Après l'agression d'un médecin : Le corps médical de Maâtkas en grève

0
561
protestation des médecins
Alger le 17 02 2008 - Grve des paramŽdicaux ˆ l'h™pital Mustapha Bacha ˆ Alger. ( photo farouk batiche / new press )

TIZI OUZOU (Tamurt) – Une grève a paralysé, dimanche, tout le secteur de la santé (privé et public) dans la daïra de Maâtkas. Ce débrayage a été fait suite à un appel lancé par le collectif des médecins de cette localité paisible, située à une vingtaine de kilomètres au sud de la ville de Tizi-Ouzou.

Les médecins ont été contraints d’avoir recours à la protestation afin de dénoncer et de s’indigner suite à l’agression dont a été la cible l’un de leurs confrères exerçant en cabinet privé au chef-lieu communal de Souk El Tenine (daïra de Maâtkas). Le médecin n’a dû sa survie qu’à la chance puisqu’il a été agressé d’un coup de couteau. Et l’auteur de cette agression, qui a été perpétré à l’intérieur même du cabinet médical de la victime, n’est autre que l’un des patients de ce médecin qui travaille dans la région depuis des décennies avec un dévouement total, a-t-on appris auprès des citoyens de la région de Maâtkas, où la victime est très estimée. Juste après l’agression, les services de sécurité ont arrêté l’auteur de cette agression et ouvert une enquête afin de mettre sous la lumière les dessous de cette affaire.

Puis les médecins, une fois le choc dépassé,  ont décidé de réagir à cet acte condamnable. En plus de cette grève, un rassemblement de protestation a été observé par les médecins de Maâtkas, le même jour, au chef-lieu de daïra. Les concernés exigent que la sécurité soit assurée aux médecins et dans l’ensemble des structures de santé.

Tahar Khellaf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici