Des supporters kabyles racontent l’enfer de Sétif

5
2987
JSK
JSK

KABYLIE (TAMURT) – Les supporters kabyles qui ont fait le déplacement au stade de la ville de Sétif, mercredi dernier pour supporter la JSK, ont vécu l’enfer, à la fin de la rencontre. Plusieurs véhicules et bus des supporters kabyles ont été endommagés, et même saccagés par des Sétifiens.

Même les Kabyles de Sétif n’ont pas échappé au lynchage, sans que les services de sécurité ne lèvent le petit doigt, témoignent les supporters de la JSK au lendemain de leur retour, encore sous le choc.  » Ce qui m’a étonné, c’était de voir des personnes âgées jeter des pierres sur nos voitures. C’est du jamais-vu dans le monde du football.  » Même avant le match, aux alentours du stade, des habitants de la ville nous ont directement fait savoir qu’on n’est pas les bienvenus à Sétif, car on est des Kabyles », raconte Redouane, un jeune de Béni Douala qui a été blessé au crâne à Sétif.  » J’ai échappé à une mort certaine », ajoute-t-il.

Les Kabyles sont les seuls supporters agressés à Sétif, cette année, alors que tous les supporters des autres régions d’Algérie y ont été bien accueillis. Le caractère raciste des violences de Sétif dont ont été victimes les supporters de la JSK n’est plus à démontrer. « Même des policiers qui sont censés nous protéger nous ont agressé. Ils ont plutôt protégé les voyous de Sétif », témoigne un supporter de la région d’Aqvu. La direction de la JSK a publié un communiqué pour dénoncer l’agression des supporters kabyles, mais tout le monde sait que personne ne réagira. Le racisme envers les supporters de la JSK en dehors de la Kabylie ne date pas d’aujourd’hui. Ces dernières années, il prend de l’empleur.

Idir Yatafen

5 Commentaires

  1. Le crime est partagé. La « oumma » en 63 s’était coalisée en soutien du crime d’État contre les démocrates Kabyles du FFS, les seuls à avoir dénoncé la dictature naissante.
    La horde d’hier s’est juste démultipliée, l’islamisme et l’arabisme se joignent dans la finalité de rendre invisible la Kabylie. Qui par la négation directe par la force qui par contre utilise les moyens indirects, comme le terrorisme fait passer pour « tensions sociales ».
    Qui fait recours à la force, en réalité, dit combien ses valeurs ne tiennent pas le cours.

  2. Setif est une ville Kabyle prise en otage par les descendants des Banu Hillals. Je connais plein de famille Kabyles de Setif et ces derniers font peut etre 50% de la population de la ville tout come Alger!
    Malheureusement on leur afait croire que Setif n’est pas Kabyle…. Bientot meme Tizi et Vgayet seront reclamees territoire Banu Hillals.
    Donc soyez plus intelligent dans vos articles. Diser les Banu Hillals de Setif attaquent les Setifiens Kabyles et la visite de leur freres de Tizi qui jouent contre leur freres de Setif.

  3. Ne tombez pas dans le piège.
    Setif est kabyle et restera kabyle.
    Le but de cette stratégie c’est de rétrécir la Kabylie au maximum et d’accepter le fait accompli et céder ces territoires historiquement kabyles à des populations nomades essentiellement arabophones récemment installées et favorisées par la politique de boumediene qui consiste à dekabyliser ces régions.
    Dans le foot ball il y’a toujours de la violence entre supporters qui est plutôt habituel mais ce qui m’inquiète c’est l’expression du racisme anti kabyle qui devient problématique .
    Ces hordes sauvages doivent savoir que les kabyles sont chez eux à setif c’est à eux de revoir leurs origines et de repartir chez eux le plutôt ça serait le mieux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici