« On n’a pas le droit d’évoquer Amar Saadani »

0
2908
Amar Saadani
Amar Saadani

ALGERIE (TAMURT) – Une révélation lourde de sens nous a été révélée par un journaliste et responsable du journal El Moudjahid, concernant l’ancien patron du FLN sous le règne de Bouteflika, Amar Saadani. « Les services du DRS à Bouzareah, qui sont chargés de surveiller la presse et le journaliste, nous interdisent de citer même brièvement le nom de Saadani, ancien homme fort du régime du temps de Bouteflika », nous confie notre confrère. Il dit ne pas savoir pourquoi.

Pourtant, Amar Saadani est recherché par la justice algérienne dans des affaires de corruptions scandaleuses et il est en fuite au Maroc. Apparemment, il est installé dans une superbe villa au Maroc offerte par le roi marocain et bénéficie d’une protection particulière et personne ne peut s’approcher de lui. On parle de plus de 30 personnes des membres de sa famille qui ont bénéficié de l’asile politique au Maroc. Certainement, ce n’est pas gratuitement. Amar Saadani était un homme du sérail qui connaît les secrets de l’Etat algérien, ce qui arrange évidemment le régime marocain pire ennemi de l’Algérie.

Mais pourquoi la presse algérienne est interdite de parler de lui ? Pourquoi dénigrer des responsables indépendantistes Kabyles pour leurs liens avec les autorités marocaines alors qu’ils n’ont jamais occupé un moindre poste de responsabilité en Algérie et n’ont rien à divulguer au Maroc comme Saadani ?

Les Kabyles veulent édifier leur propre État et sont appelés à tisser des liens diplomatiques avec tous les pays du monde.

Idir Yatagan

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici