Tribunal Sidi M’hamed : Le militant Ferhat Mohand Arab placé sous mandat de dépôt

0
1423
Police-coloniale-algerienne-en-terre-kabyle
Police-coloniale-algerienne-en-terre-kabyle

ALGER (TAMURT) – L’acharnement policier et judiciaire sur les militants kabyles continue. Les arrestations se poursuivent partout en Kabylie au point qu’il y ait des interpellations qui passent inaperçues, même s’il faut reconnaitre que peu de médias rapportent ces évènements, notamment quand il s’agit de simples militants. Fort heureusement, il y a des activistes qui alertent sur ces arrestations via les réseaux sociaux. C’est le cas de l’interpellation, fin février, à Iwadhiyen (Ouadhia), du militant kabyle Ferhat Mohand Arab, qui s’ajoute à la longue liste de détenus.

Plus de deux cent ! C’est le nombre impressionnant de détenus kabyles qui croupissent injustement dans les geôles algériennes. Dans cette liste figure désormais le militant Ferhat Mohand Arab. Arrêté fin février en Kabylie, il a été transféré à Alger pour être présenté devant le juge d’instruction du tribunal Sidi M’hamed (pôle pénal spécialisé), le 03 mars dernier. Sans surprise, le juge instructeur avait ordonné son placement sous mandat de dépôt à la prison de Koléa.

En effet, tous les kabyles, dont les dossiers ont été transférés à Alger, sont placés en détention. Ainsi, la police et la justice algériennes se sont liguées contre les militants kabyles dans une volonté d’écraser toute voix discordante avec la feuille de route tracée par la junte militaire d’Alger. En multipliant les arrestations arbitraires, les gardes à vue exagérément prolongées, les comparutions devant le procureur et l’usage abusif du mandat de dépôt, le régime algérien veut anéantir tout militantisme pour la Kabylie. Même si pour le moment une forte mobilisation tarde à venir, le peuple kabyle se réveillera certainement et saura lutter pour briser le joug du régime algérien.

Arezki Massi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici