Aqvu : La stèle des martyrs du printemps noir vandalisée

5
1969
Arezoug Slimane, assassiné par l'Algérie à l'âge de 28 ans
Arezoug Slimane, assassiné par l'Algérie à l'âge de 28 ans

VGAYET (TAMURT) – La stèle érigée à la mémoire des martyrs du printemps noir de 2001, dans la ville d’Aqvu, a fait l’objet d’un acte de vandalisme. Les plaques portant les noms et les dates d’assassinats des martyrs kabyles, lâchement tués par des gendarmes et policiers algériens, ont été arrachées ou complètement brûlées.

C’est un ignominieux acte de vandalisme qui vient d’être perpétré sur la stèle commémorative des martyrs du printemps noir, dans la

Iffis-Ouramtane-assassine-par-lAlgerie-a-lage-de-16-ans

commune d’Aqvu, à 80 km au sud de la ville de Vgayet. Le ou les profanateurs de cette stèle, sur laquelle sont gravés les noms de 06 martyrs issus des villages de la Soummam, n’ont pas été identifiés. Cette stèle est composée d’un socle hexagonal supérieur, dominé par des statues représentant deux jeunes hommes.

Le monument renferme aussi les figures et les plaques indiquant le nom et le prénom de chaque victime. Au total, 6 figures de martyrs du printemps noir, assassinés dans la ville d’Aqvu par le colonialisme algérien, en juin 2001, sont accrochées sur cette stèle. Il s’agit des martyrs : Chekkal Rachid, Arezoug Slimane, Iffis Ouremtane, Mesbah Abdelkader, Nekkali Abdennour et Sidhoum Karim.

Arezki Massi

5 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici