10 000 euros de pot-de-vin pour un poste de pompier

5
4213
Protection civile de Tizi-Ouzou
Protection civile de Tizi-Ouzou

TIZI OUZOU (TAMURT) – La journée mondiale de la protection civile a été célébrée avec faste à Tizi Ouzou, le premier mars dernier. En plus des autorités coloniales et des pseudos-élus, des hauts gradés de la protection civile ont participé à diverses activités, dont des exercices de simulation, comme le veut la tradition.

À voir les interventions des commandos de la protections civile et du Wali, on dirait que ce corps de la protection fonctionne à merveille. Par contre, ce n’est pas la peine de mener des enquêtes et effectuer des investigations pour comprendre que les pompiers de Tizi-Ouzou font face à de féroces luttes claniques. La raison n’est autre que le partage des pots-de-vin collectés par les recruteurs. Pour décrocher un poste de simple pompier dans les unités de la protection civile de Tizi-Ouzou, il faut un pot-de-vin de 10 000 euros minimum. Le soit disant concours de recrutement n’est que de la poudre aux yeux. D’ailleurs, on y retrouve souvent les membres d’une meme famille, par dizaines parfois.

La corruption pour décrocher un poste au sein de la protection civile est une pratique courante. « Personne, et je dis bien personne, ne peut décrocher un poste de pompier sans verser la tchipa », nous fait savoir un pompier sur ce sujet. Par « tchipa », en arabe-algérien, il faut comprendre pot-de-vin. Le pactole est partagé entre le wali, les commandants de la protection civile, les hauts gradés du DRS, etc. C’est à cause de l’argent généré par la corruption, lors des recrutements, que les tensions s’exacerbent entre les differents services de la protection civile. Chaque clan veut son quota de recrutement.

Idir Yatafen

5 Commentaires

  1. J’espère que les commandos de la protection civile étaient munis de pelles neuves made in China pour éteindre les incendies volontaires du régime colonial.
    Ce sont tous les secteurs qui sont gangrénés par la corruption, la population elle même passive voir complice est soumise à cette pratique qui mine la société avec tous les autres fléaux si les choses ne changent pas elle sera irrécupérable…c’est un pays de non droit, c’est la loi du plus fort, la loi des gangsters…

  2. Il faut faire très attention quand vous faites des accusations pareilles. Il y va de votre crédibilité et vous risquez des poursuites pour diffamation. Vous allez ensuite parler de poursuites partisanes. Je me méfie toujours des accusations collectifs.

  3. coruption matin, midi, et soir, puis la priere au premier rang juste derriere l’imam qui lui meme corompu, hipocrisie, et imposture c’est dommage comme une jungle sans regle ni lois ni foie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici