Cour de Ruisseau : Des dossiers de plusieurs militants kabyles examinés le 28 avril

0
957
Mohamed Mouloudj, journaliste
Mohamed Mouloudj, journaliste

ALGER (TAMURT) – La chambre d’accusation près la cour de Ruisseau (Alger) examinera, le 28 avril prochain, des dossiers de plusieurs activistes et militants kabyles, dont le journaliste Mohamed Mouloudj et Boudjemaa Malek.

Arrêtés pour la plupart en septembre 2021, et placés sous mandat de dépôt par le juge d’instruction du tribunal Sidi M’hamed, à Alger, plusieurs militants kabyles appartenant à différentes sensibilités politiques, comparaîtront, le 28 avril prochain, devant la chambre d’accusation près la cour de Ruisseau. Celle-ci examinera leurs dossiers et devrait statuer sur le bien-fondé des charges portées à leur encontre. Il s’agit du journaliste Mohamed Mouloudj, Ali Mimoun, Zahir Djemai, Boudjemaa Malek, Arezki Oulhadj, Hanafi Ould Mohand et Zahir Messaoudene. Ceux-ci ont été notamment accusés d’« appartenance à une organisation terroriste » (le MAK). Ils ont été placés sous mandat de dépôt le 14 septembre dernier.

Poursuivi aussi dans cette même affaire, le militant Abdennour Saidi, amputé de ses deux jambes à cause du diabète, a été finalement remis en liberté provisoire après avoir passé presque un mois à la prison de Koléa. Il a été arrêté le 2 septembre 2021 par la gendarmerie algérienne, à côté de son domicile sis à At Zmenzer, relevant de la circonscription administrative d’At Douala. Pour sa part, Zahir Messaoudene a été arrêté sur le lieu de son travail, à Hassi Messaoud, au sud algérien. Originaire d’Ait R’zine, dans le département de Vgayet, le militant Malek Boudjemaa a été interpellé quant à lui, le 6 septembre 2021, par des gendarmes algériens. Dernièrement, le juge d’instruction du tribunal Sidi M’hamed d’Alger lui a refusé l’autorisation d’assister aux obsèques de sa maman, décédée le 22 mars dernier.

A noter que la majorité des interpellations de ces militants ont été opérées avec une perquisition au domicile familial.

Lyes B.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici