Algérie : la vente de la viande de l’âne se multiplie

1
4979
Viande de l'âne
Viande de l'âne

ALGÉRIE (TAMURT) – la découverte par les services de sécurité de plusieurs abattoirs clandestins en Algérie prend de l’ampleur. Le comble, les trafiquants vendent de la viande de l’âne à la place de celle du bœuf. Le phénomène prend de l’ampleur à travers toutes l’Algérie.

Au début de cette semaine, seulement, les services de sécurité de la wilaya de Tiaret, dans l’Ouest algérien, ont découvert encore une autre boucherie clandestine spécialisée dans la vente de la viande d’ânes, selon la presse locale. Ce n’est pas un cas isolé. Il y a quelques semaines, un autre abattoir similaire a été découvert à Skikda. La presse montre des peaux et des ossements de plusieurs ânes égorgés, ce qui laisse supposer que la quantité de viande de cet animal écoulée dans les marchés est importante.

La cherté des viandes rouges explique le recours à ce genre de trafic. À l’approche du mois de ramadan ou les musulmans consomment durant tous le mois toute sorte de viandes, les trafiquants de la viande de l’âne y trouvent une aubaine pour écouler leur marchandise. Les consommateurs achètent de la viande de l’âne à leur insu. On se demande combien d’abattoirs et de boucheries qui ne sont pas découverts par les services de sécurité ? Que mangeons-nous dans les restaurants ou dans les réfectoires scolaires ou hospitaliers ? Le consommateur algérien est livré à lui-même. La meilleure solution pour éviter de consommer la viande de l’âne, puisque son trafic est phénoménal, est de devenir végétarien.

Idir Yatafen

1 COMMENTAIRE

  1. J’espère que ce phénomène qui a eu déjà lieu ne touche pas la Kabylie où l’âne est sacré. Il n ‘y a pas un secteur qui n’est pas touché par la fraude ce qui n’est guerre étonnant vu la gestion mafieuse du pays. Ce qui est grave en Algérie c’est de voir  » le peuple  » réduit presque à du banditisme pour vivre voir survivre. Je vous invite à regarder ce qui se passe au Vénézuela qui est un pays pétrolier source de malheurs comme l’Algérie qui se dirige droit vers ce model où il ne manque plus que la guerre des territoires entre les gangs qui contrôlent la drogue qui est déjà un fléau bien répondu en Algérie. Tous les ingrédients d’un pays de non droit et d’abrutissent des populations sont réunis pour aller vers des phénomènes encore plus choquants et inhumains que celui du pauvre mais combien valeureux âne qui dans les pays  » des kouffars  » amuse les enfants qui lui rendent très bien avec des caresses. Un adage dit  » montres moi comment tu traites les animaux, je te dirais ton degré d’humanité  » .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici