Ait Aissa Mimoune : La population se substitue à la police pour arrêter un kidnappeur

6
434

SOCIÉTÉ (Tamurt) – Malgré la présence en surnombre des forces militaires et des services de sécurité, la Kabylie vit une situation sécuritaire des plus tragiques marquée par des kidnappings et des attentats terroristes perpétrés dans l’indifférence totale des autorités concernées.

La multiplication des kidnappings n’a épargné aucune région de la Kabylie. Quelques jours après l’affaire de Ali Laceuk et Yazid, c’est au tour de la commune de Ait Aissa Mimoun dans la daira de Ouaguenoun d’être la cible des kidnappeurs qui sèment la terreur en kabylie.
En effet, un jeune homme rode en voiture dans cette localité à la recherche de cibles faciles. Après avoir essayé en vain de kidnapper une collégienne, il s’est rabattu sur les bébés en menaçant leurs mamans dans la rue. Par chance, ses tentatives ont été vouées à l’échec.

Devant l’absence et la démission de la police, les habitants d’Ait Aissa Mimoun, se sont organisés en police citoyenne afin d’assurer la sécurité de leurs enfants.
Aujourd’hui, le jeune malfaiteur, est tombé dans un guet-apens tendu par les jeunes de cette localité qui l’ont suivi de Lavdhahi, chef lieu de la commune, pour l’arrêter au village Timelli.
Avant d’être remis à la police officielle, le jeune malfaiteur a reconnu les faits.
La collégienne l’a identifié suite à quoi, il a été remis à la brigade de Sidi Naâmane.

Dans l’enceinte du commissariat, les policiers chargés de prendre le témoignage de la collégienne ont exigé de la victime de s’exprimer en arabe. Cette dernière a dignement refusé d’obtempérer et leur a répondu dans sa langue maternelle, ce qui a déplu aux policiers qui n’ont su cacher leur racisme.

Au moment où nous mettons en ligne ce papier, le malfaiteur se trouve toujours au commissariat. Sa famille l’attend à l’extérieur car les policiers ont déclaré aux citoyens d’Ait Aissa Mimoun qu’ils vont le relâcher sous prétexte qu’il n’avait pas l’intention de kidnapper qui que ce soit, mais juste faire peur, une façon de plaisanter avec ses victimes. Quelle belle manière de plaisanter !!!

La Rédaction

6 Commentaires

  1. Quoi? Il voulait seulement faire peur? Mais c’est quoi cette ALgérie qui prône l’insécurité, le scabreux, la terreur?
    La police algérienne va relâcher ce rôdeur, peut-être pédophile? Il a AVOUE ses tentatives de kidnapping dc présentation au procureur et qu’il soit écroué directement!! Je suis scandalisé ! On en regretterait presque le goudron et les plumes ou pire se faire justice par nous-même, nous les Kabyles.
    Qd ce sont en plus la jeunesse d’Ait Aissa Mimoun, organisée en véritable brigade d’intervention, qui attrape ce déséquilibré pr le remettre aux soi-disant autorités, c’est encourageant et même HEROIQUE ! Ils sont un exemple à suivre partt dans notre Kabylie.
    Faites circuler cette action partout! Il faut que les choses changent dans notre pays, la Kabylie! S’il faut créer une police parallèle, un système judiciaire parallèle, des prisons Kabyles… Eh bien, faisons-le! Quand est-ce que nous allons enfin commencer à vivre dans un Etat de droits, de justice. UN ETAT LIBRE ET SUR.

    • Les villageois auraient dû diffuser sa photo ,avec toutes ses coordonnées telles que son nom ,son prénom et bien entendu son adresse ,mais aussi le tabasser .
      Si les policiers disent qu’il ne sera pas poursuivi ,c’est certainement qu’il travaille avec eux sinon même il fait parti de leur effectif .
      Cette insécurité multiforme est voulue ,puisque décidée par les hautes autorités du pouvoir politique d’Alger afin de saboter l’économie kabyle,voire à titre d’exemple les embouteillages créés à tous les barrages des militaires et des gendarmes au point pour faire 30km ,on y met 2h30 heures de temps ,impossible de faire pire en Algérie ,le but de tout ceci c’est de saboter ,c’est de détruire détruire et surtout d’affamer les Kabyles et la Kabylie .
      A bon entendeur salut.

      • {Le mal est fait et entretenu par des gens connu de tout le monde, toute ces nuisances sont l´ouevre de l´appareil de l´insecurité du régime qui s´est enraciné tout de suite aprés que l´armée francaise déserta en 62 la kabylie. Cette politique de la tereure à la stalinien ne dessuade aucunement le pays kabyle de renoncé au projet de l´autonomie voir de l´indépandence, au contraire ça renforce du jour en jour cette volanté de les chassés définitivement comme des vulgaires batard !}

  2. il faut une police kabyle dans chaque village

    cette police sera payé avec la contribution financière des habitants , afin d ‘ assurer le salaire des éléments de cette police de proximité villageoise .

    Des locaux désaffectés peuvent être restaurés ou construits avec les cotisations qui serviront de lieu de rétention pour les inculpés en attendant le jugement et la sentence que rendra le comité de village.

    .
    Cette gestion interne des affaires a bel et bien existée dans nos villages depuis des siècles . Quand nos ancêtre juraient encore edjma-limane c ‘ est tadjmait , le comité des sages qui décidait s ‘ il fallait corriger le contrevenant , l ‘ exclure de la société en le mettant en quarantaine voir l expulser de la tribu si le délit est grave .

    Merci pour les habitants de ait aissa mimoune pour cette initiative .
    le fait que ce voyou soit capturé par les villageois eux-mêmes , le séquestrer et le corriger relève d ‘ un droit légitime pour protéger une population vulnérable .

    Ce n ‘ est pas la police de ould kablia le criminel qui va protéger le peuple car elle n ‘ est que budgétivore et dans beaucoup de cas ce sont ces éléments qui ramènent de la drogue de leur régions respectives pour l écouler en Kabylie .

    Cet élément relâché par la police est soit leur indic ou un dealer qui agit sous leur ordres .

    J’ aimerai savoir si il est de la région .? .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici