la faim, enclenchée en date du 14 avril dernier, le juge d’instruction du pôle pénal économique et financier près le tribunal de Sidi M’hamed a été contraint de programmer son audition pour ce jeudi 02 mai. Pour rappel, l’ex boss de la JSK a été placé sous mandat de dépôt le 19 janvier 2023. Cela fait 15 mois qu’il est en détention préventive et il a vu cette mesure renouvelée contre lui à quatre reprises. Bien qu’il soit acquitté dans sa première affaire liée à l’accusation d’«atteinte à l’intégrité du territoire national » sur fond d’appartenance présumée au Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie, injustement classé par le régime algérien comme « organisation terroriste » le 19 mai 2021, il est maintenu en prison, car il est aussi poursuivi dans une deuxième affaire en lien avec le blanchiment d’argent.

Un dossier monté contre lui de toutes pièces par les services secrets algériens pour le destituer de la tête du club phare de la Kabylie et y installer une direction inféodée à Alger. A noter que la famille de Cherif Mellal a déclaré dans un récent communiqué que sa situation « est profondément préoccupante ». « Quinze jours de grève de la faim, un acte de courage, montrant à quel point il est déterminé à obtenir justice. Son état de santé est en danger, mais son esprit reste fort, porté par le soutien de ses proches et de tous ceux qui croient en sa cause », lit-on dans ce communiqué. En décidant d’entamer une grève de la faim, comme ultime recours, Cherif Mellal « proteste vigoureusement contre son maintien en détention provisoire depuis plus de 15 mois », ont assuré ses proches.

Arezki Massi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici