Iran Khamenei qualifie Israël de «tumeur cancéreuse»

13
505
Khamanei

IRAN (Tamurt) – Le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a qualifié, ce mardi, Israël de «tumeur cancéreuse» en prônant «la libération totale de la Palestine» lors d’une conférence internationale de soutien aux Palestiniens organisée à Téhéran.

Abonné à ce genre de diatribes et de provocations, Khamenei  ne rate aucune occasion pour fustiger l’État hébreu jaugeant l’esprit des Iraniens par des discours haineux et fielleux. «Cette tumeur cancéreuse a progressé par étapes et son traitement doit aussi se faire par étapes», a déclaré l’ayatollah Khamenei.

«Plusieurs Intifadas (soulèvements palestiniens) et (actes de) résistance ont permis d’atteindre des objectifs d’étape très importants et continuent (…) jusqu’à la libération totale de la Palestine» a-t-il ajouté.

 Amnay

13 Commentaires

  1. l’anti-sionisme de l’Iran n’est qu’un fond de commerce ,ils ont des relations stratégiques avec Israël avent la révolution islamique les relations était assumé ,après la révolution les relations sont devenue clandestines ,pendent la guerre Iran-irak ,Israël livrait des armes a l’Iran .
    ils jouent sur l’anti-sionisme pour propager le chiisme ,grâce a la diaspora libanaise chiite ils ont gagné la guerre de la propagande en langue française ,en anglais c’est mitigé mais en arabe c’est la propagande wahhabite qui triomphe.
    les palestinien se sont fait avoir comme des bleus ,ils ont marchandé leur cause ,ils avait des objectifs disproportionné ,ils ont compté sur leurs frères arabes pour les liberé (ils ont attendue 1967 pour parler de la nation palestiniene avant ca c’etait juste el oumma el 3arabiya ) ,en gros ils n’ont pas eu un Aban Ramdan .

    • le pire c’est que l’ethymologie du mot palestine vient du mot phillistin et qui signifie etranger. Les Philistins (Assyrien Palastu ou Pilistu, hébreu : פְּלִשְׁתִּים – pelištīm, en arabe : فلسطينيون – filasṭīnīun).donc le mot n’est même pas arabe mais a été repris de l’hebreu.

  2. Qu’est ce qu’ils attendent pour extirper « cette tumeur » cancéreuse ? c’est juste un fond de commerce pour remonter le peuple iranien et ces musulmans de malheur ,dans le but de rester au pouvoir , ni plus ni moins ! Les vraies tumeurs cancéreuses sont l’Arabie saoudite et l’iran et tout ce système abominable musulman .,

  3. Azul,

    Ils ont la mémoire courte, ils ont oubliés la guerre des 6 jours que du vent avec ces gens là.
    La seule maladie pire que le sida sur terre, c’est bien leur secte qui coupe et coupe des têtes avec soit disant amour et paix, mon Dieu protège nous de ces bédouins..

  4. Rien de choquant dans ces propos. Les politiciens israéliens tiennent les mêmes propos. Certains mêmes sont membre du gouvernement en Israël.

  5. La seule arme dont disposent les Arabes contre Israël, c’ est l’ arme démographique. Les Arabes d’ Israël produisent des bébés beaucoup plus vite que les Juifs.
    Quant à l’ Iran, si ce n’était Obama, Netanyahu leur aurait déjà cloué le bec. Avec Trump, cela pourrait être différent. La destruction de leur infrastructure nucléaire est encore à l’ agenda d’ Israël.

    • Faut savoir de quoi vous parlez des arabes chrétiens ou musulmans. Concernant la démographie, le taux de natalité des juifs israéliens et arabes musulmans en Judée Samarie est sensiblement similaire, ça s’appelle la guerre des berceaux.
      Je doute que Israel ait la capacité de s’en prendre à l’Iran toute seule. C’est les USA qui font peur aux américains et non Israel. Israel sait très bien qu’elle a le soutien des américains ce qui rend très dissuasif.

      K.G

  6. Ces ayatollahs en turbans sont un cancer pour leur peuple. Sans eux l’Iran serait une pays avance dans tous les domaines.

  7. Le tournant intervient au début du XVIe siècle, en 1502, précisément, quand Ismaïl prend le pouvoir en Perse, fonde la dynastie des Safavides et proclame le chiisme religion d’Etat. Un choix très politique. Un empire se crée, face à un autre, celui des Ottomans. Le premier est duodécimain, le second sunnite. Selon Sabrina Mervin

    Les Safavides ont adopté le chiisme certainement pour se démarquer des Ottomans. »
    Très vite, leurs armées se combattent. Mais ces guerres opposent davantage des souverains que des peuples ou des croyances. Et, durant les siècles suivants, la frontière entre les deux empires « est l’une des plus stables du monde musulman », rappelle l’historien Jean-Pierre Filiu. Elle correspond à peu près à celle qui sépare actuellement l’Iran de l’Irak.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici