Répression anti-kabyle : Cherif Mellal, ex président de la JSK, condamné à 18 mois de prison ferme

1
1329
Cherif Mellal, ancien président de la JSK
Cherif Mellal, ancien président de la JSK

ALGER (TAMURT) – En détention préventive depuis le 19 janvier dernier, l’ancien président de la Jeunesse Sportive de Kabylie (JSK), Cherif Mellal, a été condamné, ce dimanche 15 octobre, à 18 mois de prison ferme pour « atteinte à l’intégrité du territoire national », en vertu de l’article 79 du code pénal algérien. Sa famille se dit dans « une compréhension totale ».

Le verdict est tombé, aujourd’hui dimanche, dans le procès de l’ex président de la JSK, Cherif Mellal, poursuivi par la justice algérienne pour « atteinte à l’intégrité du territoire nationale » sur fond d’appartenance au Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK), injustement classé par le régime algérien comme ‘’organisation terroriste’’ le 19 mai 2021. En proie à un acharnement judiciaire depuis 2021, Cherif Mellal a été condamné en première instance à une peine de 18 mois de prison ferme par le tribunal de Sidi M’hamed (Alger). Sa famille a exprimé son incompréhension suite à cette condamnation injuste. « Aujourd’hui, ce verdict nous plonge dans une tristesse profonde et une incompréhension totale. Ses avocats feront bien évidemment appel de cette décision », lit-on dans le communiqué de la famille de Cherif Mellal. A noter que le même détenu kabyle est poursuivi dans une autre prétendue affaire de « blanchiment d’argent » montée de toutes pièces par les services secrets algériens, lesquels avaient orchestré sa destitution illégale de la tête du club phare du Djurdjura. C’est pour cette affaire que Cherif Mellal a été interpellé et placé sous mandat de dépôt en janvier dernier à la prison de Koléa.

Incontestablement, son engagement infaillible à préserver l’identité kabyle de la JSK et son attachement à la cause berbère est à l’origine de la cabale judiciaire et sécuritaire que Cherif Mellal subit de la part du régime algérien aux abois.

Arezki Massi

1 COMMENTAIRE

  1. Le mak c’est l’arbre qui cachent la forêt de cette acharnement contre la kabylie sensé financièrement indépendante, les enquêtes doit être orienté côté argent (ses sources), le nerf de guerre du régime, il devait être assécher de ce côté là, sayer il devient inoffensive!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici