Plainte à la CPI contre les tueries du printemps noir : le GPK demande l’appui de la gauche allemande die Linke

0
364
Lyazid Abid
Lyazid Abid

BERLIN (TAMURT) – Lyazid Abid, a interpellé les députés de la gauche allemande pour apporter leur soutien à la demande de jugement des responsables algériens coupables de la mort de plus de 127 jeunes durant les répressions du printemps noir 2001-2003.

« Les bavures de l’armée nationale populaire (ANP), conjuguées à une violence terroriste entretenue, sont destinées à faire fuir les investisseurs et vider la Kabylie de ses jeunes, qui sont contraints d’aller chercher du travail ailleurs, en Algérie ou à l’étranger (…) Les militaires entretiennent volontairement, en Kabylie, un climat de terreur », a précisé le responsable kabyle.

« De toutes les régions d’Afrique du Nord, elle comptabilise à elle seule, le macabre record des attentats terroristes perpétrés par des islamistes qui sont dans leur écrasante majorité des étrangers à la Kabylie. A titre d’exemple, du 14 au 21 aout 2011, 7 attentats y sont perpétrés. »

Il a rappelé que depuis avril 2004, la Kabylie héberge plus de 30%des effectifs militaires. « Paradoxalement, la présence en nombre des militaires ne contribue pas à sécuriser la région. Désormais, même les plus sceptiques ont fini par comprendre que la récurrence des attentats meurtriers, la démultiplication des kidnappings jamais élucidés (64 en 4 ans), le nombre élevé des feux de forêts ravageurs en Kabylie, ne sont certainement pas dus au hasard (…) Leur objectif réel, est sinon d’en finir avec l’esprit de résistance kabyle, attaché à la liberté, la démocratie, et le respect des droits humains, du moins de le neutraliser », a affirmé M. Abid.

Abordant les répressions du printemps noir, Lyazid Abid a rappelé que le GPK a déposé plainte auprès de la Cour Pénale Internationale et dont il a souhaité l’appui de la gauche allemande et celui de l’Allemagne pour faire aboutir cette démarche.

Massy Koceila

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici