Tronçon autoroutier Tadmaït-Tizi Ouzou : que du gâchis

0
885
Autoroute en Algérie
Autoroute en Algérie

TIZI OUZOU (TAMURT) – Plusieurs mois après le lancement des travaux de réfection et de revêtement du tronçon autoroutier reliant Tadmait à Tizi-Ouzou, les travaux traînent toujours et pas que. En effet, en plus des mois de désagréments causés aux automobilistes par la réalisation de cet important axe routier reliant la Kabylie à Alger, les travaux réalisés sur ce tronçon ne répondent pas aux normes.

Conçu, laisse-t-on dire, pour la visite qu’effectuerait le chef de l’Etat algérien, Abdelmadjid Tebboune à Tizi-Ouzou, les travaux ont été rout simplement bâclés alors qu’ils durent depuis plus d’un an. Selon des informations, c’est lors d’un embouteillage qui aurait pris en étau le wali de Tizi-Ouzou que les travaux ont avancé. « Le wali a été pris durant plus d’une heure dans un embouteillage et c’est à partir de ce moment qu’il a décidé de donner un coup d’accélérateur aux travaux », a témoigné un cadre de l’entreprise réalisatrice. Sauf que, regrette notre interlocuteur, les recommandations du wali ne concernent pas « la qualité des travaux », mais plutôt « leur achèvement ».

En effet, la dernière phase des travaux laisse à désirer. « Ils ont eux mêmes créé des nids de poules et des crevasses », témoignent des automobilistes. Ce que nous avions constaté de visu lors d’une virée au lieu dit. La cadence imprimée aux travaux n’est pas exempte de reproches. Ainsi, nous avons appris que le wali a obligé la société réalisatrice à sous traité le dernier tronçon avec un ami à lui. Assuré donc du soutien du wali, la nouvelle société a tout simplement bâclé les travaux. « On dirait des amateurs qui viennent apprendre un travail auquel ils ne sont aucunement destinés », regrette un fonctionnaire de l’ancienne société réalisatrice. Ce dernier nous apprend également que la nouvelle arrivée pour finaliser les travaux « est une vieille connaissance du wali », avec laquelle il a travaillé étant wali de Tamanrasset.

Après une enquête, il s’est avéré que la société appartient à un gars de Baghlia, dans la wilaya de Boumerdes, qui a, en effet, réalisé plusieurs travaux dans la wilaya de Tamanrasset. La même information a été confirmée a Tamurt par un élu APW. « Cette société est venue dans les bagages du wali », a-t-il confirmé.

Amnay I

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici