Elections partielles (APC): Sept partis retirent des formulaires de candidature à Vgayet et cinq à Tizi Wezzu

1
1551
Rencontre FFS avec le président Tebboune au palais d'El Mouradia
Rencontre FFS avec le président Tebboune au palais d'El Mouradia

KABYLIE (TAMURT) – En prévision des élections partielles (APC) que le régime algérien compte organiser, le 15 octobre prochain, en Kabylie, sept partis politiques ont retiré les formulaires de candidature à Vgayet et cinq dans le département de Tizi Wezzu, selon les données communiquées, ce mardi 23 août, par l’organisme chargé de préparer ces scrutins.

A deux jours donc de la date butoir du dépôt des dossiers de candidature aux élections locales partielles que l’Etat algérien projette d’organiser, le 15 octobre prochain, en Kabylie, des formations politiques et des candidats indépendants ont retiré des formulaires de candidature dans les départements de Vgayet et Tizi Wezzu. Sept partis politiques, dont le FFS, le RND et le FLN, en plus de neuf listes d’indépendants, s’apprêtent à déposer leurs dossiers à Vgayet. Dans le département de Tizi Wezzu, cinq formations politiques et six listes indépendantes ont manifesté leur désir de participer à ces élections, en retirant les formulaires de candidature. Le FFS sera présent également lors de ces élections partielles à Tizi Wezzu.

Pour rappel, les élections locales algériennes du 27 novembre 2021 ont été massivement rejetées en Kabylie. Ce scrutin avait donné lieu à des Assemblées communales dépourvues de toute légitimité populaire, car elles ont été élues avec un nombre insignifiant de voix. Dans quatre communes du département de Vgayet, à savoir Toudja, Aqvu, Feraoun et M’cisna, ces élections n’ont pas eu lieu faute de listes électorales. Même chose dans les communes d’Ait Mahmoud et Ait Boumehdi, relevant du département de Tizi Wezzu.

Alors que le régime algérien intensifie sa répression en Kabylie à travers des arrestations arbitraires de militants kabyles, les relais locaux de la junte militaire s’emploient pour organiser des élections partielles au niveau des communes concernées.

Lyes B.

1 COMMENTAIRE

  1. Le FLN et RND sont la garantie de la mainmise arabislamique sur la Kabylie, par contre le FFS chavire entre legalisme démocratique, dans un contexte anti-démocratique.
    Cette schyzophrénie le met dans une crise identitaire. Les arabistes s’inscrivent toujoursdans la « Oumma », ce sont les memes idéologiquement que ceux de 1963 qui avaient massacré les 400 membres du FFS, et donc plus le FFS participe à leur pax arabislamique moins il en aura de reconaissance chez ces plus algériens, alors que les Kabyles demandent tout sauf des institutions de la oumma comme référence.
    Morale, le non choix identitaire et politique clair c’est s’assumer les mauvais effets sans en gagner ni en perspéctive ni au présent. Walou cette servitude volontaire!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici