Procès de Kamira Nait Sid et ses co-accusés : La colère des familles après un énième report

0
1437
Kamira Nait Sid
Kamira Nait Sid

ALGER (TAMURT) – Le juge près le tribunal criminel de Dar El Beida (Alger) a ordonné, ce mercredi 01 mars, le renvoi du procès de la militante kabyle Kamira Nait Sid, Lounes Hamzi et Bouaziz Ait Chebib, ainsi que sept autres kabyles cités dans le même dossier, dont Ferhat Mehenni, au 07 mars 2023. Même Jugurtha Louerguioui dont la mort suspecte est survenue début décembre dernier à Paris est jugé dans la même affaire. Ils sont tous honteusement accusés « d’appartenance à une organisation terroriste ! »

Encore une fois, le procès de la coprésidente du Congrès Mondial Amazigh (CMA), Kamira Nait Sid, et neuf autres militants kabyles, cités dans le même dossier, est reporté. Le motif ? Un défaut de convocation. En effet, le militant Slimane Kadi n’a pas été convoqué. Le tribunal n’a pas établi formellement sa convocation ! Néanmoins, ce militant est désormais réfugié en France. Bouaziz Ait Chebib, s’apprêtait a être jugé par visioconférence depuis la prison d’Ain Oulmane (Sétif) où il a été récemment transféré.

Sont également cités dans cette même affaire Smail Mendas, Farid Ahmed Saïd et, en état de fuite, selon l’arrêt de renvoi, Ferhat Mehenni, président du MAK-GPK, Jugurtha Louerguioui et Abderrahmane Merzoug. Ces dix militants kabyles sont faussement accusés et poursuivis notamment pour « atteinte à l’intégrité et à l’unité nationales », « atteinte à la sûreté de l’État » et «appartenance à une organisation terroriste ». Présentes dans la salle d’audience, la mère de Kamira Nait Sid, l’infatigable Nna Nouara, et la maman de Lounes Hamzi, ont exprimé leur déception et colère à l’annonce du report de ce procès.

Cela fait maintenant respectivement plus de deux ans et un an et demi que Lounes Hamzi et la coprésidente du CMA croupissent injustement dans les geôles algériennes. Pour manifester sa sainte colère, Nna Nouara n’a pas hésité à entonner un achewiq (chant) révolutionnaire kabyle, anciennement clamé en hommage au colonel Amirouche et ses compagnons d’armes.

Arezki Massi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici