Algérie: Fermeture de l’usine FIAT après le vol des moteurs

0
3627
Ali Aoune
Ali Aoune

ALGÉRIE (TAMURT) – En Algérie, quand un responsable ne vole pas, c’est qu’il n’a pas trouvé quoi volé. Ce n’est pas une rhétorique, mais une triste réalité. Le ministre algérien de l’industrie et de la production pharmaceutique, Ali Aoune, vient d’annoncer que l’usine de montage de véhicules de marque FIAT, à Oran, vient d’être fermée. La raison de cette fermeture est liée directement à une histoire de vol de 132 moteurs.

Ils se sont volatilisés du magasin de ladite usine et personne ne sait ni comment ni où ils peuvent etre, pour le moment. Le ministre algérien a indiqué que tant que cette affaire de vol de 132 moteurs de marque italienne n’est pas élucidée l’usine restera fermée. Il semble que les services de sécurité peinent à trouver la trace de ces moteurs volés. Soit, ils ont du mal à retrouver le voleur ou ils ne veulent pas résoudre l’affaire.

Dans ce genre de vol ou les hauts responsables sont impliqués, les services de sécurité, parfois, ferment les yeux. Ils craignent des sanctions si jamais ils arrêtent un haut responsables qui est bien placé ou bien qui est couvert par un général ou autres. En Algérie, ce sont souvent des voyous qui dirigent le pays. Bref, le ministre semble camper sur ses positions concernant cette affaire et il multiplie les interventions dans la presse concernant ce sujet.

Les vols, les détournements de fonds, la corruption, les milliers d ’emplois fictifs,.. sont autant de fléaux qui jonchent tous les secteurs, en Algérie.

Idir Yatafen

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici